ITWFossé-Marolles

Salah Brahim: « Un entraîneur doit se remettre en question »

09/08/2019 à 15:53

Alors qu'il reprendra le chemin de l'entrainement ce mardi avec Fosse-Marolles, le gérant du City Foot Elhadj Salah-Brahim a accepté de répondre à nos questions en exclusivité.

Si tu peux nous résumer ta première saison à Fossé-Marolles ?

C’était une saison enrichissante avec de bons moments passés. Sportivement, on a réalisé de belles choses même si on n’a pas réussi à monter mais ce n’est que partie remise!

Tu étais excité à l’idée de reprendre l’équipe ?

Oui, c’est vrai que je commençais à m’impatienter derrière le comptoir du City Foot! (rire). Entraîner est une belle expérience humaine qui apporte beaucoup en termes d’émotions, de réflexion et d’analyse. La fonction de coach nécessite des convictions mais également une remise en question perpétuelle. La relation avec les joueurs reste la clé du coaching: s’ils croient en toi et en ton discours, ils peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes et déplacer des montagnes !

Quelles sont les contraintes que tu as rencontrées ?

Dans l’ensemble ça s’est bien passé mais les conditions d’entraînement sont compliquées avec notre terrain à Fossé mais on fait avec. Il a fallu bâtir un groupe avec de nouveaux joueurs qui ne se connaissaient pas mais au bout de quelque temps, les résultats ont suivi.

                                                                                                                                                          « Le City Foot ouvrira bientôt! »

La fin de saison s’est déroulée comme tu le souhaitais?

Malheureusement non car nous étions 2e du classement pendant les 7 premiers mois puis nous avons eu une période compliquée notamment au niveau de l’effectif à l’image des blessures, suspensions et les absences. Conséquence, nous avons essayé de compenser par la combativité mais parfois, ça ne fait pas tout.

Quand on voit Villebarou, Suèvres et Orchaise qui ont atteint l’échelon supérieur après avoir longtemps lutté, ça te redonne de l’espoir à court terme ?

Villebarou, Orchaise et Suèvres sont montés en réussissant avant tout à se structurer et cela demande du temps et de l’énergie au-delà des résultats. Ces clubs ont également un bel état d’esprit. Ils méritent d’être au plus haut niveau départemental et sont des exemples à suivre pour nous.

Le City Foot a fermé. Il y a d’autres projets ?

Le City Foot rouvrira ses portes, avec Marvin Rousseau nous sommes déterminés à continuer à faire vivre de bons moments de futsal pour tous les joueurs du département. Soyez patients et vous pourrez venir prochainement tenter les meilleurs gestes techniques!

Un mot pour conclure.

Je tenais à te remercier Mohamed pour l’énorme travail que tu accomplis à travers ta page Actufoot en nous informant de fort belle manière sur toute l’actualité du foot dans le 41 ! Tu seras toujours le bienvenu au City Foot ainsi qu’à Fossé-Marolles. Merci