R2 (Gr. F)19e j.

Guichaoua expérimente la théorie du tube de ketchup

13/04/2018 à 17:13

Positionné en pointe du 4-3-3 de Saint-Grégoire, Adrien Guichaoua a planté un quadruplé lors de la victoire 4-2 contre La Chapelle-Montgermont. Pas connu pour être une fine gâchette, le finistérien a assommé certains de ses anciens coéquipiers dimanche. Pourquoi ne pas enchaîner et permettre à sa formation de ravir la seconde place in-extremis ?

Le sprint final approche et l’ancien attaquant du FC La Chapelle est bouillant.

Il a été sans pitié contre La Chapelle-Montgermont. Celui qui est plus réputé pour ses qualités de travailleur a fait parler la poudre à quatre reprises. Un quadruplé dont se souviendra le gardien adverse. Le buteur explique : « J’ai joué trois saisons à La Chapelle, je connaissais quelques petits jeunes et des joueurs de Montgermont. J’ai marqué trois buts de buteur et un penalty que j’ai obtenu. J’ai joué plusieurs fois contre Jousselin et c’est un gardien que j’estime beaucoup. »

Le D-day sur fond d’altruisme

Si c’est une première pour le joueur de 28 ans, il met en avant la qualité de son dernier rempart, Benjamin Regent. « On était mené 2-0 et on est revenu à 2-2 à la mi-temps. Puis on s’est fait trimballer par une valeureuse équipe, admet-il. J’ai du mal à imaginer qu’ils soient aussi bas au classement. Notre gardien a été très bon, il n’est pas étranger à cette victoire et dans nos performances cette saison ».

Il faut remonter à 2010 pour retrouver un Guichaoua auteur de statistiques soignées. Formé au Paotred Dispount Ergué-Gabéric, à côté de Quimper, l’attaquant de Saint-Grégoire venait de boucler un exercice à quatorze réalisations avec la réserve de Bréquigny. C’est simple, dimanche, « c’était [son] jour ». S’il n’avait pas fait son sac pour aller beurrer les sandwichs, le joueur avoue sans feinter qu’il ne s’était « pas plus préparé qu’un autre dimanche ».

Ce quadruplé vient doubler son total en championnat et le positionner à une unité de la tête. Le numéro neuf confesse que c’est « un peu paradoxal parce qu'[il] n’a pas marqué sur les douze premières journées… C’est un peu une récompense parce que la réussite m’avait un peu fui. Je ne suis pas réputé pour marquer mais c’est toujours flatteur de marquer autant sur un match. » 

Le classement des buteurs du groupe F de R2

Une performance inédite qui vient à point nommé dans le mano a mano engagé contre Montauban. Dans le dur à Pacé, les montalbanais ont attendu les dernières secondes pour l’emporter et pour conserver leur place de dauphin. Bodin devait fêter son but salvateur pendant que Guichaoua aurait dû repartir avec le ballon du match signé de ses coéquipiers. « On m’a dit de le prendre (rires). Je n’ai pas d’ambition au classement des buteurs, ce n’est plus trop mon truc à mon âge. Je préfère qu’on finisse deuxième puisque Dinan-Léhon va être très compliqué à aller chercher. »

Un clin d’œil à un ami et une bonne dose de ketchup ?

Arrivé en Ille-et-Vilaine pour voir s’il pouvait jouer plus haut, le Guichaoua du moment expérimente la profession de buteur. En fin de parcours au Real, Van Nistelrooy évoquait l’utilisation du tube de ketchup pour imager les fluctuations d’efficacité devant le but. Cristiano Ronaldo narre la citation : « Ruud m’a dit que les buts, c’est comme le ketchup. Parfois, quand tu essayes, ça ne vient pas. Ensuite, ils arrivent tous d’un coup ». C’était en 2010, au moment où le finistérien débarquait ici. Il corrobore : « Je suis assez d’accord. Aussi incroyable que ça puisse paraître, j’avais mis beaucoup de doublés cette saison. C’est la loi des séries. Quand la confiance est là, ça fait le reste. Après, tu peux rester une dizaine de matchs sans marquer sans comprendre pourquoi ».

En attendant, il reste quatre matchs – dont une confrontation directe contre Montauban -, pour chiper la seconde place. Adrien Guichaoua profite du rare faisceau de lumière pour envoyer un clin d’œil à Romain Even : « C’est un bon ami qui va se faire opérer des croisés. Il jouait en attaque avec moi l’année dernière et il venait de rejoindre Montfort pour jouer avec son père ». On est loin de l’égoïsme du buteur…

Propos recueillis par David Guitton