Coupe de France5e tour

L. Yobé (Lamballe) : « Saint-Malo ? C’est costaud et ça va jouer »

05/10/2017 à 16:10

Samedi, à 18 heures, Lamballe accueillera Saint-Malo (N2) au cinquième tour de Coupe de France. Outsiders, Loïc Yobé et ses joueurs abordent ce match sans changer leurs habitudes. Trois ans après leur dernière rencontre, l'entraîneur costarmoricain se dit content et fier de rencontrer les Diables Noirs. Interview

Que pensez-vous de ce tirage et du match qui vous attend ?

Il y aura une belle équipe en face, c’est sûr. C’est un club que j’apprécie. Même si c’est un peu trop tôt pour nous, j’aurais préféré les affronter dans un ou deux tours. C’est toujours une belle confrontation pour les joueurs, c’est valorisant de se frotter à une N2. On va devoir se transcender. La Coupe de France, ça peut être super pour les joueurs. Ça va être très compliqué contre Saint-Malo. Comme tous les ans, il y a toujours des surprises. On se dit que ça pourrait être nous, on va essayer de le faire.

Quel est l’état d’esprit à deux jours du match ?

Ça ne change pas. On avait joué contre Saint-Brieuc, une grosse cylindrée, l’année dernière. Et on avait pris Saint-Malo il y a trois ans. Les joueurs sont sûrement un peu plus excités. Comme je leur dis : « C’est votre match ». C’est pour eux. J’espère qu’ils ne vont pas le jouer avant.

Vous ne changez donc rien à votre préparation ?

Non, on ne change pas les habitudes, ce n’est qu’un match de foot. Si on doit créer l’exploit, on le fera. J’ai encore deux ou trois incertitudes au niveau de la composition. J’ai quelques blessés, j’attends d’avoir plus d’informations pour composer mon groupe. Comme d’habitude, on a deux entrainements. On sera prêt, je l’espère, samedi soir. Il faut être réaliste aussi, Saint-Malo est invaincu. C’est un gros match. Il va falloir qu’on se transcende.

Vous venez d’éliminer une R2 (Le Rheu, 1 – 0), Saint-Malo vient d’étriller une R3 (La Cancalaise, 0 – 9). Vous pensez que ces changements d’adversaires peuvent avoir une influence ?

Aucun match n’est comparable. Ils ont joué le jeu jusqu’au bout au tour précédent. Je me suis renseigné pour savoir comment ils jouaient. Sur un match, tout est possible. C’est costaud, ça va jouer au ballon. Ça va nous aider à essayer de jouer. Je dis bien « essayer ». On est le petit, à voir si on va réussir à manger le gros. Je respecte Saint-Malo, je connais très bien leurs entraîneurs. Je suis content et fier de les rencontrer.

Propos recueillis par David Guitton