Interview

L’interview decalée de… Kévin Hoger

25/03/2019 à 17:21

Kévin Hoger, 25 ans et gardien de l'ESP Chartres Bretagne, s'est laissé tenter par le jeu de l'interview décalée. Qui dit bonne saison dit décompression et il nous livre quelques secrets sur ce poste si particulier que d'être le dernier rempart...

Kévin, vous vous blessez ou êtes expulsé en plein match. Quel coéquipier ne devrait surtout pas vous remplacer dans la cage ?

Je vais même en citer deux : Guillaume Belmonte, au look impeccable et soigné, qui n’oserait plonger sur un terrain pour éviter de se salir. Le deuxième serait sans hésiter Thibaud Laisné, dont un lob finement joué serait implacable pour scorer face à sa grande taille ! (Rires)

Votre jeu au pied, c’est plutôt Kostas Mitroglou ou Neymar ?

Non bien mieux, le « Fabien Barthez finale Euro 2000 » qui trouve au millimètre Trezeguet de l’autre côté du terrain pour la dévier à Wiltord… la suite, on la connait tous! Bon ça c’est un weekend sur trois. Les deux autres c’est un grand coup de botte, ça monte haut, et puis ça tombe sur qui ça tombe hein (Rire).

Votre plus grosse boulette ?

C’est rare que je fasse des boulettes, vous pourrez demander la confirmation à mes coéquipiers (Rires), mais je dirais la spéciale de tout gardien, une belle erreur de main.

Comment déconcentrer un tireur de pénalty ?

Venir au contact du tireur, ballon en main et le regarder fixement en louchant (rire)… Gregory Travostino sait de quoi je parle.

Que pensez-vous d’un attaquant qui tente une panenka ?

C’est beau quand c’est bien fait mais ça ne sert pas plus qu’une suite de passements de jambe-roulette dans tes 25 mètres avec personne devant toi. (Rire)

Qu’évitez-vous de manger un jour de match ?

J’avais déjà expérimenté le cocktail maison que je ne recommande à personne, à savoir Coca/M&M’s… certains caleçons s’en souviennent. (Fou rire) Yoann Hoger et Nicolas Robino peuvent témoigner.

Quel gardien ne sélectionneriez-vous pas en équipe de France : Hugo Lloris ou Steve Mandanda ? Pourquoi ?

Steve Mandanda, après la Coupe du Monde folle de Hugo Lloris, aucun gardien ne peut rivaliser.

Devant quel kop de supporters rêveriez-vous de jouer ?

Nous avons eu la chance d’évoluer en 16eme  de finale de la coupe De Bretagne devant certains ultras, encore trop peu connus pour le moment mais très chauds, ceux de l’US Bourgbarré Foot. Sinon, devant les tifosis de l’AC Milan, mon club de cœur. Rien que de fouler la pelouse du magnifique San Siro un soir de match doit foutre la grinta !

Jérémie Janot, l’ancien gardien de l’AS Saint-Étienne, avouait qu’il se pissait dessus pour rester au chaud en hiver. Avez-vous un quelconque rituel ?

D’abord la chaussette gauche, la chaussure gauche puis la jambe droite… non aucun rituel particulier si ce n’est d’aller aux toilettes 3-4 fois pour évacuer les mauvaises ondes. (Rire)

A quel poste auriez-vous aimé jouer ?

L’attaque ça me connaît, j’ai tenté une percée à l’entraînement où je dribble deux-trois joueurs, enfin je crois (rire), pour me claquer et subir trois semaines d’arrêt… donc je pense que ma place est dans les buts…

Pour finir, Actufoot c’est…

L’actualité du département du 35 en temps réel !