Interview

L’interview « Première fois » de Nicolas Anelka

06/08/2020 à 11:07

En marge de l'entretien qu'il nous a accordé pour la sortie du documentaire "L'Incompris" sur Netflix, Nicolas Anelka a relevé le défi de l'Interview "Première fois" pour laquelle il est allé puiser dans ses souvenirs de jeune footballeur.

Ton premier souvenir de foot

Mon premier souvenir de foot c’est à Trappes, sur le terrain vague qu’on avait juste à côté de la maison, le « Mail » que l’on voit dans le documentaire d’ailleurs. On y allait tous les jours, on descendait de la maison pour aller jouer avec les copains.

Tes premières idoles

À dix/douze ans, j’admirais George Weah et David Ginola. Par la suite, j’ai eu la chance de les côtoyer lors de mes premiers entraînements avec les pros du PSG au milieu des années 90. Mais là il n’était plus question d’admirer personne. J’étais le plus jeune mais je voulais m’imposer.

Le premier match pro que tu as vu en vrai

C’était au Parc des Princes… Je ne me souviens pas du match que c’était, mais je me rappelle bien de l’ambiance, ça m’avait marqué et forcément donné envie d’être sur le terrain.

Ton premier club

Trappes Saint-Quentin Football Club, la base.

Nicolas Anelka à l'époque du Trappes Saint-Quentin FC
Nicolas Anelka (debout au centre) à l’époque du Trappes Saint-Quentin FC.

Ton premier éducateur

Je m’en souviens très bien, il s’appelait René. Il était super important à Trappe et il l’a été aussi pour moi.

Ta première coupe

C’était avec Trappes ça c’est sûr… Je ne me souviens plus dans quel tournoi, mais nous l’avions gagné. Ça devait être le tournoi de Palaiseau ou celui de Créteil…

Ta première détection

C’était une détection pour rentrer dans l’équipe des Yvelines, avant les tests pour l’INF Clairefontaine. À l’époque j’étais encore à Trappes, il y avait les meilleurs joueurs du département, et je peux vous dire qu’il y avait du niveau !

INF Clairefontaine, promotion 1995
Au sein de la Promotion 1995 de l’INF Clairefontaine, Nicolas Anelka (assis à gauche) côtoyait Philippe Christanval, Sébastien Piocelle, Louis Saha, Grégory Proment ou encore Yves Deroff (Crédit photo : FFF).

Ta première sélection chez les Bleuets

Je me souviens que j’étais à l’INF Clairefontaine à l’époque donc je n’avais été trop dépaysé. Par contre je ne me souviens plus contre quel pays nous avions joué.

Ton premier trophée important

C’était avec l’équipe de France U19 au Championnat d’Europe 1996. J’étais surclassé dans un superbe équipe avec des joueurs comme Thierry Henry, David Trezeguet, William Gallas, Mickaël Sylvestre ou Didier Domi… Nous avions battu l’Espagne en finale (1-0, ndlr). Ensuite il y avait eu la Coupe du Monde U20 en Malaisie en 1997. Nous faisions partie des favoris mais nous avions été éliminés au tirs au but par l’Uruguay en quart de finale.

L'équipe de France U18 Championne d'Europe en 1996
Nicolas Anelka (n°13), avec l’équipe de France U19 Championne d’Europe en 1996, au sein de laquelle on retrouve notamment Thierry Henry, David Trezeguet, Mickaël Sylvestre ou encore William Gallas. (Crédit photo : UEFA)
Ton conseil pour un jeune qui veut devenir pro
Travailler dur parce que le football c’est un sport magnifique mais c’est pas un sport facile. Mon conseil à un jeune qui veut devenir footballeur pro et réussir dans le foot c’est « travail, travail, travail » et « force mentale ». Car tu peux être le meilleur avec le ballon, si tu n’as pas cette force mentale, tu n’y arriveras pas.
Crédit photo : Frédérick Malahieude

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟