InsoliteDRH

Vincent Couëdel (Asag La Haye-Fouassière), le gros coup de pompe

13/03/2017 à 13:33

Le gardien hayonnais, cadre du vestiaire du haut de ses trente-quatre ans, a donné la victoire à son équipe en marquant sur un dégagement face à la Croix Blanche dimanche dernier. Un (très) bon souvenir de plus pour ce fidèle parmi les fidèles.

Le papa. Le taulier. Le patron. Entre l’Asag La Haye-Fouassière et Vincent Couëdel, l’histoire a commencé il y a longtemps. « Ça fait vingt-huit ans que je suis au club », compte le gardien. Rarissime de nos jours. Mais le vieux combattant (34 ans) dure dans la cage. Mieux : il réalise des performances. Des arrêts ? Bien sûr, c’est son boulot. Mais l’homme ganté s’est montré décisif de l’autre côté du rectangle vert hier à l’occasion de la réception de la Croix Blanche d’Angers. Un match entre deux formations à la lutte pour le maintien en DRH.

« Victoire importantissime 1-0. But de Vincent Couëdel, le gardien, d’un dégagement lol », écrivait Nicolas Teurnier, par SMS, dans la foulée de la victoire. Un coach heureux – à distance car retenu pour des raisons familiales – par la prise des quatre points et par la prestation de son portier. Allez hop ! Un coup de fil au héros du jour. Le leader sous le feu des projecteurs.

« Ça m’a coûté cher au bar »

« J’ai dégagé le ballon pour chercher mon attaquant au niveau des dix-huit mètres du gardien adverse, le ballon a rebondi et l’a lobé », détaille celui qui a marqué sur ce coup-là son tout premier but en seniors après avoir été passeur décisif au match aller ! « C’était improbable, sourit-il. Tout le monde m’a félicité. J’en ai aussi chambré en disant que j’avais marqué plus que certains attaquants. Ça m’a coûté cher au bar. »

Leader d’un jeune vestiaire en proie aux mauvais résultats et donc au doute depuis le début de la saison, Vincent Couëdel a dynamisé tout un groupe en apportant une deuxième victoire consécutive après la performance réalisée sur le terrain du leader castelbriantais la semaine passée. « Si on bat Les Lucs-sur-Boulogne dans quinze jours, je pense qu’on sera tout près du maintien », sait l’ultime rempart du neuvième du groupe B. Un objectif qu’il compte bien remplir.

DH, coupe de France, un but

Après avoir connu l’année historique en DH (2009-2010) sous la houlette de Christophe Baron, le numéro un a vécu la relégation en DRS puis celle en DRH il y a deux ans. Malgré ça, il continue d’effectuer la route entre Couëron – où il réside – et La Haye-Fouassière « même si ça devient de plus en plus dur ». « Partir à mon âge ? Non. Je finirai à La Haye-Fouassière ». Là où il aura compilé tous ses souvenirs de footeux. « La saison en DH, les matches en coupe de France contre Luçon et Les Herbiers. » Et depuis dimanche dernier, un but.

Charles-Henri Chailloleau

Photo : Vincent Couëdel, gardien de l’Asag La Haye-Fouassière depuis fort, fort longtemps. Crédit : archives C.-H.C. (Actufoot44.com)