N2 (B)22e j.

L’ASF Andrézieux n’était « pas programmé pour être en tête »

09/03/2018 à 9:25

En recevant la réserve de l'Olympique Lyonnais, l'ASF Andrézieux, leader de N2 (B), par la voix de son entraîneur, Romain Revelli, rappelle tout le chemin qui lui reste à parcourir et celui qu'elle a déjà accompli.

Cette rencontre face à la réserve de Lyon, est-ce un match spécial ?

Le derby, c’est l’ASSE contre Lyon. Nous, on a beaucoup d’anciens de Saint-Etienne, on est proche du club et on a la même mentalité, donc c’est toujours un peu particulier. En plus, il y aura du monde au stade, car le club a communiqué. Mais nous avons d’autres préoccupations. On est irrégulier depuis le début de l’année. Il faut que ce soit plus abouti que les derniers matches.

Ca semble un championnat étrange avec des leaders qui n’arrivent pas à confirmer.

Il n’y a pas autant d’écart que ça entre toutes les équipes. On l’a vu encore hier (mercredi) avec la victoire de Montceau, qui est 15e, contre Jura Sud, qui avait battu tous les leaders chez eux. C’est un championnat long et dur. On a réalisé une grosse entame de saison qui a mis une certaine exigence, mais on martelait que le championnat est long. On a réussi à prendre pas mal de points, mais on est irrégulier, comme les autres. Tout le monde a un enjeu pour le maintien ou la montée. Les clubs ont recruté, ils veulent se sauver. Suite à notre début de saison réussi, on mérite si on est là, et c’est normal d’être dans la partie haute, mais on n’était pas programmé pour être en tête. Or, il y a une pression inconsciente qui naît dans le club dès qu’on perd. Si on prend du recul, on est l’ASF Andrézieux qui joue la réserve de Lyon, qui a l’un des meilleurs centres d’Europe et qui a besoin de points. On est un club très petit. Il faut être humble, ce n’est pas la langue de bois. C’est un sport magnifique, car c’est très serré.

Il vaut donc trouver cette constance…

On est pris par l’enjeu, donc on est irrégulier. C’est pour ça que je parle d’humilité, de régularité. Cela dit, on a une bonne équipe, un bon bloc, et des joueurs de vitesse capables de faire les transitions.

Crédit : DR