DécaléD3

L’interview décalée de… Melvyn Châtelain (FC Trois Rivières)

26/10/2017 à 11:42

Le jeune ailier gauche (20 ans) du FC Trois Rivières - club décidément souvent présent dans les colonnes d'Actufoot44 ces derniers temps - a accepté de relever le défi de l'interview décalée ne manquant pas de confier quelques anecdotes croustillantes.

Qui est le plus fort techniquement au FC Trois Rivières ? « Sans aucun doute Antoine Panier alias « Panpan ». Le samedi soir, il danse en discothèque et le dimanche il danse sur le terrain. Mais ça nous va très bien car il plante quasiment à tous les matches. »

Le plus sage ? « Xavier Docet. On ne l’entend jamais et c’est sans doute le plus sage à moins qu’il ait un côté caché. Le week-end dernier (le 1er octobre car l’interview a été réalisée le 3 octobre), il a pris un carton rouge mais bon c’était pour la bonne cause. On a fini par se qualifier en coupe… »

Le plus chambreur ? « Même si on se chambre tous les uns les autres, je nommerai Julien Denigo dit « Le Papa ». Il garde toujours son sérieux que ça soit sur le terrain ou même dans le vestiaire dans ses discours d’avant-match. On sait tous qu’il nous chambre mais on ne peut pas s’empêcher de l’écouter… 1,91 m aussi le mec. »

Le plus drôle ? « Quentin Martin. Le pire c’est qu’il ne fait même pas exprès ! Mais quand il parle, quand il court, quand il boit, il se passe toujours quelque chose. La dernière en date : il a fait la touche pour l’équipe B dimanche (1er octobre) – ça lui a valu le surnom de « Chef de gare » – il levait le drapeau encore plus souvent que sa bière, c’est pour dire… »

Celui qui a le surnom le plus ridicule ? « Notre capitaine Davy Perrais alias « Paki », le « Pak de 12 » ou « Capitaine », mais depuis dimanche (le 1er octobre toujours) et son samedi soir très difficile, il s’est lui-même surnommé « Capichèvre » dans la voiture en se déplaçant au match. Il avait quelques restes. Bon il aura quand même mis un doublé dimanche, d’ailleurs on se demande tous comment ! »

Celui qui a invoqué l’excuse la plus bidon pour justifier une absence à un entraînement ou à un match ? « Maxime Perio. Il fait construire depuis un petit moment alors c’est toujours son excuse. Comme ça, il peut se permettre d’arriver en retard tous les dimanches et d’échapper tous les week-ends aux amendes retards. Bon, après, c’est un bosseur, c’est peut-être vrai… Mais on ne lui en veut pas, plus tôt sa maison sera finie plus vite la crémaillère arrivera ! »

Le plus fêtard ? « Je suis navré mais je ne pourrai pas donner de noms en particulier, que ça soit la A, la B ou la C, samedi comme dimanche après les matchs ça finit toujours pareil et toujours avec les mêmes. On se donne toujours quelques dates pour organiser des « repas » mais c’est pour se donner bonne conscience parce que des soi-disant repas il y en a tous les dimanches je crois ! »

Le plus séducteur avec les filles ? « Anthony Frerejouan. On ne lui demande même plus ce qu’il a fait de son week-end ou alors ce qu’il fait sur son portable. A mon avis son répertoire est bien plus rempli que son compteur buts, quoique… »

Le plus étourdi ? « Je dirais soit les coaches Hervé Lelièvre et Yann Regnier – ça leur arrive d’oublier les licences quand on joue à l’extérieur – mais le meilleur dans ce domaine c’est Valentin Depirou. Dimanche (1er octobre), c’était son tour de prendre les maillots… Mais il les a oublié après le match dans le vestiaire, forcément on jouait à l’extérieur ! »

Le plus truqueur ? « Yohan Chauvel de son vrai nom l’expérience. On en a vu, on en voit et on en verra encore ! Ce mec-là, il ne tombe jamais, il ne triche jamais mais il a plus de vice que Gattuso. Mais personne ne dit rien, c’est devenu normal maintenant… »

Le plus bavard ? « Guillaume Racapé. C’est ce mec qui va te vendre un forfait mobile plus cher que ton loyer de baraque mais il est toujours cohérent dans ses discours. Tu peux chambrer un pote, il sera toujours là pour rajouter le petit pic qui va bien le finir. C’est ce qu’on appelle le travail d’équipe… »

Le plus fashion ? « Maxime Barbosa. Toujours saper de la dernière collection printemps-été. On se demande toujours d’où viennent ses fringues. On le voit arriver avec sa barbe qui est mieux taillée que la pelouse du Parc des Princes. Je pense que c’est depuis qu’il a appris qu’il va y avoir une équipe féminine au club… »

Le plus râleur ? « Renaud Dupont. Il faut toujours qu’il râle et conteste l’arbitre, les joueurs ou les supporters. Je pense que dans le coin tout le monde commence à le connaître ! Mais bon nous on sait qu’il aime bien l’ouvrir et c’est pour ça qu’on l’aime. »

Celui qui ne tient pas le coup lors de la troisième mi-temps ? « Baptiste Lecoq. Même en forme à l’heure du match, après la fin de la rencontre il ne tient pas une heure. Enfin je me trompe peut-être par ce qu’au début de saison il avait été précoce en vomissant sur le terrain à la mi-temps… Son jeune âge justifie son manque d’expérience ! »

Le plus mauvais perdant ? « Je pense que je vais moi-même me nominer. Même quand on gagne, je suis capable de me faire sortir par les coaches. Soi-disant je m’énerve. Bon d’autres diront que je suis encore jeune et immature mais moi je dirais plus que je suis un gros, gros mauvais perdant ! »

Celui qui ne marquera jamais un but ? « Pierre Campfort. Il joue au club depuis quinze ans mais personne le l’a déjà vu marquer je crois. Je pense que le jour où il plantera, ce sera un but qui finira dans le top dix de Téléfoot. J’en rajoute un peu mais ça le fera peut-être réagir dès dimanche prochain qui sait… »

Celui qui aurait le plus tendance à découper un adversaire ? « Geoffrey Noblet dit « Bigorneau ». Son taf, c’est boucher (vraiment), mais son boulot déteint un peu trop sur le terrain. Il
découpe tout ce qui bouge même quand il n’y a pas besoin. A l’entraînement, on n’ose même pas aller au contact avec lui. Copain ou pas, il s’en tape ! Mais bon, ce n’est jamais sa faute alors on lui pardonne… »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : FC Trois Rivières