DécaléExcellence

Le Onze de choc de… Rémi Maladen (Bouriane FC)

25/05/2017 à 8:01

L'Entente Bouriane FC termine sa saison ce week-end au Haut Célé avec un Rémi Madalen toujours aussi nostalgique du début des années 2000...

Jusqu’à cette saison, j’ai toujours évolué au sein de l’Entente Bouriane FC. C’est pourquoi je voudrais tout d’abord remercier le club dans son ensemble (joueurs, dirigeants, etc…) pour tout ce qu’il m’a apporté. Dégager onze joueurs et un coach fut donc très difficile pour moi, c’est pourquoi je me suis essentiellement appuyé sur la saison 2003-04  et notre doublé coupe Bondoux / championnat Excellence avec un 8ème de finale de coupe du Midi perdu 1-0 contre Auch. Je pense que cette équipe, si elle avait existé, aurait eu de la « gueule » et aurait pu voyager sereinement, en pratiquant un bon football. Mais avant tout, ce qui la caractérise, c’est qu’il s’agit d’un groupe formé de bons mecs qui auraient de toute façon su être performants pour la 3ème mi-temps, à défaut de l’être toujours pour les deux premières.


Gardien

  • Julien Vargues (Jules) : très bon gardien avec un bon jeu au pied qui nous permettait les premières relances. Je ne sais pas si c’est son côté pompier (sa profession), mais il nous a sorti de nombreuses situations compliquées. J’ai également pensé à Christophe Robinet et Florian Maladen, mais il a fallu faire un choix.

Défenseurs

  • Jean-François Bonnet (Jef) : latéral droit. Jean devant et François derrière. Il débordait souvent pour faire apprécier sa qualité de centre. Malgré cela, il était capable de marquer sur coup-franc lointain notamment en finale de la Bondoux.
  • Frédéric Héride (Frédo) : latéral gauche. L’alter-ego de Jef de l’autre côté était également notre relais auprès du corps arbitral (à la manière d’un Verrati !)
  • Vincent Bonnet (Momo) : stoppeur puis libéro avec l’âge. C’était un défenseur très fort au duel, avec un bon jeu de tête, mais qui savait se servir de ses pieds (condition sine qua none pour faire partie de cette équipe).
  • Fabrice Noël (Fabi) : gaucher, il a joué un peu partout jusqu’à arriver en défense centrale et former une paire complémentaire avec Vincent. Reconnaissable à sa genouillère disproportionnée.

Milieux

  • Guillaume Gauthier (Guigui) : arrivé de son Aveyron natale avec son expérience, sa technique et ses tripoux, il s’est rapidement imposé au sein du club en tant qu’attaquant puis milieu. J’aurais également pu le mettre dans la catégorie entraîneur ! Sa maison nous a souvent servi de QG pour les afters !
  • Joël Thocaven (Toto) : milieu défensif et capitaine. Grand fan de Manchester United et de son capitaine de l’époque Roy Keane, il l’incarnait à merveille sur le terrain : dur, combatif et meneur d’hommes.
  • Sylvain Deviers (Six) : milieu droit ou gauche, devant ou derrière, il reste une énigme pour les médecins de l’époque qui disaient incompatibles son hygiène de vie et la pratique du football !
  • Luc Garrigues (Lucky) : attaquant repositionné milieu défensif. Le seul qui ne fasse pas partie de cette génération. Comparable à Patrick Vieira, tant par son physique élancé que par sa façon de jouer « box to box ». C’est également celui qui nous a marqué le plus de CSC !

Attaquants

  • Marc Béduer (Marco) : de la tête, du droit ou du gauche, le moindre ballon arrivant dans la surface, il savait l’exploiter à la perfection.
  • Franck Carmeilles (Francky) : petit attaquant rapide et vif. Il savait à la fois faire des décalages par ses dribbles et ses accélérations mais aussi marquer un grand nombre de buts.

Entraîneur

  • Pascal Roques : c’est lui qui nous coachait à l’époque. Il m’a donc permis de faire partie de ce groupe et donc de faire de superbes rencontres ! Merci. Je tiens également à citer Fred Reis (toute l’école de foot), Guillaume Gauthier et Guy Maladen qui m’ont également entraîné et je les en remercie.

Rémi Maladen – Né le 20 octobre 1986 à Gourdon (46) – Milieu offensif ou attaquant de l’Entente Bouriane FC, JA Isle – Profession : masseur-kinésithérapeute


Photo : Jules, Jeff, Fredo étaient tous là avec rémi pour fêter le doublé de 2004.