Portrait

Romain Mardon: Un capitaine quitte son navire

05/10/2017 à 18:19

Entretien avec Romain Mardon (35 ans), l’ancien latéral et capitaine de Contres qui a décidé de mettre fin à son aventure avec l’équipe fanion pour se consacrer à sa famille.

 

Cette saison, Romain Mardon ne foulera plus la pelouse après 30 ans dans le monde du football. Après une fin de saison 2016/2017 auréolée d’un 5e tour de Coupe de France, 1/4 de coupe du Centre, d’un titre de champion en R3 et une coupe de Loir-et-Cher.

photo: Romain lors de la 11e édition Christian-Moreau

                                                                                                             « Les montées restent des moments inoubliables pour tous les joueurs »

Mais avant cela, Romain a débuté timidement à Oisly, avant de s’exiler brièvement à Chitenay-Cellettes 3 saisons pour signer finalement dans le club de Contres « J’ai pris ma première licence à l’AS Contres en 2001 en sénior avec l’entraineur-joueur, Pascal Françoise qui était aussi un ancien professionnel. C’était vraiment agréable de le voir jouer surtout à plus 40 ans. Nous sommes montés de 1er Div à la PL ». S’il y a une chose dont il est fier, c’est la formation Controise avec ses nombreux joueurs de qualité issus du cru « Je m’exerçais en sénior aux côtés de joueurs que j’ai eu tout jeune comme, Thomas Beauvais, Anthony Methez, Morgan Paul y compris mon frère Guillaume». Les plus beaux moments sont généralement ceux couronnés de succès. Romain a atteint la DHR (R2) avec l’entraineur de l’époque Rafan Kaba « Les montées restent des moments inoubliables pour tous les joueurs. Rafan avait faim de foot et aujourd’hui, il joue encore au Blois Foot 41 ». L’ancien capitaine analyse, réfléchit, étudie les situations mais n’exprime pas forcement ses sentiments « Je ne suis pas introverti mais je me situe plutôt dans le juste milieu. Avant, j’étais le meneur et je possédais d’ailleurs les clés du club-house pour les soirées après match. Mais cette époque est révolue (rire).  

                                                                                              « Ce fut une grande tristesse pour tout le monde. Je pense sans cesse à eux »

Un deuil inattendu a frappé l’AS Contres il y a de cela quelques années avec la disparition de 2 amis et coéquipiers très chers à ses yeux « Christian était un super copain. Il était défenseur axial et on jouait ensemble en équipe une. Quelques temps après, Julien disparaissait à son tour. Ce fut une grande tristesse pour tout le monde. Je pense sans cesse à eux ». Conscient du rôle essentiel de la famille, Romain peut aujourd’hui pleinement s’occuper de ses proches « Je ne suis pas loin d’être un papa poule (rire). J’ai 2 enfants, Victor 6 ans et Zoé 3 ans. Avec ma femme, je tiens à eux comme à la prunelle de mes yeux… (émotion). Je ne peux plus trouver d’excuse maintenant que je suis libre et passer des week-ends en famille. La discipline qu’il véhicule, il l’impose avant tout à lui-même car Romain est éducateur territorial en école primaire et il est responsable des U11 « Je suis un éducateur qui doit impérativement être un modèle pour ses jeunes sur et en dehors des terrains. De plus, j’ai cette saison un groupe étoffé qui tourne bien et très réceptif ». C’est dans la peau d’un capitaine épanoui que Romain a raccroché les crampons « Je suis fier de ce que j’ai fait et j’ai su dire stop au bon moment avec une finale remportée face au BF 41 (3-0). Romain n’a pas délaissé le sport pour autant « Il y a quelques jours j’ai parcouru 70 kilomètres à vélo et j’aimerais tenter le marathon à Paris au mois d’avril mais si je le fais ce sera avec mon frère ». Un nouveau défi pour celui qui n’a pas tout à fait raccroché…