R1 (Gr. B)8e j.

T. Rébillon (Vitré 2) : « J’aimerais bien arrêter cette spirale de défaites contre eux »

05/11/2017 à 10:05

A 15 heures, l'arbitre sifflera le coup d'envoi du match entre Cesson et la réserve de l'AS Vitré. Une rencontre que Thierry Rébillon appréhende pour plusieurs raisons. Son équipe reste sur une performance puisqu'elle a vaincu le Stade Rennais dimanche dernier (3 - 2). Le technicien des Sang et Or revient sur la journée précédente et évoque Cesson.

Votre équipe a créé la sensation de la 7e journée. Pouvez-vous revenir sur ce match contre le Stade Rennais ?

On a fait tomber une belle équipe. Après, il faut être réaliste, c’est notre bonne entame de match qui nous a permis de croire à ce résultat. Dans le jeu, le Stade nous a quand même mis à mal. On a souffert. Malgré tout, le fait de réaliser cette bonne entrée nous a permis de résister plus longtemps et de gagner. Il y a eu ce fait de match, le Stade a pris un carton rouge au moment où il revenait fort. Ça a rééquilibré la donne, ça nous a permis d’aller chercher cette victoire. Ce n’était pas inespéré mais j’aurais signé pour un nul à ce moment de la partie. En face, ils ont eu deux ou trois opportunités, nous une très belle aussi. Sur le long terme, ce rouge nous a permis de garder notre système et de pousser jusqu’au bout et ça nous a réussi.

Vous enchaînez avec un déplacement chez le co-leader. Un adversaire que vous connaissez bien…

Cesson est bien en ce moment. A part leur petit couac en Coupe de France (Cesson s’est fait éliminer au 7e tour contre Plancoët-Arguenon), ils sont cohérents en championnat. C’est une équipe qui tourne bien et qui ne nous réussit pas du tout. On a perdu deux fois contre eux l’année dernière. A ça, on peut ajouter quelques absences notables pour notre N2. Forcément, on est impacté. On a pas mal de blessés qui étaient certains un temps, ça nous pénalise.

Quelles sont vos ambitions sur ce match ?

J’aimerais bien arrêter cette spirale de défaites contre eux. Aujourd’hui, comme on a un groupe pas mal remanié, on veut déjà bien faire les choses pour créer une belle opposition. On y va surtout pour jouer une belle partie de football.

Propos recueillis par David Guitton