ITW

Abdoulaye Diop: « Baana Jaba est mon ami d’enfance »

13/04/2018 à 16:00

Entretien avec Abdoulaye Diop (25 ans) qui évolue aujourd'hui avec Ouest-Tourangeau. Ce samedi, il se déplace au stade des Allées pour affronter le Blois Foot 41.

Comment s’est passé ton intégration au sein de ta nouvelle équipe ?

Mon intégration s’est faite dans un premier temps au stage vacances de juillet cela m’a permis de faire connaissance avec les éducateurs ainsi que les joueurs du club dans une très bonne ambiance. Le courant est tout de suite passé. Par la suite, nous avons entamé la préparation, j’en ai profité pour faire connaissance avec l’autre partie du groupe avec bien évidemment la petite chanson du nouveau (rire).

Pourquoi avoir décidé de la rejoindre ?

J’ai décidé de rejoindre le FC Ouest Tourangeau tout d’abord pour le projet et les méthodes de travail qui m’ont beaucoup plus. J’ai tout de suite accroché au discours du coach et du président qui sont des personnes rigoureuses et ambitieuses. De plus, cela faisait 5 ans que j’étais dans le Cher dont 2 années au Bourges Foot et 3 au Bourges 18. Je suis une personne plutôt stable mais il fallait que je voie autre chose et l’occasion s’est présentée.

Le foot n’a jamais cessé d’être ton sport favori ?

A mes débuts, j’ai fait du basket de 7 à 10 ans mais dehors avec mes copains, je faisais que du foot. A l’école je jouais au foot, à la maison je le regardais. C’est donc à l’âge de 10 ans dans le club de L’AS Choisi Le Roi que j’ai vraiment débuté. Ensuite, j’ai suivi mon entraîneur qui a signé à L’US Rungis avant de rejoindre deux ans le pôle espoir du centre de formation de Paris. J’y ai fait mes classes avec les 14 ans fédéraux, les 15 ans DH et les 16 ans Nationaux. C’est après ces belles années que j’ai finalement choisi de me donner pleinement les moyens d’en faire mon métier.

Quelles sont tes qualités et pourquoi avoir opté pour ce poste ?

Je suis un joueur athlétique, techniquement à l’aise avec un gros volume de jeu. Je suis combatif. Pour moi latéral est le poste où je peux apporter le plus à mon équipe car je sais défendre tout en prenant le couloir pour dédoubler et apporter le surnombre offensivement. Comme la majorité des latéraux, j’étais milieux excentré avant d’être repositionné latéral droit.

Tu penses viser plus haut que la N3?

Objectivement, je pense pouvoir jouer au moins un niveau au-dessus c’est-à-dire en N2 et même être dans un groupe national avec quelques apparitions. Avec la détermination et l’envie que j’aie, j’y arriverais !!

Qu’as-tu appris auprès de ton coach ? Comment tu le caractérises ?

Avec Najib Chaddi,  j’ai appris une nouvelle méthode de travail très rigoureuse. Il m’a appris à mettre plus de rigueur dans mon jeu et même dans la vie de tous les jours. Le coach met en place des procédés d’entraînement afin d’aborder les matchs avec facilité. C’est vraiment plaisant de voir que les entraînements se rapprochent de la réalité du weekend. C’est un entraineur qui met tous les outils pour réussir et qui ne baisse jamais les bras. Il donne beaucoup de sa personne et de son temps pour atteindre ses objectifs.

N’es-tu pas déçu du classement ?

Si beaucoup déçu. Je ne pense pas qu’on mérite cette place du fait qu’on avait bien débuté le championnat. Par la suite, les blessures sont arrivées conséquence les contre-performances se sont enchaînées. C’est dommage pour le travail que fournit le coach, les dirigeants et bénévoles du club. C’est pour cette raison que nous ne devons pas lâcher et finir à une meilleure place.

Comment tu juges l’effectif en place ?

On a un effectif divers et varié avec des jeunes et des plus anciens dont une moyenne d’âge de 23 ans. Un groupe assez jeune mais avec de très bonne qualité individuelle.

Dans quel état d’esprit tu vas aborder la rencontre du BF41?

Je suis revanchard car cette saison nous les avons affrontés deux fois avec deux défaites 4-3.

Tu as l’habitude d’affronter cette formation. 

Je joue contre Blois depuis 3 ou 4 ans. Je sais que c’est une équipe qui joue au ballon, offensivement c’est costaud et rodé. On sait aussi que ça pèche un peu défensivement mais c’est une vraie équipe qui joue au ballon.

Un petit mot pour conclure

Merci à toi Mohamed pour cet entretien. Ce match va être agréable à jouer avec deux équipes qui jouent au ballon. Je souhaite un bon match aux deux équipes et particulièrement à mon ami d’enfance, Wilfried Baana Jaba avec qui j’ai été formé. Il sera forcément sur mon côté et il devra changer bien vite de côté (rire).