Foot proInfo

Une suspension du sport professionnel n’est pas à l’ordre du jour

28/10/2020 à 14:17

Alors qu'Emmanuel Macron s'exprimera ce soir (20h) et qu'un prolongement du couvre-feu voire un nouveau confinement se murmurent de plus en fort, le sport professionnel français et ses compétitions ne devraient pas être impactées.

Emmanuel Macron va de nouveau s’adresser à la population française ce soir, deux semaines après l’allocution dévoilant la mise en place d’un couvre-feu dans huit grandes métropoles du pays, restriction sanitaire importante finalement généralisée sur 54 départements en France. Si le sport amateur amateur, dont le football, peut logiquement s’attendre à un arrêt forcé des compétitions au vu des annonces évoquées dans les médias, la FFF réfléchissant par ailleurs à suspendre les championnats amateurs pendant plusieurs semaines, le sport professionnel devrait lui échapper à une nouvelle immobilisation. Même provisoire, elle serait une catastrophe terrible pour l’économie des clubs professionnels (Ligue 1, Ligue 2, D1 Arkema) voire semi-professionnels (National 1). Notamment en raison des engagements contractuels de ces structures auprès des joueurs, staffs etc. Alors que la LFP a déjà contracté plusieurs prêts d’un montant total de 500 millions d’euros pour maintenir le football français à flot après l’arrêt prématuré de la saison dernière et la défaillance de Mediapro, la plupart des clubs feraient probablement faillite sans le versement des Droits TV cette saison.

« Le sport professionnel continuera quel que soit le scénario »

Selon une source proche de l’Elysée contactée par l’Equipe, les compétitions professionnelles en France (Foot et Rugby notamment) ne devraient pas être impactées par les annonces prochaines du Président de la République. « Le sport professionnel français continuera quel que soit le scénario en termes de restrictions et de protocole sanitaire » a-t-il indiqué à nos confrères. Par ailleurs, cette même source explique qu’à contrario de la saison dernière, on a aujourd’hui une expérience assez élevée et une maturité sur la manière dont doivent se passer les cadres des restrictions. Il ajoute : On a aussi une connaissance bien plus forte de la question des contrôles et des tests. On est en situation de pouvoir se confronter à n’importe quel scénario et maintenir une activité. » A moins d’un cataclysme, le football professionnel va continuer de tourner. Tant bien que mal.

 

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟