PHGroupe H

A trente-six printemps, Baptiste Leroy (AS Seiches Marcé) a tiré sa révérence

29/05/2018 à 12:43

Le joueur de l'AS Seiches Marcé a joué son ultime rencontre dimanche. Clap de fin. Moment choisi par son ami et coach Damien Godard pour lui faire un clin d’œil.

Il faut bien que ça se termine un jour n’est-ce pas ? Pour Baptiste Leroy (36 ans), le clap de fin, c’était dimanche. Sur le terrain de l’ES Andard Brain, le défenseur central de l’AS Seiches Marcé (PH) a disputé son dernier match officiel conclu par une défaite (4-0). Le numéro 4 a pris un petit jaune pour son ultime prestation. A la vôtre. « Le sportif s’arrête l’amitié continue », glisse son ami et coach Damien Godard désireux de marquer le coup et d’adresser un message « à l’enfant de Baugé revenu pour la deuxième fois à Seiches en 2011 ».

« On en a vécu des moments ensemble avec des hauts et des bas mais toujours dans le respect, se remémore le technicien adjoint de Mickaël Desmarres à l’ASSM. Dimanche, tu as décidé d’arrêter pour t’occuper de ta petite famille toi qui étais toujours assidu aux entraînements comme aux matches même quand on jouait en Vendée et que ta femme attendait des jumeaux. Toi la grande carcasse qui fut même un des meilleurs buteurs du club. » Pour sa dernière saison, l’ancien joueur offensif a planté à trois reprises.

« On pourrait écrire un roman »

« Je me souviens aussi du jour où moi, l’ami entraîneur, ai dû te faire descendre d’un cran pour jouer en défense centrale avec le numéro 10 à la Mellinet (photo). Et oui tu avais déjà vieilli ! Enfin on pourrait écrire un roman, affirme Damien Godard. Mais ce qui va me manquer le plus c’est de te donner ces sucres pendant le match et pour ça chapeau mon copain. Bisous. »

Sous les couleurs rouge et blanche, Baptiste Leroy aura notamment remporté le challenge de l’Anjou en 2012 (photo) et participé à la montée en PH en 2013.

Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : archives C.-H.C. (Actufoot49) et DR