DécaléD2

L’interview décalée de… Nicolas Petiteau (ES Haute-Goulaine)

14/12/2017 à 11:04

Présenté comme le relais-capitaine-chauffeur de l'entraîneur de l'ES Haute-Goulaine Japhet N'Doram, Nicolas Petiteau prend la parole dans l'interview décalée.

Qui est le plus fort techniquement à l’ES Haute-Goulaine ? « Pierre Cutuli. C’est le plus propre techniquement dans ses relances, dans ses crochets ou ses contrôles mais le plus maladroit avec ses coéquipiers. Il est capable de nous blesser sur chaque duel. »

Qui fait le geste technique le plus bizarre ? « Mathieu Cailleau. Il part toujours dans des dribbles désarticulés même lui ne sait pas où il va. »

Le plus sage ? « Florian Delaunay. Il ne parle pas beaucoup sur le terrain mais il fait tout le temps son taff et à différents postes. Et même en dehors du terrain, le mec est calme, la force tranquille. »

Le plus chambreur ? « C’est assez difficile, il y en a pas mal, mais je pense que « Lolo » (Julien Leray) remporte le titre. »

Le plus drôle ? « C’est Rémi Douillard. Il fait toujours des montages photos avec des snaps, ou des gifs tellement bien choisis malheureusement pour moi. Il met souvent la glissade de Steven Gerrard, triste moment pour les supporteurs de Liverpool dont je fais partie. »

Celui qui a le surnom le plus ridicule ? « Ah il y en a plusieurs ! On a des plus jeunes avec des surnoms de Pokémon Roucool et Ronflex, mais le pire c’est « Touflex », même ses potes qui lui ont donné ce surnom ne savent plus pourquoi ils le surnomment comme ça, le mec s’appelle Hugo Pasqué à la base. »

Celui qui a invoqué l’excuse la plus bidon pour justifier une absence à un entraînement ou à un match ? « Arthur Gallard. Il a préféré des raclettes ou des matches de ligue des champions plutôt que des entraînements. »

Le plus fêtard ? « Sans aucun doute c’est Julien Leray. Il est toujours prêt pour sortir au cas où…  »

Le plus séducteur avec les filles ? « C’est l’ancien (Julien Lefebvre). Il est toujours au Latino. »

Le plus paresseux à l’entraînement ? « Benjamin Marchand. Il a des qualités mais c’est un gros fainéant malheureusement. »

Le plus étourdi ? « Hugo Peiny sans hésitation. Il est toujours à l’ouest. Il met trois heures à répondre. »

Le plus truqueur ? « Ah difficile il y en a plusieurs entre « Did » (Andy Guerrois) et Rémi Douillard qui chope toujours le ballon au début des conservations mais je pense que je suis le plus truqueur. Je rajoute des points au tennis ballon pour mon équipe, je gagne une touche ou je bluff pour obtenir des fautes. »

Le plus bavard ? « Je ne sais pas trop mais je pense que c’est François Lecointre. Il parle tout le temps surtout quand il a ses deux acolytes Quentin Boisard et Edgar Bartnik. Il rigole et il nous fait rire. »

Le plus fashion ? « Andy Guerrois. Pas une mèche de travers, toujours la casquette qui va bien et le pantalon remonté à la cheville, c’est LA fashion victime. »

Le plus râleur ? « Yoann Jain. Même s’il ne le fait pas toujours exprès, il râle tout le temps, en match ou à l’entraînement mais c’est devenu drôle maintenant. »

Celui qui ne tient pas le coup lors de la troisième mi-temps ? « Flavien Labrousse. Au début de saison, on s’est fait un week-end de cohésion et dès le premier jour il n’a pas résisté. A 18 h, il a coulé et il n’a pas refait surface. Le petit joueur a voulu jouer avec les plus grands, il a perdu. »

Le plus mauvais perdant ? « « Yoch » (Yoann Jain). En plus d’être le plus gros râleur, il est mauvais perdant. Des coups de poing dans le sol sont souvent de sortie quand il perd. Après, Alex Doublin est pas mal dans le genre. »

Celui qui ne marquera jamais un but ? « Clément Leray. Il garde son titre de Wooden spoon. Il a même gagné un trophée l’année dernière sur notre week-end de fin de saison, je crois qu’il adore ce trophée. »

Celui qui aurait le plus tendance à découper un adversaire ? « Sans hésiter Julien Grenon. Tout le monde le sait en seniors. Mais « Touflex » (Hugo Pasqué) est pas mal déjà cinq cartons jaune. On le félicite quand il finit un match sans carton. »

Le meilleur chanteur ? « Lucas Lemardelay. C’est notre rappeur au coin du feu, et c’est lui qui lance le chant après les victoires. »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : ES Haute-Goulaine