InfoClub

L’Union Brivet Campbon Chapelle : une fusion réussie !

11/08/2020 à 11:18

L'UBCC, Union Brivet Campbon Chapelle, est un club issu de la fusion de l'AS Brivet (Quilly-Ste Anne sur Brivet), l'Espérance de Campbon et de l'Espoir du Sillon de la Chapelle-Launay. Stéphane Bouillennec, le responsable communication du club, a répondu à nos questions sur cette nouvelle entente d'envergure.

Bonjour Stéphane, pouvez-vous tout d’abord nous parler de ce projet de fusion ?

C’est un projet que nous nourrissons depuis le début de la saison dernière. Je suis le football dans la région depuis quinze ans et je vois comment il évolue. Nous devions donc raisonner à moyen terme. Nous avions les moyens de s’en sortir seuls encore un temps mais l’idée pour nous était davantage de se projeter, de pérenniser le club, les clubs. Car nous étions déjà en Groupement Jeunes avec Campbon et La Chapelle et, après concertation, nous avons décidé de mutualiser nos forces vives autour d’un objectif commun : une fusion totale des 3 clubs. Nous n’avons hélas pas été aidé à cause du confinement mais grâce à la motivation de tous nous avons pu organiser des réunions en visio. Nous avons pu avancer et la fusion a été validé !

Nouveau club, nouvelle identité, quels ont été les choix ou les concessions à faire ?

Nous sommes vraiment sur une même longueur d’ondes. Nous avons fait le choix du bleu marine et du orange, afin de représenter l’UBCC. Ce sont des couleurs complètement neutres, aucun des 3 clubs ne portaient ces coloris avant. Nous repartons de zéro. Nous avions pour volonté de créer une identité visuelle complètement nouvelle. Une autre des conditions était une équité parfaite au sein du bureau. Nous sommes une quinzaine et il y a exactement le même nombre de représentants pour chacun des 3 anciens clubs. C’est important, à tout point de vue, d’être sur un pied d’égalité, de prendre des décisions justes, équitables et en accord total.

La fusion est récente mais déjà très structurée. Qu’en est-il du côté de la reprise sportive ?

Les seniors ont repris mercredi dernier, le 5 août, dans le strict respect des règles sanitaires. Cela implique peu de jeu avec le ballon car toutes les conditions sont difficiles à mettre en oeuvre. On se pose la question, comme beaucoup, du tour préliminaire du 23 août… nous recevons l’équipe de Toutes Aides à Campbon, mais dans quelles conditions ? Sans vestiaire, sans douche. Nous avons des tribunes, nous pourrons donc a priori recevoir du public. Mais nous sommes dans le flou total. Et, les infrastructures ne nous appartenant pas, nous sommes tributaires des municipalités et des arrêtés. C’est une reprise prématurée… un mois avant le début du championnat, le 27 septembre. Tout cela ne semble hélas pas très cohérent.

Côté effectif, le bilan est bon ? 

Oui, tout à fait. Côté Jeunes, nous avons 50 à 60 joueurs dans chaque catégorie. Le temps de bien ancrer la fusion, d’être parfaitement en place, nous avons essayé de préserver les parents. Des U6 au U9, en effet les entraînements se dérouleront sur les sites des anciens clubs (Quilly-Ste Anne, Campbon et La Chapelle-Launay). Cela permet aux jeunes joueurs de s’entraîner systématiquement au plus près de chez eux. Côté féminines, grâce à l’arrivée de Sabrina Saillard, nous avons pu constituer une équipe de Foot à 11. Nous avions quelques joueuses, Sabrina est bien connue au club, elle a également contribué à quelques autres arrivées. Et avec nos U17 qui montaient, nous sommes heureux de pouvoir boucler cette équipe féminine senior. Même si bien sûr quelques renforts supplémentaires sont toujours les bienvenus (sourires). Nous souhaitons par ailleurs créer une dynamique autour du Pôle Féminin et cherchons à étoffer nos équipes U7 à U11. Si de jeunes joueuses sont tentées, qu’elles n’hésitent pas à nous rejoindre ! Côté loisir, la fusion compte également 2 équipes, une première sur le pôle de l’AS Brivet et une seconde sur le pôle de La Chapelle Launay.

Le bilan est donc vraiment positif, quelques semaines seulement après la création de votre fusion. Qu’en est-il des seniors masculins ?

Nous avons la chance de voir évoluer 70 à 80 seniors répartis en 4 équipes, à différents niveaux de district (D1, D3, D4 et D5). Du côté de l’AS Brivet, plusieurs joueurs ont pris leur retraite, en cette fin de saison tronquée où nous ratons le maintien d’un point. Une grosse partie de l’effectif de l’équipe A est celle de l’Espérance de Campbon qui est montée en D1 cette saison. C’est d’ailleurs leur coach qui a pris naturellement la tête de l’équipe fanion de l’UBCC. Et nous avons également la grande satisfaction de voir des jeunes intégrer le groupe senior. Nos jeunes, qui jouaient déjà sous les couleurs du groupement, qui se connaissent donc bien et qui intègrent le niveau senior l’année de la fusion. C’est une fierté de réussir cela en interne. Nous accueillons peu de recrues cette année, l’idée étant déjà d’absorber la fusion.

Les groupes de District sont sortis. Que pensez-vous de votre poule de première division ?

Nous sommes dans le groupe A, avec 9 autres clubs du Nord Loire. Un beau derby face au Football Club des 3 Rivières nous attend. Nous avons juste été surpris de voir Savenay-Malville-Prinquiau et Pontchâteau dans un autre groupe, avec les clubs se rapprochant de l’agglomération nantaise. C’est dommage, nous aurions eu de beaux derbys en perspective (sourires) ! Le principal sera déjà de pouvoir refouler les pelouses sereinement. Car comme le répète Philippe Roy, notre entraîneur principal, « La santé avant tout » .

Crédit photo : UBCC