CDB32es de finale

N. Nadifi (AS Miniac-Morvan) : « Mon équipe est capable de se transcender »

13/02/2018 à 13:59

Miniac-Morvan a créé la sensation en éliminant le FC Breteil-Talensac (2-2, 2-3 aux TAB) en trente-deuxièmes de finale de Coupe de Bretagne. Si c'est une R3 qui sort une R2, le groupe de Nourredine Nadifi n'en est pas à son coup d'essai. Inspiré en coupe, Miniac-Morvan a pu compter sur un gardien de but à la hauteur. Une fois de plus, celui qu'on surnomme "Le chat" s'est distingué. L'entraîneur revient sur le match de dimanche et se positionne sur le tirage dans une interview.

Deux jours après la qualification pour les seizièmes de Coupe de Bretagne, quel sentiment prédomine ?

C’est de la fierté, je suis très content de mon groupe. On a battu une R2 à domicile en Coupe de France (Saint-Grégoire) et on vient d’en battre une autre à l’extérieur. Mon équipe a du caractère et un bon état d’esprit. Les gars travaillent bien à l’entraînement et le travail paye en match.

Y. Herviaux (Saint-Grégoire) : « Il faut être vigilant »

C’est ce qui explique vos performances en coupes ?

Oui, l’état d’esprit irréprochable et une bonne assise défensive. Il y a une ambiance de qualité au sein du club et ça se ressent. On se qualifie aux penaltys contre Breteil. Je tire un coup de chapeau à notre gardien de but, Benjamin Jéglot dit « Le chat ». Ce surnom lui correspond tout à fait, il nous fait du bien à l’AS Miniac-Morvan. Cette victoire, on la dédie à Hervé Mandart qui vient de subit une opération. On pense à lui. On est un groupe et un club sains. On grandit petit à petit, avec et grâce à des dirigeants et des bénévoles qui sont au taquet. On est sur le bon chemin.

La R1 de Saint-Malo en ligne de mire

C’est plus difficile en championnat…

On veut se maintenir le plus vite possible. Ça se passe pas si mal que ça en championnat, on est sixième à quatre points de la troisième place. Ce n’est pas alarmant. Mon équipe est capable de se transcender quand on joue des adversaires qui évoluent plus haut. Il faut qu’on retrouve cette aptitude face à des équipes de notre niveau. On restait sur deux nuls et une victoire en championnat. On s’est créé énormément d’occasions. Si on avait été plus efficaces, on aurait été minimum à deux victoires.

Le tirage a lieu demain. Avez-vous un souhait ?

Oui, j’aimerais bien rencontrer mon petit Abdel El Kouraïchi et la réserve de Saint-Malo.

Propos recueillis par David Guitton