Futsal National

Coronavirus : Nantes Métropole Futsal saura t’il se relever de la crise ?

04/04/2020 à 14:48

Nantes Métropole Futsal est à l'arrêt depuis plusieurs semaines tout comme l'ensemble des pratiques footballistiques. Un responsable du club a fait le point sur les différentes enjeux autour de cette crise sanitaire actuelle !

Etat des lieux sportif

Nous sommes dans l’incertitude. A ce jour, la fédération française n’a pas encore communiqué sur l’avenir du championnat. Il est compliqué de se prononcer sur une formule idéale car les conséquences sont nombreuses. La seule chose qui est sûre c’est que les clubs de l’élite s’accordent à craindre le préjudice supplémentaire qu’entraînerait une reprise de la compétition. Si nous devions jouer tout ou partie des matchs restants sur la période estivale, ce serait un casse tête logistique, sportif, juridique et un coup dur économiquement dont beaucoup ne se relèveraient pas.
Du côté du NMF, nous espérons une issue intermédiaire avec un arrêt définitif des championnats nationaux et un calcul de montées et descentes plus juste qu’une saison blanche. Mais laissons chacun faire son travail, il y a des choses plus importantes sur lesquelles se concentrer en ce moment. On devrait être fixé prochainement.

S’adapter à ce contexte spécial

Nos effectifs sont à l’arrêt et le staff au chômage temporairement. Pour autant, en coulisses, les bénévoles et dirigeants s’organisent pour la suite. Ils font un boulot remarquable. Puisque sur le plan sportif il y a un gel des activités, le club s’efforce de prolonger son rôle associatif. C’est un des piliers importants du projet du club et quelque chose de nécessaire en cette période de distanciation sociale. Premier exemple, le NMF propose chaque jour une nouvelle vidéo gratuite d’une séance inédite, à réaliser à la maison, sans coach, sans espace ni matériel particulier. Ce dispositif nommé « la Classe des petits Champions » est une main tendue à tous les 5-11 ans du club et plus largement à tous les gamins des 4 coins de la métropole qui peuvent trouver là-dedans un moment récréatif dans leur journée. Cela permet aussi aux gens de maintenir un lien social primordial avec l’extérieur. C’est aussi une vraie activité familiale qui plait beaucoup et nous sommes ravis de jouer notre humble rôle en ces temps difficiles.

 

Pour les plus grands, le club a lancé cette semaine sa plateforme digitale à destination des 12/19 ans. Gratuite et alimentée régulièrement de nouveaux contenus, les jeunes y trouvent un programme hebdomadaire complet composé d’activités athlétiques de maintien de la forme, d’activités culturelles de découverte du sport et du tissu associatif nantais, d’activités éducatives, et autres, le tout avec des quizz, des jeux et ce, de manière intuitive et interactive. Au delà de l’intérêt direct en cette période de confinement c’est aussi un vrai outil pour l’avenir du projet club. A partir de cette première version expérimentale, l’ambition est d’être prêt pour la rentrée et de proposer un site web amélioré, support pour nos jeunes sur l’ensemble de la saison. C’est une façon détournée de dédoubler le temps de travail, faire face à la tension des disponibilités des salles, de s’adapter au public hétérogène au niveau géographique ainsi qu’aux nouvelles tendances digitales. mais Cette plateforme représente également un moyen d’inclusion et d’équité : il n’y a pas de classe sociale, pas de handicap pas de différence, pas d’orientation religieuse, on rend encore un peu plus la pratique possible à tous nos publics.

Plusieurs autres outils éducatifs sont dans les cartons pour la rentrée de septembre. La cellule socio-professionnelle du club, créée cette saison, s’active pour garantir malgré tout la réussite des dossiers d’orientation et d’insertion initiés ces derniers mois. On espère être en mesure de maintenir le cap malgré la conjoncture annoncée. Notre équipe élite a, quant à elle, été réunie la veille du confinement, en visio-conférence. On propose à nos seniors D1 et réserve un suivi sportif de fond uniquement, il est plus difficile de programmer une préparation individuelle efficace sans date butoir et sans contact ni contrôle direct sur notre effectif. On a fait le choix de s’adapter pour accélérer quand plus d’informations nous préciseront la suite ou non de la saison.

Coupe Nationale, Mondial Futsal et Opérations Événementielles :

Nous avons appris, avec beaucoup de regrets, l’annulation de la Finale de coupe Nationale et du Challenge national féminin. Nous avons également suspendu le Mondial Futsal et le salon du Futsal et de l’innovation qui complétait ce dispositif et prévu à Nantes sur la période du 29 mai au 1er juin 2020. C’est d’abord un moment de fête incroyable qui vole en fumée. Nous avions l’ambition, aux côtés de la ligue de football de Pays de la Loire et la LFA, de proposer quelque chose d’unique en France. Réunir tous les publics autour d’un même spectacle c’était un sentiment incroyable et on se retrouve aujourd’hui dans un contexte diamétralement opposé. C’est aussi un préjudice énorme tant ce quadruple événement, sur un même lieu et une même date, nous a demandé d’investissements. Sur le plan financier c’est une catastrophe qui vient noircir dangereusement le futur du club. Nous avons démarché plusieurs assureurs au montage des projets et cherché toutes les solutions possibles en voyant arriver le virus en janvier mais personne n’a réellement pu nous suivre. Le calcul du manque à gagner est double, c’est un investissement énorme, nos contrats fournisseurs, le budget communication, et toutes les autres prestations qui partent en fumée mais aussi toutes nos recettes potentielles qui n’arriveront jamais. Cette période est aussi celle de nos événements entreprise, tournois de jeunes, stages de vacances scolaires et autres. C’est une partie majeure de notre modèle économique qui s’effondre.

L’avenir

Alors que le club préparait déjà sa saison 2020/2021, nous avons perdu la maîtrise d’un temps et de ressources précieuses pour la suite. Nous avons par exemple rencontré les instances fédérales et municipales en début d’année pour présenter notre projet de développement d’une Académie. Même si tous les voyants étaient au vert, les événements politiques puis sanitaires de la fin de l’hiver ont tout gelé. Nous nous questionnons maintenant sur la viabilité du projet et ses conséquences. Cela impact, entre autres, la scolarité et le parcours sportif de plusieurs gamins de tous les quartiers nantais mais aussi la pérennité de l’emploi du chef de projet pour lequel nous demandons un co-financement. Si le projet est avorté à la reprise ou si nous sommes courts sur les délais pour réunir tous les moyens nécessaires à sa réussite, ce sera un coup d’arrêt supplémentaire et des dommages collatéraux pernicieux pour la structure. Structurellement nous allons donc devoir nous adapter et retarder ou aménager nos plans. Nous avons surtout besoin de visibilité pour préparer nos budgets et démarrer au plus vite nos campagnes de prospection commerciale. Cela reste le plus inquiétant tant notre réseau partenaires souffre lui aussi de la crise sanitaire.

Ce sera un autre effet de la crise, visible un peu plus tard mais on estime à 60% le nombre de partenaires qui ne pourront plus ou plus totalement accompagner le club. Dans l’immédiat, tous n’étant même pas certains de pouvoir poursuivre leur activité, la question de pouvoir honorer leurs contrats 2019-2020, voire de se projeter sur 2020-2021, n’est légitimement pas la priorité. Nous restons confiants en ce qui concerne les subventions publiques : nous avons de solides rapports avec les institutions qui accompagnent nos projets et reconnaissent notre sérieux. Pour autant, l’après Covid-19 sera compliqué pour eux aussi, à n’en pas douter. Même si nous n’avons raisonnablement jamais voulu nous reposer uniquement sur les subventions pour faire vivre un club comme le NMF, nous restons une structure amateur à la marge de manœuvre limitée et chaque euro compte énormément. Des mesures extraordinaires commencent à être déployées, nous y serons très attentifs et essayons d’amortir l’impact de cette crise de la meilleure des façons. Dans nos meilleures prévisions, nous envisageons une baisse de notre budget de l’ordre de 20% l’an prochain.

Crédit photo : NMF