FémininesR1

G. Cornu (CPB Bréquigny) : « Bréquigny peut devenir un bon club de D2 »

23/12/2017 à 21:13

L'entraîneur des féminines de Bréquigny est passé par le FC Nantes et l'AC Chapelain (44) avant de débarquer aux commandes du club rennais cet été. Le coach évoque la première partie de saison remarquable et les ambitions de sa formation.

Comment se passe votre vie d’entraîneur au CPB Bréquigny ?

« Je suis très bien à Bréquigny qui est un club convivial de bon niveau. Les conditions de travail sont bonnes avec deux synthétiques et un terrain en herbe. C’est un club qui peut devenir un bon club de D2 dans les années à venir. Il a déjà joué à ce niveau il y a quelques années. Il est en train de se structurer pour avoir un niveau national. On a trois équipes seniors féminines, une équipe en U17 région. »

A la trêve, le bilan sportif de l’équipe fanion (R1) est parfait…

« On a huit victoires en huit matches. On a onze points d’avance sur le deuxième qui a un match en retard. Pourtant on avait perdu tous nos matches de préparation mais ce n’était pas inquiétant en soi. On a fait un bon début de championnat contre des équipes qui devaient être nos concurrentes (Quimper, Brest B, Guingamp B). En gagnant ces matches-là, on a fait le trou. »

Quel est votre objectif ?

« L’objectif, c’est de terminer champion et de monter en D2. Il faudra passer les deux tours de barrages pour ça ce qui peut être très aléatoire en fonction des adversaires. J’ai un groupe de seize joueuses. Pour monter en D2, je pense qu’il nous manque encore trois, quatre joueuses qu’on espère recruter avant la fin janvier. »

Quelles sont les prochaines échéances avec Bréquigny ?

« On va jouer en coupe de France le 7 janvier contre Poitiers qui est aussi première de R1. Ça va être compliqué mais intéressant. On espère passer ce tour pour recevoir une grosse équipe. Puis on recevra Plérin en championnat le 14 janvier. »

Suivez-vous l’évolution des féminines de l’AC Chapelain et du FC Nantes, clubs dans lesquels vous avez entraîné ?

« Je prends des nouvelles presque toutes les semaines de La Chapelle. Je suis les résultats de Nantes. J’ai des contacts avec quelques joueuses par moments. C’est bien car elles vont sûrement monter en R1. »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : Reflex1.7