CFA20e journée

Stéphane Mottin (Voltigeurs de Châteaubriant) : « J’ai honte »

20/02/2017 à 10:12

Les Voltigeurs, aux abonnés absents en première période, ont subi leur dixième revers de la saison samedi soir face au Vendée Fontenay Foot (0-2). Alors qu'ils recevront le SO Romorantin (8e) samedi en match en retard, les Castelbriantais glissent en avant-dernière position au classement. L'entraîneur Stéphane Mottin revient sur cette nouvelle contre-performance inquiétante.

Stéphane, que vous inspire la première période proposée par votre équipe contre le Vendée Fontenay Foot ?

« Si on n’a pas d’âme, on ne pourra pas s’en sortir. Il n’y en avait pas en première mi-temps. On peut être moins bien techniquement, avoir une belle équipe en face tout ça, j’allais dire à la limite on s’en fout mais la base de tout c’est l’âme. Je n’ai pas reconnu les gars. »

Vous avez aussi procédé à quelques remaniements au niveau du onze de départ…

« C’est vrai que j’ai fait quelques changements mais justement c’est à ceux qui arrivent de faire en sorte de rester dans l’équipe. Je n’ai pas vu beaucoup de joueurs ressortir du lot. On était toujours en retard, apathique, mou. On l’a vu dès le départ. Dans le vestiaire, je leur ai dit que perdre un match je m’en fous mais c’est l’image qu’on donne qui est négative. J’ai honte moi. J’ai honte parce que l’équipe joue souvent à l’image du coach donc c’est sans doute que je n’ai pas fait ce qu’il fallait. »

« On n’a pas montré le mental d’une équipe qui pouvait se maintenir »

La différence dans la prestation par rapport au match contre Trélissac la semaine passée a été saisissante…

« C’est le jour et la nuit avec la semaine dernière. Et puis quand tu démarres très mal contre une équipe qui n’a pas de pression particulière parce qu’elle est maintenue et qui joue libérée, tu finis par avoir la trouille. C’est au départ qu’on doit être présent. Là, on a un petit mental. On n’a pas montré le mental d’une équipe qui pouvait se maintenir. »

Cet état d’esprit doit vous inquiéter dans la quête du maintien en CFA ?

« La base, c’est la gnaque. En deuxième mi-temps, on a des occasions pour revenir mais on ne les met pas surtout qu’eux n’avaient pas fait le break. On avait de quoi revenir parce qu’on a mis une autre intensité, une autre envie sur la deuxième mi-temps. C’est un peu comme si on se tirait une balle dans le pied, c’est incompréhensible. C’est ce qu’on a vu de moins bon à la Ville en Bois depuis très longtemps. C’est décevant. J’ose espérer que ce n’est qu’un accident. Il reste onze matches dont six à domicile. C’est sûr qu’il faudra avoir une autre attitude contre Romorantin (en match en retard samedi prochain). »

Photo : Stéphane Mottin, entraîneur des Voltigeurs. Crédit : archives C.-H.C. (Actufoot44.com)