DRHGroupe A

Samuel Royo (AS Tiercé Cheffes) s’en souviendra toujours

05/05/2017 à 12:29

Le jeune milieu de terrain (17 ans) revenu à l'AS Tiercé Cheffes après une expérience non concluante au Sablé FC a réalisé un carton face à La Mellinet (7-1) lors de la dernière journée. Il a marqué ses premiers buts en DRH. Combien ? Cinq d'un coup.

Pour une première, il s’en souviendra toujours ! Samuel Royo n’avait jamais marqué en DRH. Dimanche dernier, il a réalisé son baptême du feu en tant que buteur à ce niveau avec l’AS Tiercé Cheffes (victoire 7-1 contre La Mellinet). Le milieu droit ne s’est pas contenté d’un but, ni de deux, ni de trois, ni de quatre mais a inscrit un quintuplé ! Une manita. Le tout à l’âge de dix-sept ans et demi.

« Imprévisible dans le jeu »

« Ce sont mes premiers buts en DRH, ça fait plaisir, avance, timidement, le jeune homme. Ça me permet de reprendre confiance après une saison qui ne s’est pas très bien passée à Sablé. » Parti tenter sa chance dans la Sarthe pour évoluer avec les U17 et U19 DH du club sabolien, Samuel Royo est revenu sur ses pas l’été dernier. « Je suis bien à Tiercé. Je pense que je fais une bonne saison. »

« Samuel s’est imposé naturellement comme titulaire cette saison en DRH, relève Alban Gaborit, l’entraîneur de l’ASTC. Il a une grosse qualité de percussion et est imprévisible dans le jeu. Il a encore beaucoup de travail à faire mais il a déjà progressé dans son travail de replacement défensif qui était inexistant en début de saison. »

« J’ai compris qu’il fallait défendre »

« Alban me le dit souvent. Je vais plus vite que les autres mais il me dit aussi de revenir en défense. J’ai compris qu’il fallait défendre », confie le numéro huit. « Il a une belle marge de progression, assure son coach. Il faut qu’il trouve le juste milieu entre les consignes que je lui donne et la folie qu’il doit garder dans son jeu. Il fait partie de ces joueurs qui peuvent te faire tourner un match. Maintenant je n’oublie pas Antoine Pagerie, mon capitaine (et meilleur buteur de l’équipe avec dix réalisations), qui marque une fois et qui lui délivre quatre passes décisives. A son contact, il peut beaucoup apprendre. »

Charles-Henri Chailloleau

Crédit photo : C.-H.C. (Actufoot49)