Mercato des bancsD1

Emmanuel Chupin (CAS Possosavennières) : « Profiter de cet arrêt pour faire du sport »

03/04/2017 à 17:54

L'entraîneur de l'équipe fanion du CAS Possosavennières (10e du groupe B de D1) sait depuis quelques mois qu'il ne prendra pas part à la prochaine saison. A l'approche de l'ultime ligne droite, l'ancien coach de l'ES Bouchemaine évoque sa décision, ses souvenirs, la course au maintien et son avenir.

Pourquoi avoir décidé d’arrêter d’entraîner au CAS Possosavennières ?

« C’était déjà une réflexion que j’avais menée la saison précédente. J’avais alors décidé de poursuivre l’aventure. Après mûre réflexion, j’ai annoncé début novembre à mon président que je souhaitais mettre fin à mes fonctions. Je l’ai ensuite annoncé aux joueurs mi-février. Mon choix d’arrêter est bien sûr motivé par des raisons mais ces raisons ne regardent que le club et moi-même. En tout cas, je vous assure que les relations avec les joueurs et les dirigeants sont excellentes. Je prends plaisir à retrouver les garçons ! Et les bénévoles du club sont topissimes ! Je reviendrais voir avec grand plaisir des matchs à la Posso et je vais apporter tout mon soutien au nouveau coach afin de faire une bonne transition. »

Que retiendrez-vous de vos quatre années à la « Posso » ?

« La montée de nos équipes A, B et C et une finale de challenge de l’Anjou. Je vais retenir, comme fait marquant, que l’année de la montée, on aura réussi une année parfaite avec aucune défaite au compteur (19 victoires et 3 nuls) : c’est quelque chose qui restera forcément un moment fort pour tous les joueurs et dirigeants. »

« On ne va pas s’ennuyer donc je veux voir des compétiteurs »

Votre dernier challenge sera le maintien en D1. Quel regard portez-vous sur ces cinq derniers matches* ?

« Bien sûr ! J’ai rapidement compris en voyant le groupe dans lequel on est tombé que le premier objectif serait le maintien et qu’il y aurait des équipes de valeur qui seraient à la lutte pour le maintien. Effectivement on retrouve huit, neuf équipes en lutte aujourd’hui pour le maintien. Les équipes réserves de l’Intrépide et de Tiercé vont certainement profiter des apports de joueurs de leur équipe fanion. La lutte va être acharnée car tout le monde peut battre tout le monde. Mais à ce moment-là de la saison, ce n’est pas forcément le talent qui fera la différence mais ce sont les équipes qui aborderont les matches avec un mental de guerrier qui se sauveront. Le maintien est donc l’objectif prioritaire du club. Ensuite, notre B (D3) est encore en course pour une montée et en quart de finale de la coupe des réserves. Et la C (D4) est à la lutte pour son maintien aussi ! On ne va pas s’ennuyer donc je veux voir des compétiteurs à la Posso pour cette fin de saison ! »

Souhaitez-vous continuer à entraîner la saison prochaine ?

« J’ai le virus de la compétition donc il est aujourd’hui inconcevable que je reste sans pratiquer… Mais je vais profiter de cet arrêt pour faire du sport pour moi. Donc la saison prochaine, on aura plus de chances de me croiser sur des trails ou des raids que sur un terrain de foot. Et si le physique suit, je vais me lancer un défi en effectuant un marathon. »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

*Le CAS Possosavennières compte un match en retard.

Photo : Emmanuel Chupin (3e debout à partir de la gauche). Crédit : CAS Possosavennières