R2 (Gr. F)22e j.

S. Coualan (Vignoc-Hédé-Guipel) : « On a mal démarré, on a à cœur de bien vouloir finir. »

20/05/2018 à 12:16

Aux portes du podium, Vignoc affrontera Plancoët à 15 heures 30. Si la formation de Sébastien Coualan ne montera pas, la troisième place est un objectif. Un résultat positif et il faudra regarder le résultat de Saint-Grégoire contre Combourg. Le co-entraîneur a livré ses impressions dans une interview.

Quelle importance accordez-vous à ce dernier match à Plancoët ?

C’est un match hyper important. Notre ambition était de terminer dans le trio dans ce championnat qu’on a super mal commencé. On était relégable après cinq journées. Un bon résultat validerait la progression du groupe. Clairement, ça ne sera pas facile parce qu’on avait rencontré une belle équipe à l’aller. Ils étaient dans les trois premiers avant d’être perturbés par les intempéries et ils restent sur une série d’invincibilité importante. On sait qu’on va avoir une forte opposition mais ça nous tient à cœur de bien finir le championnat avant de nous projeter sur la coupe.

Ce début de saison ne vous laisse pas des regrets ?

Non, c’est plus l’envie de redoubler de travail et d’efforts. Il n’y a que ça qui peut amener un groupe à progresser. On a revu les ambitions à la baisse et on est revenu aux fondamentaux, on a attendu plus d’humilité et de travail de la part des joueurs. Preuve en est avec notre remontée, les joueurs ont bossé et se sont mis réellement dans un projet collectif. Ils ont montré qu’ils valaient mieux que cette place de relégable. On a mal démarré, on a à cœur de bien vouloir finir.

Un podium serait synonyme de saison réussie pour vous ?

Oui, clairement. C’est l’idée de se dire que si podium il y a, sachant qu’on est pas loin et qu’on finira quatrième ou cinquième sinon, ça restera une saison réussie. Et ce, d’autant plus avec ce départ catastrophique. Quoiqu’il arrive, le bilan sera bon mais ce serait bien de bien terminer. On va jouer la carte à fond et on verra à la fin de la journée.

Sachant que la demie de Coupe Maxime Portier doit vous aider à garder des joueurs mobilisés…

Oui, ça stimule la fin de championnat et c’est clair que ça met toute une énergie collective au sein du club, en particulier chez les bénévoles. Les joueurs sont portés et on a à cœur de faire quelque chose sur cette fin de championnat et pourquoi pas aller en finale. C’est un souhait que le groupe veut réaliser. La montagne va être dure mais on est dans l’envie de bien faire.