InterviewR1

Anthony Sera (Hauts Lyonnais) : « Je prends du plaisir à jouer ici… »

17/04/2019 à 12:02

Transfuge de Cote Chaude à Hauts Lyonnais l'été dernier, Anthony Sera a accepté de retracer ses premiers mois chez le leader de la poule R1. Ses débuts difficiles, son adaptation, la montée en N3, son club, ses coéquipiers... le milieu de terrain se confie.

Pouvez-vous nous raconter comment vous vivez cette première saison avec Hauts Lyonnais, tantôt mouvementée (changement de coach), votre adaptation au club et à cette équipe qui enchaîne les bons résultats ?

Mon arrivée à Hauts Lyonnais s’est très bien passée. Le club et l’équipe ont su m’intégrer rapidement, de plus, je connaissais déjà quelques joueurs. Si on parle foot, en début d’année, j’ai eu du mal à faire ma place. C’est toujours plus compliqué quand tu arrives dans un nouveau club, mais voilà, depuis quelques temps, je prends du plaisir à jouer avec mes coéquipiers et avec un coach qui me fait confiance. Notre parcours en championnat est d’autant plus plaisant avec, au jour d’aujourd’hui, cette première place au classement.

Vous venez de remporter un succès extrêmement précieux sur le terrain de Grenoble (0-1). On peut dire que ne pas monter en N3 à l’issue de la saison serait une énorme déception ?

Anthony Sera (en jaune) au duel avec un joueur du FCLSD (Crédit photo : DR)

Chaque victoire est précieuse à ce moment là de la saison, mais rien n’est fait, tout va très vite dans cette poule. Maintenant, il nous reste 6 matchs à jouer pour aller jusqu’au bout. Et je suis sûr d’une chose, c’est qu’avec cet effectif et ce collectif, on peut le faire. Mais ce n’est pas tout de pouvoir.. Après, si on n’arrive pas à nos fins, bien sûr qu’on sera déçus. Mais au moins, il faudra avoir la tête haute.

Comment jugez-vous l’effectif ? Quel est son potentiel ?

L’effectif est à la fois quantitatif et qualitatif. Le club a su prendre des décisions et faire les bons choix pour arriver à ce résultat là. L’état d’esprit et la concurrence reste saine avec un groupe homogène, que ce soit au niveau des qualités, ou bien des expériences de chacun. Le coach essaie de tirer le meilleur de ce potentiel.

« Quand tu passes aussi prêt, forcement tu apprends de tes échecs »

Vous n’étiez pas là les saisons précédentes, lorsque l’équipe avait raté de peu la montée. Sentez-vous aujourd’hui autour de vous un groupe et un club qui a appris de ses échecs ?

C’est vrai, ça fait 2 ans que la montée en N3 n’est pas loin donc oui, quand tu passes aussi prêt, forcement tu apprends de tes échecs. A tous les niveaux, et je pense que le club a su rectifier le tir.

On se souvient qu’à Côte Chaude, les coaches adverses vous nommiez souvent meilleur joueur de votre équipe sur Actufoot ! On vous aperçoit plus difficilement cette saison (rires) !

Oui, c’est sûrement parce que l’année dernière, j’étais meilleur (rires). Comme je disais précédemment, une arrivée dans un nouveau club demande un certain temps d’adaptation, mais maintenant, depuis quelques temps, je me sens utile au sein de ce collectif et c’est le plus important.

Place à la Coupe LAURA Foot ce week-end, qui avait vu le club échouer en finale la saison dernière. L’objectif est-t-il d’aller au bout cette fois-ci ?

Oui, la Coupe, franchement, ce n’était pas forcément un de nos objectifs au départ. Mais on arrive en quart de finale, donc maintenant, on va jouer et essayer de prendre un maximum de plaisir sur le terrain. Après, arrivera ce qui devra arriver !

Crédit photo : Hauts Lyonnais / Visuel : Actufoot