Gambardella64es de finale

OC Cesson – US Orléans : Hassan et Reverdy sont prêts à tenter un coup !

11/01/2018 à 14:14

Dimanche, les U19 de Cesson (R2) ont-rendez vous avec l'US Orléans (National) en 64es de finale de la Coupe Gambardella. A l'aise du haut de leurs dix-sept printemps, Ali Hassan et Maximilien Reverdy nous ont accordés une interview croisée. De retour après une blessure, A. Hassan, l'arrière gauche, a repris l'entraînement hier. Il souhaite prendre du plaisir et en donner aux spectateurs. Quant au milieu offensif, il évoque notamment une préparation marquée par le travail d'un nouveau dispositif tactique. Lorenzo Cece a donné son groupe hier. La rencontre se jouera au Stade Roger Belliard, le coup d'envoi est programmé à 14 heures 30.

Quelle importance accordez-vous à la Gambardella ?

Maximilien Reverdy : C’est la Coupe de France, c’est le moyen de rencontrer des grands clubs et d’aller le plus loin possible. L’important, c’est de jouer les matchs à fond, tout le monde peut battre tout le monde.

Ali Hassan : C’est un petit bonus. C’est la Coupe de France pour les jeunes. C’est important pour nous, pour nous faire progresser et pour voir de plus grandes choses. Il y a des équipes de National en plus des départementales et des régionales. Jouer contre eux, c’est un plaisir.

Comment avez-vous réagi après le tirage ? Comment le jugez-vous ?

Maximilien : J’étais content parce que c’est une grosse équipe qui évolue en National. C’est bien, ça va nous faire apprendre. C’est un gros match à la maison, c’est cool.

Ali : C’est du plaisir. C’est une équipe de National. Il y a de la joie, il y a plus de joie que de peur.

« On réussit à faire des choses quand on joue ensemble » – M. Reverdy

Sachant qu’il s’agit de votre premier match depuis la trêve, comment se passe votre préparation ?

Maximilien : On est tous motivés, on voulait tous jouer ce match. On a travaillé tactiquement, avec un nouveau dispositif pour pouvoir faire quelque chose sur ce match. On va essayer d’être rigoureux et de bien défendre pour essayer de ne pas prendre une valise et pour faire quelque chose face à une équipe qui sera meilleure que nous intrinsèquement.

Ali : Assez bien, mais je trouve qu’on aurait pu mieux le préparer. Je trouve qu’il n’y a pas eu suffisamment d’implication chez certains joueurs. Dans le respect des consignes, ça a été bien. Dans la dynamique, quelques uns n’étaient pas forcément prêts à préparer ce genre de match. C’est mon point de vue.

A quelques jours du match, quels sont les mots du coach ?

Maximilien : Il va falloir être rigoureux et prêt physiquement pour être présents pendant tout le match. Il insiste sur la nécessité d’être solidaires et prêts à s’arracher.

Ali : C’est ça.

Quels sont vos points forts ? Comment pouvez-vous faire la différence ?

Maximilien : Quand on joue ensemble, en groupe, quand on réussit à bien défendre collectivement et à s’arracher les uns pour les autres. C’est dans ces circonstances qu’on réussit à faire quelque chose, comme ça a été le cas au tour précédent.

Ali : Dans le mental. C’est dans la tête. Si on risque d’être inférieurs techniquement parce que Orléans s’entraîne tous les jours, le mieux, c’est de garder le mental et de faire ce qu’on a à faire.

Sachant que vous êtes tous les deux première année, que pensez-vous de cette aventure d’un point de vue personnel et collectif ?

Maximilien : On a eu un peu de chance sur les tirages parce qu’on a affronté des formations de niveau inférieur jusqu’à présent. On a réussi à faire le nécessaire à chaque fois, surtout sur les deux derniers tours où les matchs ont été plus difficiles. Je n’étais pas dans le groupe sur les tours d’avant. Je suis content de mes prestations en coupe.

Ali : Déjà, ça fait plaisir. Forcément, certains première année ont des difficultés à intégrer certains groupes en U19. Moi, je suis à l’aise et je me sens bien pour la suite.

« On fera de notre mieux pour donner un bon spectacle » – A. Hassan

Maximilien a évoqué un changement de dispositif et la rencontre se jouera dimanche cette fois-ci.

Maximilien : Oui, c’est vrai qu’on n’a pas l’habitude. On a repris le 2 janvier. Ça nous laisse plus de temps pour préparer ce match puisqu’on a eu deux semaines.

Ali : Je n’ai pas fait toutes les séances parce que j’ai été blessé, j’ai repris hier.

Vous serez à 100 % Ali ?

Oui. J’avais mal aux adducteurs, ça n’a pas trop tiré hier. Je me suis senti à l’aise, je suis bien.

Votre groupe est au complet ?

Maximilien : Oui, on a un groupe de seize ou dix-sept joueurs parce qu’il y a une incertitude sur un élément qui risque de ne pas être remis d’une blessure.

Quels mots vous viennent à l’esprit quand vous pensez à dimanche ?

Maximilien : La motivation et l’envie de gagner.

Ali : Déjà, de prendre du plaisir. De ne pas avoir peur et de prendre du plaisir, toujours.

Le tirage complet des 64es de finale

Il y a un peu d’engouement autour de ce match, j’imagine qu’on vous en parle. Est-ce que vous souhaitez adresser un mot aux supporters ?

Maximilien : J’espère qu’il y aura du monde et que les supporters seront là pour nous encourager.

Ali : Qu’ils viennent nous encourager. On fera de notre mieux pour donner un bon spectacle.

Propos recueillis par David Guitton

Sur la photo : Ali Hassan (en rouge) contre le SC Morlaix