ItwCoach

L’interview décalée de… Erwan Danilo (Rannée la Guerche) !

24/03/2020 à 16:44

Erwan Danilo est le coach de Rannée la Guerche en Régional 2. Passé par les Jeunes d'Erbray ou Retiers auparavant, il s'est prêté au jeu de l'interview décalée...

Avez-vous un modèle d’entraîneur?

David Brihat (ndrl : actuellement en poste a Chelun Martigné), tout ce qu’il touche il le transforme en or !!! Sinon, ma façon d’envisager le coaching a forcément été façonné par certains entraîneurs comme Christian Lelièvre (St Dolay dans le 56), Denis Landreau (Segré) ou encore Papy Leye (Voltigeurs Châteaubriant). J’ai appris pleins de choses avec eux. Si je me réfère au haut niveau, je n’ai pas vraiment de modèle. Les entraîneurs sont énormément dans la communication, l’image, dans la gestion de paramètres extra sportifs. Il me paraît extrêmement difficile de s’identifier a l’un d’entre eux!! D’ailleurs, je me considère beaucoup plus éducateur qu’entraîneur ! Ceci étant dit, il y a quand même des noms qui me viennent à l’esprit comme Klopp, Deschamps, Pochettino, Nagelsmann (Leipzig) ou encore Erik Ten Hag (Ajax). J’apprécie ces entraîneurs pour leurs attitudes bien entendu mais surtout parce qu’ils donnent la priorité au collectif, à l’équipe.

Etes-vous superstitieux avant un match?

Pour être honnête, je lutte ! Car je sais que cela n’a aucune influence sur le résultat final. Fred Le Cardinal , qui est avec moi à chaque match, très superstitieux pour le coup, me dit parfois : »fais comme ça, cela nous a porté chance la dernière fois! » et cela me fait sourire à chaque fois… J’ai tendance à refaire souvent les mêmes choses avant un match mais je pense que cela sert plutôt à me rassurer…

Que pensez vous du football français actuel?

A mon sens, il y a plusieurs façons d’observer cela. Si on regarde le haut de la pyramide, à savoir l’équipe nationale, je dirais que le foot français se porte bien. Elle présente une vitrine plutôt positive de notre sport. Les résultats, les attitudes de la majorité des joueurs donnent une bonne image du foot français. Concernant, les clubs de haut niveau, c’est assez différent. La ligue 1 a perdu un peu de son intérêt, avec un PSG calibré pour lutter dans des sphères internationales. Les autres clubs ne sont pas taillés pour cela, en témoigne les résultats médiocres obtenus à l’échelle européenne.

Pour le football amateur, c’est tout autre chose. Depuis quelques saisons, il y a une mutation qui s’est opérée. Déjà, il existe une grande différence entre les clubs urbains (en général, avec beaucoup de licenciés) et les clubs ruraux (où les fusions et les ententes sont désormais très répandues). Une mutation visible aussi, par la baisse de l’investissement bénévole et une professionnalisation croissante dans les clubs amateurs. Le modèle associatif a donc du évoluer aussi. Il est de plus en plus difficile de faire « bien vivre » une association de petite ou moyenne taille. Néanmoins, le foot est le sport le plus populaire en France et reste un magnifique support éducatif et social !

« Le mélange de toutes ces émotions contribue à entretenir la passion qui m’anime ! »

Votre meilleur et pire souvenir en tant qu’entraîneur ?

Il est assez difficile de pointer un événement en particulier. Les montées avec Erbray (44) et Retiers resteront de superbes moments. Cependant, la coupe décuple le niveau émotionnel. La victoire en coupe de District 44 avec Erbray est un moment inoubliable. Si je devais garder un garder un seul match, je dirai un cinquième tour de coupe de France joué contre Challans (premier en DH) alors qu’on évoluait avec Erbray en D1 et nous avions gagné 4 à 3 aux prolongations!!

Pour le pire souvenir, je me souviens d’un match contre Donges pour la montée en PH avec vingt dernières minutes cauchemardesques : on mène 1 à 0, leur gardien se blesse gravement (environ 30 minutes d’arrêts de jeu), égalisation sur un CSC, on touche deux fois les montants et on finit par perdre le match dans les (longs) arrêts de jeu!! Au final, on finira 3 équipes à égalité de points à la première place, les autres équipes ont accédé à la PH…pas nous. Dur dur… En tout cas, le mélange de toutes ces émotions contribue à entretenir la passion qui m’anime. Je fais ça aussi pour ça! Pour rencontrer des gens, pour vivre des aventures humaines et sportives…et le foot reste un moyen extraordinaire pour vivre tout cela!!

Quelles sont les qualités essentielles d’un entraîneur selon vous?

Plusieurs mots me viennent à l’esprit : l’humilité, le travail, la rigueur, la curiosité, la remise en cause en permanence. Je pense qu’il faut avoir des convictions mais jamais de certitudes!

Plutôt CR7 ou Messi?

Heuuu.. ni l’un ni l’autre. Ce sont des joueurs fabuleux avec des palmarès et des statistiques extraordinaires mais j’avoue qu’ils ne me font pas rêver (beaucoup trop individualistes et centrés sur eux, à mon goût)… Sans hésiter Maradona, un véritable prodige. Un de ses partenaires de sélection argentine avait dit de lui : « Maradona est né pour émerveiller les gens!! »

Complétez la phrase : Actufoot c’est…

.. »l’équipe » du football amateur ! Merci de mettre en lumière nos clubs amateurs!!