Coupe Atlantique8es de finale

Orvault SF « a essayé de jouer au football dans un champ »

20/03/2017 à 11:01

Les Orvaltais (DH) ont quitté la coupe Atlantique après leur défaite aux tirs au but face aux Erimûrois (DRH). L'entraîneur d'OSF revient sur cette élimination et critique la surface sur laquelle s'est déroulée le match.

Comme en coupe de France, Orvault SF a été éliminé de la coupe Atlantique par une équipe de Maine-et-Loire. Après le SO Cholet (CFA), c’est l’ASI Mûrs-Erigné (DRH) qui a mis fin au parcours du pensionnaire de DH. Dimanche, la formation orvaltaise, largement remaniée, s’est inclinée aux tirs au but (4-2) en huitièmes de finale. David Fattahi avait donné l’avantage aux Green Boys (67e) avant que Mickaël Ruaud n’égalise sur penalty (80e). Lors de la séance des tirs au but, le gardien érimûrois, après avoir réussi sa tentative, a détourné deux des quatre frappes orvaltaises.

« Ce n’était pas un match de football »

« Nous avons essayé de jouer au football dans un champ ! Un terrain indigne de ce niveau de compétition, appuie Jérémy Allard, l’entraîneur d’OSF. Les joueurs avaient des idées de jeu mais la réalisation n’a pas été au rendez-vous. Ce n’était pas un match de football mais une parodie de duels et déchets techniques. La surface de jeu est très limite notamment pour l’intégrité physique des acteurs. Nous allons nous concentrer sur notre championnat désormais et sans regret. Bonne continuation à nos adversaires du jour ! »

Fin de la coupe et retour au pain quotidien. Théo Perdoncin (photo) et ses partenaires se déplaceront à Saint-Nazaire samedi soir (18 h 30) dans l’optique de prendre des points pour le maintien en DH.

C.-H.C.

Crédit photo : archives C.-H.C. (Actufoot44.com)