Sondage

Jean-Pierre Rivère propose de démarrer la saison en février 2021

24/03/2020 à 10:52

Dans les colonnes de Nice-Matin, le président de l'OGC Nice a fait une proposition étonnante concernant la reprise du championnat de France.

Alors que tout le monde s’interroge sur la date de reprise du championnat, le président niçois lance un débat. En effet, Jean-Pierre Rivère aimerait que la LFP, la FFF et les dirigeants du foot français s’interrogent sur le calendrier. « L’impératif est certes de finir notre championnat mais, en occultant l’aspect financier, nous devons essayer de réfléchir posément à la question du calendrier, le grand sujet du moment », confie-t-il à Nice-Matin. Si les présidents de club sont plutôt partisans d’enchaîner sur la nouvelle saison, le dirigeant niçois émet la possibilité de démarrer l’exercice 2020-2021 en février 2021.

La proposition de Jean-Pierre Rivère

«Réfléchissons au-delà de l’année en cours et essayons de donner une cohérence aux trois années à venir. En 2022, la Coupe du monde se déroulera au Qatar, du 21 novembre au 18 décembre. Pourquoi ne pas s’adapter à cette compétition dès aujourd’hui ? C’est peut-être le moment d’entreprendre un grand changement. En 2022, il serait envisageable de débuter notre championnat en février et de fixer la trêve entre le 1er et le 17 août. En 2021, nous pouvons envisager la même chose. Pour 2020, l’idée est de reprendre le championnat en cours fin août et le terminer fin octobre ou en novembre. Les dates indiquées seraient à peaufiner par des personnes bien plus qualifiées.»

Quel intérêt ?

« L’intérêt est multiple. Tout d’abord, et c’est le plus important, cela nous donne le temps de régler l’aspect sanitaire et préserver la santé de tous. Notre sport pourrait alors reprendre dans des conditions normales et éviter des matchs à huis clos répétés et très ennuyeux. Ensuite, l’économie commencera à se reconstruire. Pensons à nos supporters à nos partenaires. En proposant les abonnements de la saison prochaine en janvier 2021, un plus grand nombre de personnes auront eu le temps de se reconstruire et assainir leur situation financière », précise le président du Gym.

Moins de matchs en hiver

« Ce calendrier inversé aurait également pour effet de réduire considérablement les matchs en hiver, sur des pelouses dégradées, des conditions climatiques difficiles et guère propices à l’expérience des stades. Se rendre à un match de football en mai, juin et juillet me semble beaucoup plus agréable et festif. Cela pourrait inciter davantage les familles à se rendre au stade », conclut-il.

Si cette proposition de Jean-Pierre Rivère risque de faire parler, elle n’en est pas moins intéressante. Reste à convaincre joueurs, dirigeants, organisateurs des compétitions nationales et européennes de suivre ce nouveau calendrier pour préparer au mieux la Coupe du Monde 2022 au Qatar. La fin d’année pourrait également permettre de disputer l’Euro.

Sondage

Crédit photo : OGC Nice

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟