Mercato des bancsFéminines

Jonathan Raoul (FC Nantes) : « Je ne m’attendais vraiment pas à être mis de côté »

01/06/2017 à 9:16

Le successeur de Gwenaël Cornu n'aura passé qu'un an sur le banc de l'équipe fanion féminine du FC Nantes. Il a appris il y a quelques jours qu'il n'était pas reconduit dans ses fonctions.

Quel bilan tirez-vous de la saison ?

« J’ai été recruté par le FC Nantes pour un projet de trois ans avec l’objectif de structurer la section féminine et de réaliser au moins deux montées en trois ans. Pour cela j’ai été un coach exigent et les filles ont donné le meilleur d’elles-mêmes. Ça n’a pas été facile tous les jours mais le résultat est là, nous avons battu le record du club en coupe de France (défaite 1-0 contre Soyaux, D1, en seizième de finale), avons été dans le dernier carré de la coupe Atlantique et avons été irréprochables en championnat (0 but encaissé). De plus, la structure a évolué puisque une équipe de techniciens très compétents m’a rejoint et nous avons pu scolariser nos lycéennes au centre éducatif nantais pour sportif (CENS), c’est quasi unique dans le foot féminin français. »

Malgré ce bon bilan, vous n’êtes pas reconduit dans vos fonctions…

« Tout le monde était très satisfait des résultats et je ne m’attendais vraiment pas à être mis de côté. Pourtant à la surprise générale le FCN a décidé de ne pas me conserver pour la saison prochaine alors que je devais disposer d’encore deux ans pour consolider le travail accompli. J’ai été prévenu le 23 mai dernier lors d’un entretien informel et je n’ai reçu aucune explication concrète et encore aujourd’hui je m’interroge sur les raisons de cette rupture soudaine. Une majorité du groupe (joueuses et éducateurs) est montée au créneau lors d’une réunion le 29 mai mais ils ont confirmé à cette occasion que Tanguy Fétiveau prendrait ma place en septembre prochain. »

Comment réagissez-vous à cette décision ?

« C’est forcément un choc et une déception compte tenu tant de la brutalité de la décision que de l’investissement sans faille dont j’ai fait preuve et des résultats obtenus. Ce d’autant plus que ça arrive tard dans la saison à une époque où les clubs ont déjà fini leur recrutement d’éducateurs. Je tiens à remercier les joueuses bien évidemment et l’ensemble du staff de la section qui m’a largement aidé dans ma mission à commencer par mon adjoint Nicolas Esor, mon préparateur physique Kévin Giraud ainsi que les responsables jeunes Benjamin Blanchard et Romane Albert sans oublier tous les autres. »

Lire aussi : Tanguy Fétiveau nouvel entraîneur des féminines du FC Nantes

Crédit photo : Sébastien Soulard