Interview

Fuchs Sports et foot amateur, un mariage qui s’annonce parfait

29/07/2020 à 17:29

C'est une nouveauté. La saison prochaine, les championnats de National 2 et National 3, mais aussi certaines poules de R1, seront diffusés en direct vidéo grâce à Fuchs Sports. Un partenariat hors du commun qui permettra aux clubs, mais aussi au public de ne rien manquer tout au long de la saison. Directeur du développement et de la stratégie chez Fuchs Sports, Frederic Lamotte nous en dit plus sur ce projet pharaonique.

M. Lamotte, vous avez acquis les droits de diffusion de la N2 et la N3, ainsi que certaines poules de R1, pourquoi ce choix ?

Notre société, basée au Luxembourg, se positionne sur le marché du sport en France depuis plusieurs mois déjà avec des accords avec plusieurs ligues régionales de football (Corse, Normandie et Nouvelle Aquitaine, ndlr). Depuis plusieurs années, nous étudions la digitalisation du sport et la transformation digitale, notamment grâce à la captation vidéo. Très vite, nous nous sommes rendu compte que le sport amateur n’avait pas spécialement d’images récurrentes. Nous construisons notre offre et notre ADN de ce postulat. Donc offrir une « image » aux clubs de National était un objectif fort car nous innovons et relevons un fameux challenge

Comment allez-vous équiper autant de stades en quelques mois ?

Nous devons équiper 228 stades au niveau national et déjà plus d’une centaine de stades au niveau Régional. À cela s’ajoutent une cinquantaine d’infrastructures sportives en Belgique. Donc cela représente plus de 400 systèmes de captations à installer. C’est un gros boulot mais nous travaillons de manière organisée avec le cluster technologique TWIST qui pilote et coordonne divers intervenants installés et basés en France. Notamment, nous avons une société spécialisée dans ce type d’installation qui quadrille la France avec de multiples équipes.

Frederic Lamotte Fuchs Sports

Comment Fuchs Sports va-t-il procéder pour diffuser l’intégralité des championnats de National 2 et de National 3 ?

Nous déployons un système de captation munis de 2 à 3 caméras par stade pour assurer des captations rendues autonomes via l’inteligence artificielle. Pour proposer une solution intégrée avec une plateforme OTT, nous avons identifié tous les métiers et les compétences nécessaires. Nous avons construit une équipe avec des références dans chaque métier. Dans notre architecture ouverte actuelle, vous retrouvez des sociétés reconnues comme Spiideo, société suédoise basée à Malmö, pour le système de caméras et l’intelligence artificielle, aussi MyTVChain basé à Nice pour la gestion de l’antenne donc de la plateforme OTT ou encore Analytech, aussi une société Française. Le but est de produire des contenus pour la Fédération, les Ligues et les clubs avec comme objectif d’offrir aux championnats de national 2 et de national 3 une véritable exposition médiatique. Et plus largement, nous voulons à terme aussi offrir la même visibilité à tous les clubs de régional 1

Est-ce que l’offre sera payante pour les supporters ?

Déjà, c’est important, pour les supporters, le produit sera entièrement gratuit. C’est donc un point essentiel de notre partenariat avec la FFF et une réponse attendue par les supporters.

Et pour les clubs ?

Nous partagerons aussi notre production avec les clubs. Aussi, le staff de chaque club pourra revoir ses matchs mais aussi celui de ses adversaires. Nous voulions une équité entre tous les clubs, que tout le monde soit sur le même pied d’égalité. Tout ce que nous pourrons mettre à disposition des clubs sera gratuit. Si le club souhaite des options ou des services additionnels, nous pourrons le faire avec des forfaits payants mais sans excès. Ce sera par exemple le cas si le club souhaite bénéficier d’un programme d’analyse du jeu.

« Il n’y a pas de droits de diffusion verser par Fuchs Sports aux clubs »Frederic Lamotte

Qu’en sera-t-il pour les médias ?

Nous sommes à l’écoute des propositions et autres opportunités. Nous sommes attentifs aux intentions de chacun.

Quel sera votre business model ?

C’est un investissement important qui représente plusieurs millions d’euros. Cet investissement est pris en charge intégralement par Fuchs Sports. Nous insistons là-dessus : la Fédération, les ligues régionales et les clubs ne payeront rien. C’est pour cela que nous avons signé un contrat de cinq ans. C’est risqué mais c’est la qualité du produit qui va jouer. Ce qu’on va faire n’existe pas et nous offrons aux annonceurs potentiels une visibilité importante mais aussi des opérations marketing novatrices. Donc notre business model repose sur les revenus publicitaires, les opérations marketing et/ou d’autres initiatives de type cross selling.

Est-ce que les clubs de N2 et N3 toucheront des « droits de diffusion » comme on peut faire en L1 ou L2 ?

Il n’y a pas de droits de diffusion verser par Fuchs Sports aux clubs. Nous apportons gratuitement un beau levier créateur d’opportunités pour les clubs. Donc, ils auront un retour rapide sans investissement s’ils utilisent bien cette innovation. Et puis, le club pourra offrir à ses partenaires une visibilité sur ses matches et aussi sur l’ensemble des productions audiovisuelles de Fuchs Sports. Naturellement, suite à sa mise en relation, le club percevra une partie du chiffre d’affaires généré.

Comme va se passer une journée type de championnat d’un point de vue opérationnel ?

Nous capterons l’ensemble des matches en direct et nous proposerons un résumé de chaque rencontre, une fois le match terminé. Dès que l’ensemble des stades seront équipés, cela représentera 114 matchs en direct par week end. Une offre géniale et grandiose car nous voyons du vrai foot en N2, N3 et R1 quoique certains puissent penser. Donc l’amateur de foot sera comblé et puis surtout chaque but aura son image !

« Arriver à couvrir 500 stades de foot en France est un objectif raisonnable »Frederic Lamotte

Comment le public pourra avoir accès à ce contenu ?

Nous allons mettre en ligne une plateforme avec l’identité graphique de la FFF. Tout sera présent sur une même plateforme et aussi sur app mobile notamment pour les alertes buts et le flux d’actualités.

Et pour le club ?

Comme je l’ai indiqué le club pourra relayer, utiliser nos productions en embarquant notre lecteur vidéo gratuitement.

Quelle est votre ambition ?

Très simplement, réussir notre pari à savoir offrir de nouvelles perspectives au football amateur. Avec la FFF et chaque club, nous pouvons réussir de belles choses. Le terrain de jeu est juste énorme et opportun pour chacun. Pour réussir, nous nous inscrivons dans une relation sur le long terme qui est basée sur la confiance donc en priorité l’écoute, l’échange, l’innovation et l’envie d’entreprendre.

Avez-vous un objectif sur votre audience ?

Clairement, dans notre ADN, il nous plaît d’être un créateur d’opportunités pour chacun. Le challenge doit être relevé en équipe et donc si le produit est de qualité mais surtout s’il est soutenu par les clubs le nombre de vus sera énorme. Nous restons humbles et le travail est très lourd mais nous avons l’énergie pour relever le défi.

 Sur le long terme, récupérer tous les championnats nationaux amateurs, mais aussi régionaux, est-ce un objectif ?

Nous allons poursuivre nos échanges avec les ligues régionales pour étendre l’offre et la couverture. Arriver à couvrir 500 stades de foot en France est un objectif raisonnable. Nous affirmons aussi notre volonté de couvrir d’autres sports avec quelques surprises qui devraient être annoncées dans quelque temps.

Propos recueillis par Ridha Boukercha

Crédit photos : Fuchs Sports - Visuel : Actufoot

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟