Réaction

Olivier Allard : « C’est une incompréhension totale ! »

21/07/2020 à 17:08

Olivier Allard, bientôt 58 ans et 50 ans de football derrière lui, revient sur les propos de Pascal Moyne, qu'il rejoint à 100%. L'entraîneur de l'équipe première (D1) du club de Savenay-Malville-Prinquiau, qui a coaché une quinzaine d'années en DH et une en CFA2, fait part de son incompréhension autour des calendriers et des compositions de groupe.

Olivier Allard : « Je fais suite aux propos de Pascal Moyne parus la semaine dernière, je le soutiens complètement. Nous sommes de la même génération tous les deux et coaches depuis de nombreuses années. J’entame ma 34e saison de coach, et lui comme moi, ça donne du recul, de la perspective. Cependant, c’est ma troisième saison au SMPC, en D1, et je constate une forme de mépris de la part des instances. Les calendriers sortent, sans explication !  Les deux dernières saisons, la première journée de championnat, prévue le 13 septembre, a été décalée au mois de janvier. C’est une incompréhension totale. On se plaint des terrains gras, des intempéries, mais on décale une première journée qui pourrait se jouer sur de très bons terrains et une bonne température, en plein mois de janvier. Avec les matchs remis, cette année, on a dû jouer la journée n°1 en février ! 

Les instances ont sans doute leurs raisons mais il faut les donner ! Une idée : bien avant l’élaboration de ces fameux calendriers, elles pourraient convoquer 4 ou 5 techniciens afin de prendre leur avis, de comprendre les problématiques des clubs. Car avec ces choix arbitraires, nous sommes contraints de devoir modifier nos planning de reprises au dernier moment et tout se complique ! Prenez ce premier tour de Coupe de France le 23 août… c’est aberrant ! J’aurai certainement des gars qui ne seront pas revenus de vacances ! Comme tous les entraîneurs, je prépare la saison en mars, avril, en spéculant sur la reprise. Cette année, avec la crise du Covid-19, on savait que la reprise serait tardive… j’ai donc fixé au 10 août le début de notre préparation soit 13 jours avant le premier tour de Coupe, décrétée la semaine dernière ! Après presque 6 mois d’arrêt de foot, c’est ingérable. Les gars font des footings certes mais il y a une différence entre courir individuellement et subir les contraintes musculaires et articulaires induites par les séances ou un match. En plus, si nous sommes éliminés dès ce tour préliminaire, on ne rejouera pas en compétition avant la reprise du championnat, le 27 septembre.

 

« 18 matches, c’est trop court »

 

Concernant les groupes, c’est pareil, je n’ai jamais vu ça ! Nous sommes passés de 3 groupes de 12 à 4 groupes de 10. Si on sort de la Coupe, ça fait 18 matches à jouer. J’ai connu, du temps de la R1, des groupes de 14. Le championnat était plus long mais c’était surtout passionnant ! 18 matchs, c’est trop court. Pour qui ? Pour quoi ? Si seulement le District pouvait nous expliquer ! Pour le moment, ce sont des décisions unilatérales qu’on ne comprend pas, qu’on subit tous. Ce sont des décisions hâtives qui nous tombent dessus, pour lesquelles on doit sans cesse s’adapter mais trop c’est trop !

Je finirai par un point d’actualité : mon inquiétude quant à la reprise ! La mise en place, afin de respecter le protocole sanitaire, est colossale. Les instances sont très à l’écoute, et à juste raison, des pros, des gros clubs. Mais ces clubs ont une vraie structure organisationnelle, une logistique, des salariés. Nous, les petits clubs, avons un fonctionnement différent, des contraintes, nous devons faire appel aux bénévoles, encore et encore. Je suis pour les mesures sanitaires, bien sûr, elles sont inévitables mais quand on nous dit par exemple que les chasubles seront à usage individuel, sous entendu qu’il faudra les laver après chaque séance, ça pose question sur la faisabilité d’une telle logistique. On parle de deuxième vague… est-ce qu’on doit vraiment mettre un protocole drastique en place, solliciter des dizaines de bénévoles, si c’est pour être à l’arrêt un mois plus tard ? Je me le demande et je m’en inquiète. L’avenir nous le dira. »

Crédit photo : Actufoot