ITWR1

Nordine Chaouch (USSA Vertou B) « Avoir les pieds sur terre »

10/09/2020 à 12:59

Nordine Chaocuh, entraineur de l'USSA Vertou B, évoque la forme de son groupe mais aussi la première journée de championnat de R1 face à Bellevue.

Nordine, comment se sent votre équipe juste avant le début de ce championnat physiquement et mentalement ?

Nous sommes de mieux en mieux, le groupe a fait les efforts nécessaires pour essayer d’être prêt pour cette première journée qui s’annonce difficile,  avec le déplacement chez un ténor de la R1 depuis plusieurs années. Physiquement nous avons le potentiel pour exister sur la durée du match, en tout cas pour 80% de l’effectif. Mentalement l’équipe aborde le match avec sérénité. Commencer par Bellevue n’est pas plus mal mais cela va nous permettre de voir où nous en sommes et nous jauger face à une grosse cylindrée aux ambitions élevées. Quoiqu’il arrive ce match ne remettra pas en cause notre préparation et nos intentions, car il restera encore du temps et des matchs pour nous rendre perfectible.

Avec les matchs amicaux effectués, que pensez-vous de votre groupe ? Y’a t-il encore quelques réglages à effectuer ?

Notre campagne de matchs amicaux s’est terminée avec une victoire contre Bressuire, club de R1. Avec 3 victoires, 1 défaite et 2 matchs nuls, la campagne de préparation a été plutôt intéressante. L’équipe est montée en puissance, l’exigence imposée par le niveau a obligé le groupe a très vite s’adapter, apprendre et progresser. Tout n’est pas parfait, mais la volonté de bien faire et l’envie d’avancer ont été un motif indéniable pour l’équipe en plus des résultats positifs.

Quels sont vos objectifs sur cette saison ?

Mon objectif premier est de former au mieux ces jeunes joueurs et des les préparer à un championnat relevé. A moyen terme Alban et Yvonnick auront peut-être besoin de ces réservistes, ils doivent être prêts à relever le défi si la N3 s’offrent à eux. En terme de classement nous allons chercher un maintien en toute humilité. Même si nous sommes une réserve de N3, il faut avoir les pieds sur terre et atteindre quelque chose d’accessible. Avec de jeunes joueurs de 2002, 2001 et 2000, leur qualité et une bonne formation, le groupe doit pouvoir s’illustrer car j’estime que la jeunesse ne doit pas être un frein à la compétition. Au contraire si tu as entre 18 et 22 ans, tu dois avoir les dents longues et tous croquer pour passer un cap.