ArbitrageDébat

Doit-on entendre ce que disent les arbitres ? Le débat est relancé

25/02/2021 à 14:20

Et si le football imitait le rugby pour améliorer son arbitrage ? Le sujet est sur la table depuis longtemps mais une vidéo postée sur Twitter et le commentaire d'un président de club français ont relancé le débat.

Équiper de micros les arbitres de football, ça, c’est déjà fait ! Mais alors pourquoi ne pas faire entendre les explications des décisions de la VAR au public durant le match ? Le débat a été relancé hier soir sur les réseaux sociaux après la diffusion d’une vidéo où l’on voit et entend l’arbitre français Clément Turpin communiquer avec la VAR avant de prendre une décision finale concernant un but.

Jean-Michel Aulas est pour !

A cette vidéo et cette question posée, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, s’est dit favorable : « Bien sûr que nous sommes pour : comme c’est une décision qui appartient à la FIFA, il faudra demander une dérogation pour faire un essai en France si la DTA est d’accord sur le principe ? C’est je crois ce qui avait été fait pour la VAR au début ? », a-t-il affirmé sur Twitter.

Cette idée avait d’ailleurs déjà été relancée par la rédaction d’Actufoot à l’occasion d’un article de réflexion sur « Comment améliorer l’arbitrage professionnel français ? ». La proposition que nous faisions était de se servir de ces micros portés par les arbitres pour permettre aux téléspectateurs d’entendre l’explication de leurs décisions et de celles du camion Var.

On voit trois avantages à cette mesure :

– Elle éviterait les possibles dérapages comme par exemple lors du match de phase de groupes de Ligue des Champions du mardi 8 décembre 2020 entre le PSG et Basaksehir. Des propos jugés « racistes » avaient été prononcés par un arbitre de touche envers le Camerounais Pierre Achille Webo, membre du staff de l’équipe turque. Le match n’avait alors pas pu reprendre et tous les acteurs de la partie, médias ainsi que téléspectateurs, étaient dans le flou quant à ce qu’il venait de se passer. La possibilité pour le public d’entendre en direct ce que dit l’arbitre aurait : – soit permis d’éviter la situation, car l’officiel ne se serait peut-être pas permis de prononcer certains mots se sachant écouté par des millions de personnes, – soit donné l’occasion aux médias puis aux instances de mieux comprendre et d’analyser la situation pour agir par la suite.

– Elle pousse à plus de communication entre les arbitres et les joueurs. Ce reproche qui est fait depuis des années aux arbitres français, celui de ne pas être assez dans la discussion et la pédagogie avec le footballeur, serait petit à petit gommé par cette mesure. Attention, il ne faudra pas tomber dans le piège des longues discussions interminables qui ralentiraient le jeu et le rythme d’un match de football, ce qui peut correspondre au ballon ovale mais pas au rond. Autre avantage, ces discussions diffusées en direct donneraient la possibilité aux médias et téléspectateurs d’entendre les explications de l’arbitre, d’apprendre un peu plus précisément les Lois du jeu et donc de mieux comprendre les décisions arbitrales.

Crédit photo : Icon Sport

– Ce serait la possibilité de diffuser en quasi-direct ou léger différé les échanges entre l’arbitre central et les assistants VAR. Encore une fois, cette mesure aurait l’avantage de mieux faire comprendre les décisions prises après analyse de la vidéo. Lors de la défaite du PSG à Monaco en Ligue 1 (3-2) en novembre dernier, Kean aurait peut-être dû marquer le 3e but parisien avant la mi-temps. Mais Clément Turpin n’avait pas accepté le but et la décision avait été validée par le VAR. Mbappé avait cru être le fautif et les observateurs du match n’avaient alors pas compris la décision. Il avait fallu attendre plusieurs heures après le match avant d’avoir la vraie explication d’une position de hors-jeu de quelques millimètres de la part de l’international italien.

Alors, pour ou contre ?

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟