ItwDécalé

Paroles de coach : Romain Miss (FC Immaculée) nous décrit ses joueurs !

25/03/2020 à 15:44

Caractères, tempéraments, comportements, personnalités... Pour le lancement de notre nouvelle rubrique Paroles de Coach, le coach du FC Immaculée en Régional 3, Romain Miss a accepté de décrire ses joueurs dans un mélange d'humour et d'honnêteté !

Valentin Noury : Le corps de John Coffey et la gentillesse de d’Heidi. C’est un super mec, un super gardien depuis plusieurs saisons ! Il ne capte jamais un ballon, par contre le verre de bierre ne tombe jamais d’entre ses mains !

Rodrigue Sio : Le Patron !!! Arrivé depuis un an, c’est une super rencontre et un super joueur. Il maîtrise la feinte de frappe à la perfection. Il est de plus en plus calme sur le terrain et ça nous fait du bien…

Romain Pottier : Le Lensois ! Il fait l’intermittent du spectacle cette saison ! Tantôt blessé, tantôt suspendu, dès qu’il joue, il est énorme ! Un super joueur qui aime jouer dans de chaudes ambiance. Romain, si tu restes au club la saison prochaine, je paye une tournée à tout le monde au bar !!!

Sébastien Cercle : La pépite, je l’entraîne depuis un peu plus de dix ans, fidèle, il m’a suivi dans tous mes projets. C’est un mixte entre Gattuso et Matuidi, le futur du club c’est lui. Depuis qu’il vit le grand amour avec sa petite portugaise, il explose !  Dommage qu’il loupe des entraînements par amour… C’est un vrai guerrier, un soldat et un super joueur !

Antonin Namua : Mr Muscle ! Quand il enlève le maillot et sort les pecs, c’est que ça va barder ! Joueur adorable, puissant, rapide, technique, il ne lui manque rien ! Je pense même à le mettre en 9 pour finir la saison !

Jonathan Gueny : « Guenguen », le cerveau de l’équipe ! Une personne adorable mais il faudrait qu’il prenne deux licences pour purger tous ses matchs de suspension ! Le pauvre, il est toujours innocent en plus… les Dieux du foot s’acharnent sur lui. C’est le seul qui peut annoncer avant un match combien il y aura de rouges

Naueti Domingos : Un mixte entre Barracuda et Jonah Lomu. Un coeur aussi gros que ses cuisses… Patron de la défense, il a souvent été absent cette saison, ce qui nous a fait beaucoup de mal !

Helvidio Gomis Mendes : Arrivé cet été, c’est un p’tit qui faisait des centres à la Bernard Mendy. On arrive au mois d’avril et je ne sais toujours pas s’il est droitier ou gaucher ! Le jour où il marque, je paye un restau à toute l’équipe ! Je ne prends pas trop de risques car il réussit à mettre en six mètres un ballon qui allait seul au but… Au moins deux seuls peuvent le faire : Choupo Moting et Helvidio.

Yoan Boultoureau : Joueur que j’ai eu en jeune, c’était une Ferrari. Mais la jeunesse, les absences aux entraînements, la fête et l’alchool m’ont transformé ma Ferrari en Twingo… Je reste tout de même persuadé que le ventre plat et le foie nettoyé, il peut encore briller de milles feux !

Hakim Lazreg : l « adjoint », on doit s’engueuler cinquante fois par semaine mais quand ça va mal, il est toujours là. C’est un super mec et il mérite de jouer au-dessus. C’est tout ce que je lui souhaite ! Une patte gauche capable d’éclairer n’importe quel match et c’est quand il ne joue pas qu’on se rend compte de son importance dans l’équipe… Râleur, mauvais joueur, tricheur, il a tous les vices des grands joueurs qui méritent mon respect !

Damien Gomis : Dam’s ou Damso, c’est le baromètre de l’équipe ! Quand lui va bien, toute l’équipe va bien… C’est un grand joueur, un grand Monsieur, une personne de confiance et de parole même s’il ne répond jamais aux SMS ! Je suis fier de le coacher, notre Makélélé !

Romain Blanchard : Alias « Cafard », tout est dit dans son surnom !

Yarouba Diaby : La grosse surprise de cette saison ! Je l’ai eu en jeunes et il a souhaité reprendre… c’est une super « recrue » ! Travailleur, il ne parle pas mais agit. Super petit bonhomme mais son seul défaut, c’est sa frappe ! Il me fait honte car sa dernière frappe cadrée remonte à 2011… j’étais déjà coach, mais bon !

Pedro Mendes : Le génie ! Il est capable de prendre la balle, éliminer 5-6 joueurs, la foule se lève, l’acclame… mais ça finit en six mètres ! C’est toujours la même conclusion, il a mis moins de buts que moi cette saison !

Malcom Gomis : « mon bébé » c’est comme mon fils ! Dommage que cette année il ait commencé la saison en janvier pour la finir en Février. Un joueur extraordinaire à l’image de l’homme, une de mes plus belles rencontres au FCI.

Cabado Mendes : vitesse, technique… super mec ! Je lui souhaite de réussir ici et d’enfin marquer ! Il a marqué lorsque ce n’était pas moi, j’espère que je ne lui porte pas la poisse !

Arnaud Mendy : Je l’ai entraîné en poussins ! Je me rappelle qu’il pleurait à chaque fois que je le faisais jouer défenseur ! C’est devenu un joueur discipliné et qui a toujours la bonne parole !

Seven Violet : Le Gitan de l’équipe ! C’est une super personne. Jeune joueur qui apprend en R3. Le Angel Di Maria du FCI. Je ne peux pas le faire jouer en cas de vents violents il va se retrouver de l’autre côté de la voie express ! Il faut qu’il continue à s’entraîner, à vouloir progresser et il réussira j’en suis sûr.

Matthieu Saillou : Enfant du club. Il ne parle pas, ne fait pas de bruit, c’est un plaisir de le coacher !

Malik Lazreg : Il aime dribbler, éliminer p’tit pont, etc. Par contre, replis défensif faut oublier ! Super personne qui a dépanner plusieurs fois le groupe A et qui l’a très bien fait.

Oussama Ait Amara : « Mon p’tit cousin » que j’ai entraîné lorsqu’il était jeune. Puis il a arrêté, c’est dommage c’est un très bon joueur qui a une marge de progrès avec un très bon potentiel.

Dylan Thébaut : Koch, Arrivé cette année de D4, c’est un super joueur qui donne tout ce qu’il a sur le terrain. C’est aussi une très belle personne

Allan Wanrell : Le chirurgien du club ! Il a proposé de remettre la double fracture du pouce de notre gardien sur place, il avait vu faire à la télé !!! Sur 15min de mi-temps, je passe 12min à m’engueuler avec lui ! C’est un super joueur mais quand les fils se touchent ça fini toujours avec un rouge, dommage !

Jérémy Belu : Booba, Je le connais depuis qu’il a 10 ans…il en a 30 et il n’a pas changé ! Le foot est un spectacle pour lui. Tout ce qui compte pour lui c’est de toucher le ballon et mettre les supporters en transe ! Je lui ai déjà dit que c’était le seul mec qui est autant le problème que la solution !

Illies Kais : Chaoui, « Radio FCI » il faut toujours qu’il parle. Si il passait plus de temps à courir qu’à parler il serait capitaine des Fenec !

Aboubacar Bacaram : Abdou, c’est puissance, vitesse, force de la nature ! Dommage qu’il ne peut courir que vingt minutes max par mi-temps !

Léo Monnier et Clément Thibault : deux enfants du club que j’ai commencé à entraîner en jeune lorsque je suis​ arrivé au FCI. Ce sont de très bons joueurs qui cherchent plus à s’amuser entre copain que de jouer au maximum de leur capacité. Dommage ! PS: il n’est jamais trop tard !

Harun Metin : Le Frère. Un grand joueur et surtout un grand homme. J’espère qu’il perdra ses quelques kilos en trop ramener de Turquie pour encore nous faire vibrer.

Watson Amalensi : Une bombe. Il va à 200 à l’heure. Le seul hic c’est que l’unique but qu’il a marqué, c’est un centre raté !

Claude Lanuel : Depuis que j’entraîne c’est le premier joueur qui est venu en claquette pour jouer.Connu pour sa tendresse, c’est un mélange entre Dimeco et Cyril Rool. C’est un super mec.

Robert Lanuel : alias « Papy », 86 ans, fondateur du FCI et toujours en pleine forme tous les dimanches. C’est une personne incroyable, un modèle pour tous. Le club lui appartient, c’est son bébé. Un très grand respect à lui pour tout ce qu’il a fait, qu’un mot à dire BRAVO !

Cheref Seddak : Le couteau suisse ! Il est partout, un coup à l’arbitrage, une heure après supporter puis il accueille les arbitres, il est partout ! Toujours à l’heure et calme, il apaise les conflits ! C’est mon grand frère et je l’aime !

Christophe Monnier : Le jour où je meurs enterrez moi avec lui. C’est la plus belle rencontre que j’ai eu dans ma vie. Je le vois, je rigole, il me donne le sourire. Lui et moi, c’est pour la vie. Peu importe où, quand, comment, je sais qu’il sera là. Un seul mot à dire « Merci »

L’équipe B : a subi les conséquences des multiples blessures et suspension du groupe A.​ Malgré ça c’est une saison plus qu’intéressante avec du beau jeu et un super comportement dû au coaching de Claude et Hakim qui ont redonné de la discipline au groupe.

L’équipe C : La fierté du club. Nouvelle création, retour des « anciens » du club, un plaisir de​ les voir jouer et de les voir nous supporter à chaque match. Un grand merci à eux, c’est ça l’esprit du FCI. Le club est fier d’avoir des dirigeants comme Max et Fredy qui sont de supers mecs. Un mot particulier pour leur coach Kevin Hervel qui sera le futur du club, « continue comme ça tu es super. »

Crédit photo : Lakhdar Hadjeri