DécaléPH

L’interview décalée de… Mickaël Desmarres (AS Seiches Marcé)

21/12/2017 à 10:43

Interrogé sur son effectif en mode décalé, l'entraîneur joueur de l'AS Seiches Marcé (PH) ne se fait pas prier pour répondre aux questions. Le coach régale. Et quand le coach prend la parole on se tait et on écoute ou plutôt on lit dans ce cas précis.

Qui est le plus fort techniquement à l’ES Haute-Goulaine ? « Je vais faire un top 3. Tout d’abord Geoffrey Pays qui est très à l’aise techniquement. Ensuite Maxime Riché dit « la Pépite ». Quand il a le ballon, ça va à mille à l’heure. En trois mon frère Arnaud Desmarres. Si le jeu au sol ou l’art de tomber est considéré comme de la technique ! »

Qui fait le geste technique le plus bizarre ? « Alors là je mettrai mon autre frère Jérémy Desmarres. A l’entraînement, il invente des gestes techniques. Le problème c’est qu’il ne sait pas comment il fait. Ses pieds ne sont plus connectés avec son cerveau. Quelques
fois ça marche mais quelques fois il finit en train de brouter le gazon. Il ne doit plus se rappeler qu’on a de la fausse herbe maintenant. »

Le plus sage ? « Je dirais Adrien Joulin. Après c’est normal, il est nouveau. Par contre, sur le terrain, on sait qu’il est là parce que
quand il met le pied on le sent passer. »

Le plus chambreur ? « Bon, je dirais moi. Ça m’arrive souvent de chambrer dans les causeries d’avant-match. Ça m’arrive de sortir : « Teddy tactiquement tu es un joueur de 4e division. » Après ce n’est jamais préparé, ça vient tout seul en regardant leur tête de victime. »

Le plus drôle ? « Baptiste Leroy fait souvent des petites blagues qui ne font effet que sur lui généralement. Ce sont des blagues
du genre : « Qu’est-ce qui est jaune et qui attend ? Bah c’est Jonathan » ou « Que fait Jean-Claude Van Damme en montant dans sa voiture ? Bah il fout le contact. » Dommage que le niveau de ses blagues ne soit pas proportionnel à sa taille – il mesure environ 1,93 m – mais bon il paraît que rien n’est proportionnel chez les grands. »

Celui qui a le surnom le plus ridicule ? « Alors il y a plusieurs surnoms dans le groupe mais dont je ne connais pas l’origine. Il y a Teddy Roger dit « Tedcail », Quentin Bachelot dit « Tiwit » ou Yann Loison dit « Yannouch ». Mais le plus improbable, c’est peut-être celui de l’entraîneur de la B Steve Aillerie dit « Momotte ». »

Celui qui a invoqué l’excuse la plus bidon pour justifier une absence à un entraînement ou à un match ? « Il y a deux clients. David Jaunâtre qui me sors qu’il ne peut pas jouer parce qu’il a vendu sa voiture dans la semaine. Mais j’ai eu le summum de l’excuse la plus bidon qui existe en la personne de Geoffrey Pays : « Coach je ne peux pas jouer dimanche parce que j’ai poney. » Et en plus j’ai eu la preuve en image. »

Le plus fêtard ? « Je ne vais pas être très original en disant qu’il y a beaucoup de joueurs très à l’aise dans ce domaine. Mais s’il y
en a un à sortir du lot ça serait Valentin Gasblan. Par contre il ne boit jamais la semaine sauf que chez lui le week-end commence le mardi soir après l’entraînement et se termine le dimanche soir. »

Le plus séducteur avec les filles ? « Bon je ne veux pas avoir de problèmes donc je ne citerai pas de noms ils se reconnaîtront. Mais j’ai entendu parler qu’il y en a qui ont un certain goût pour les crevettes. Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi crevette c’est parce que dans la crevette tout est bon sauf la tête. »

Le plus paresseux à l’entraînement ? « Maxime Riché. Mais bon, il y a une petite amélioration depuis qu’il a le brassard. S’il fait froid et qu’il n’est pas dans l’équipe de son copain Geoffrey Pays, je ne sais pas s’il dépasse les 500 mètres à l’entraînement. »

Le plus copain avec le coach ? « Je suis un peu mal placé pour répondre à cette question. Je dirais donc que ce sont tous mes copains et qu’ils sont tous un peu lèche-cul. »

Le plus étourdi ? « Quentin Bachelot. Il oublie toujours quelque chose surtout quand il s’agit de laver les pulls. Le souci, c’est que son frère Léo s’y met aussi. Il a même oublié de se lever pour aller à un match. »

Le plus truqueur ? « Grâce à mon poste, j’ai le pouvoir de décision donc je m’arrange pour que « Momotte » (coach de la B)
et moi nous n’ayons pas trop à pomper. »

Le plus bavard ? « Damien Godart. Il a toujours quelque chose à dire mais c’est vrai qu’il s’y connait en tout. Sinon il y en a certains
qui, lorsqu’ils sont en soirée et que l’alcool commence à faire effet, s’amusent à nous appeler en pleine nuit pour discuter… Enfin non, on ne comprend même plus ce qu’ils disent. »

Le plus fashion ? « Comme le disent souvent nos adversaires nous sommes des campagnards donc on n’a pas trop de fashion victime même si Kevin Defais et Pierre Jacques sont souvent bien habillés. Donc je vais inverser la question en parlant de certains qui ne connaissent pas la mode. Malheureusement il y a quatre ans on a perdu le champion intercontinental du mauvais goût en la personne de Geoffrey Loison dit « La Branlette ». Le gars se pointait avec le survêtement du club en petites chaussures de sortie avec la chemise qui va bien et la petite veste pour aller en soirée. Il y a aussi Teddy Roger qui se pointe avec ses pantalons multicolores (il est peintre) et ses maillots mal étendus. »

Le plus râleur ? « Damien Godart. On pourrait gagner 5 à 0 à la mi-temps il y aurait toujours quelque chose qui ne va pas. Baptiste
Leroy lui a même lancé le défi de ne pas dire deux choses négatives à la suite mais c’est perdu d’avance. »

Celui qui ne tient pas le coup lors de la troisième mi-temps ? « Yann Loison. Bon, c’est comme sur le terrain, il commence à se faire vieux. Il y a aussi Pierre Jacques qui n’est pas le spécialiste des fins de soirée. D’ailleurs la haie numéro cinq de l’hippodrome de Boudré en a toujours les marques. »

Le plus mauvais perdant ? « Damien Cadeau. S’il perd, il peut soit faire la tête, soit attention à vos jambes. »

Celui qui ne marquera jamais un but ? « Comme vous pouvez le voir dans votre classement des buteurs, le danger peut venir de partout. Mais je pense qu’il faudrait un gros mais alors un très gros malentendu pour que Valentin Gasblan fasse trembler les filets. »

Celui qui aurait le plus tendance à découper un adversaire ? « Alors là, on a un client. L’année dernière on a recruté Damien Crochard. Mais à la signature, on ne nous avait pas dit que c’était le boucher de Morannes. Je m’excuse d’avance auprès des adversaires. Après je pense que c’est le prénom qui fait ça parce que Damien Cadeau n’est pas mal non plus. »

Le meilleur chanteur ? « Valentin Gasblan, c’est notre chanteur. Il est toujours à fond. Il nous fait la chanson du tracteur. Le problème, c’est qu’il peut aussi vous la faire dans une soirée où il ne connait personne. »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : AS Seiches Marcé