FutnetDouble

La paire Maxence Vernier et Maël Delanous « tout proche du succès »

14/11/2017 à 18:20

Julien Mercier, l'entraîneur joueur du Nantes LTB revient sur le premier tournoi de qualification de la coupe de double de futnet de la saison qui s'est tenu, samedi, à Guémené-Penfao.

Le premier tournoi de qualification pour la coupe de double de futnet s’est déroulé samedi dernier à Guémené-Penfao. Plusieurs joueurs du Nantes Laëtitia TB prenaient part à la compétition qui rassemblaient trente équipes de tous niveaux.

Du sud au nord

« Les Nantais sont passés tout proche du succès, souligne Julien Mercier, entraîneur et joueur du NLTB. Maxence Vernier et Maël Delanous, malgré un parcours remarquable et sans accroc jusqu’à la finale, échouent lors de la dernière rencontre après un match intense et d’un excellent niveau. » Le tournoi a été remporté par la paire corse venue d’Ajaccio (Caviglioli-Jecker). « Une équipe du sud qui remporte le tournoi de qualification de la zone nord !, glisse le coach. Et de préciser : « La paire olonnaise (Robin-Rambaud) complète ce podium. »

Trois équipes dans la course à la qualification

« Le NLTB, hormis la deuxième place, classe également des équipes à la cinquième (Karl Marchand-Julien Mercier) et sixième places (Maxime Sorin-Benjamin Lemire) qui permettent de se placer dans la course à la qualification à la finale nationale qui verra six équipes être qualifiées à l’issue des trois tournois qualificatifs, observe Julien Mercier. A noter l’excellente performance des « vieux » Ludovic Bézier et Raoul Delanous (11e) et du tournoi solide de la paire Jérémy Colorado-Arnaud Launay (15e). Petite déception en revanche pour la doublette Renaud/Besnier qui termine vingt-et-unième, juste devant la famille Dalay (22e), équipe constituée du père et du fils. C’était la première en compétition pour Lucien Damay, benjamin du club. Ce tournoi permet au NLTB de classer trois équipes dans la course à la qualification et de mesurer pour tous les joueurs du club les efforts et les progrès à fournir pour se rapprocher des meilleurs ou le devenir. »

Propos recueillis par C.-H.C.