U15Coupe de l'Anjou

Marc Chevy (Bourgneuf Sainte-Christine FC) : « En terme d’émotion, on ne peut pas faire mieux »

15/02/2017 à 11:26

Les U15 du Bourgneuf Sainte-Christine FC (D1) ont réalisé un sacré coup samedi dernier en éliminant l'ogre saumurois (Élite) en huitième de finale de la coupe de l'Anjou. En marquant juste avant le coup de sifflet final, l'équipe de Marc Chevy a évité la séance des tirs au but et donné une énorme dose d'émotions à tous ses supporters. Retour sur cet exploit avec le coach.

Marc Chevy, samedi, ça devait être un rendez-vous vraiment particulier pour votre équipe ?

« C’était un événement unique pour le club de Bourgneuf Sainte-Christine… On est toujours invaincu depuis le début de saison dans toutes les compétitions officielles. Alors recevoir pour les huitièmes de finale de coupe de l’Anjou, Saumur, un club situé quatre divisions au-dessus en Elite était un défi immense mais pas irréalisable car la coupe laisse toujours la place à des surprises. »

Pouvez-vous résumer les grandes lignes de ce match ?

« On a joué devant environ 130 personnes. Grâce aux encouragements permanents du public et surtout grâce à une détermination et un courage sans limite, les joueurs sont d’abord allés chercher une égalisation à un partout dix minutes avant la mi-temps. Bien évidemment Saumur a eu la possession toute la première mi-temps mais plus le temps passait plus les joueurs se libéraient… Il faut dire qu’ils sont en pleine confiance avec leurs 101 buts marqués contre 17 encaissés sur les seize matches officiels déjà effectués. »

Et vous avez réalisé l’exploit juste avant les tirs au but…

« La seconde mi-temps était équilibre même si les Saumurois ont très souvent eu la possession du ballon mais leurs incursions dans la surface sont restées approximatives et mal exploitées. La rigueur de mon équipe dans son placement et dans l’utilisation du ballon à la récupération nous ont permis à notre tour d’être aussi dangereux. Alors que tout le public réclamait la fin du match et la séance de tirs au but, nous avons eu une dernière occasion à trente secondes de la fin. Le deuxième but a été inscrit au grand bonheur de toute une équipe et d’un public ne cessant d’exulter. En terme d’émotion, on ne peut pas faire mieux… »

Qu’avez-vous ressenti au coup de sifflet final ?

« Joueurs comme éducateur, on était en pleurs… C’est une vraie récompense pour tout un club qui ne cesse de mettre les moyens humains et pédagogiques dans les catégories jeunes depuis maintenant six, sept ans. En tant qu’éducateur de cette équipe, je remercie du fond du cœur toutes les personnes venues manifester leur soutien mais aussi et surtout l’ensemble des joueurs de l’équipe pour leur performance unique ! Je les remercie aussi pour ce choc émotionnel que je souhaite à n’importe quel dirigeant de vivre un jour. »

Comment voyez-vous la suite après une telle performance ?

« J’espère simplement aller désormais le plus loin possible pour faire vivre cette émotion à ceux qui étaient absents ce jour-là. Continuons de rêver ! »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : Bourgneuf Sainte-Christine FC