InterviewNantes-Marseille

Ahmed Sylla : « Supporter de Nantes, je me suis pris de cœur pour l’OM »

19/02/2021 à 18:30

Acteur et humoriste, Ahmed Sylla est également un grand fan du ballon rond. Né à Nantes, il s'est confié à nous sur son amour pour le football avant FC Nantes - Olympique de Marseille en L1, deux clubs qu'il affectionne particulièrement. Entretien.

Ahmed Sylla, comment vous est venu cet amour pour le FC Nantes et l’OM ?

Pour Nantes, c’est la ville dans laquelle je suis né et la Beaujoire est le premier stade où j’ai vu une équipe jouer. J’étais en tribune Erdre et je me souviens que je criais mes premiers chants, notamment l’hymne de la Beaujoire. Le lien s’est fait tout naturellement. Marseille ça vient de 2002 quand le Sénégal a battu la France en match d’ouverture de la Coupe du Monde. Dans l’équipe, il y avait pas mal de joueurs comme Mamadou Niang, Habib Beye… Ils jouaient à l’Olympique de Marseille et donc je me suis pris de cœur pour l’OM. J’ai flanché (sourires).

Quel type de supporter êtes-vous ?

Avant d’être un supporter, je suis un amoureux du football. J’aime ce sport et les émotions qu’il procure. Après en tant que supporter, j’aime quand mon équipe gagne. Entre Nantes et Marseille ? Je préfère que ce soit Nantes qui gagne mais j’ai surtout envie que ça se passe bien. J’aimerais que Nantes soit une équipe qui joue le haut de tableau comme lors de la saison 2000/2001.

Est-ce que vous regardez tous les matchs ?

Honnêtement, non. Parce que déjà c’est l’effet Covid et l’absence de supporters me rend très triste. Je regarde les résultats mais pas les matches.

Aller au stade, est-ce que cela vous manque ?

Sans aucun doute ! J’ai eu la chance d’aller au Vélodrome, d’aller à Lyon, je vais au Parc des Princes de temps en temps. J’ai aussi été au Camp Nou et en Angleterre.

Vous avez des amis à ces endroits…

Oui, enfin je n’ai pas des amis, j’ai mon frère Alex (Alexandre Lacazette) à Arsenal, Sam (Samuel Umtiti) qui joue en Espagne. C’est une vraie chance de pouvoir aller les voir dans leur club respectif.

Quel est votre meilleur souvenir à la Beaujoire ?

J’en ai plusieurs, celui qui me vient en tête c’est la remontée en Ligue 1, l’ambiance était incroyable ! On avait l’impression de gagner la Ligue des Champions (sourires). J’étais là aussi quand on a fêté le titre lors de la saison 2000/2001. J’ai plein de bons souvenirs à la Beaujoire, avec mon ami Eliott Daguillon qui m’emmenait avec son papa (Philippe Daguillon, ancien kiné du FC Nantes). Il nous a quittés en 2018, on passait par les vestiaires et ça aussi c’était une expérience incroyable.

Quelle est votre ambiance préférée ?

Ce n’est pas du tout pareil. Nantes c’est une ambiance très familiale, très joviale. Il y a plus d’ambiance à la Beaujoire mais c’est plus « le feu » à Marseille. Si Nantes perd, on est quand même là les supporters. Jusqu’à un certain point mais on y est quand même. A Marseille, c’est la guerre tout le temps. Il faut le vivre…

Et pour demain (Nantes-OM), quel serait votre pronostic ?

Avec les différents changements d’entraîneurs ces derniers temps, je ne sais pas comment est l’état d’esprit  des deux équipes. J’ai l’impression qu’il y a un sursaut d’orgueil des Nantais donc je dirais 2-1.

Récemment, vous avez fait une dédicace à Mia Khalifa (une star du X, ndlr) pour exprimer votre mécontentement quant aux résultats du FC Nantes. Quelles sont vos attentes aujourd’hui pour que le club s’en sorte ?

Ce que je préconiserais d’abord c’est beaucoup d’économie. Le football c’est bien mais il y a aussi des gens, des familles, des supporters… Il faut penser à eux. Après, pour retrouver un Emiliano Sala qui nous manque éperdument, il faudrait mettre un petit peu d’argent. On est un bon club formateur mais on vend rapidement. On a du mal à garder nos pépites, il faut faire en sorte que nos jeunes aient envie de rester à Nantes. Il ne faut pas que ce soit juste un club tremplin, ce qu’il est aujourd’hui.

Croyez-vous en Antoine Kombouaré ?

Oui, c’est un entraîneur qui est ferme mais parce qu’il a envie de réussir. J’aime bien ça donc j’espère que c’est ce qu’il faut au club. Il doit avoir plus de tenue.

Propos recueillis par Enzo Briand

Photo : Arnaud Duret / FC Nantes