ITWD1

Eric Braun (ES Lan. La Madeleine): « Essayer d’apporter mon vécu »

07/06/2018 à 16:49

L'entraîneur emblématique du FC Lunéville reprend du service. Il est nommé responsable du football à onze au sein de l'ES Laneuveville La Madeleine. Quelques jours après son intronisation, il explique les raisons de son arrivée dans un club ambitieux (Photo : LLF).

Eric Braun, comment avez-vous atterri à l’ES Laneuveville La Madeleine ?
« J’habite Laneuveville et femme est factrice dans le village. Elle connait donc tout le monde et depuis plusieurs semaines, on lui demandait si je ne voulais pas rejoindre le club. Finalement, Christophe (Caromel, président du club) qui est un ami m’a proposé d’intégrer le club pour y emmener un nouveau souffle. »

Vous entretenez des relations étroites avec ce club depuis un moment, non ?
« Effectivement. J’y ai joué en vétérans, je viens souvent au stade et il m’est aussi arrivé d’arbitrer certaines rencontres. J’ai toujours eu un pied ici »

« Plus de fonction à Lunéville »

La page avec le FC Lunéville est donc définitivement tournée ?
« Oui, ça fait un moment que je n’occupe plus aucune fonction là-bas. J’ai tout de même été voir quelques rencontres lors de la saison qui vient de s’écouler et la dernière était contre Trémery, en mars. Mais je garde encore contact avec de nombreux joueurs et anciens joueurs. Ce matin (mercredi), Kevin Diemunsch m’a encore contacté pour m’annoncer que son club grimpait d’un niveau. Je reste attaché à beaucoup d’entre eux et c’est une grande fierté de voir que j’ai compté pour eux puisque nous gardons contact. »

Pour revenir à votre nouvelle aventure, quel rôle tiendrez-vous ?
« Je serai responsable du football à onze. Je viens ici pour essayer d’apporter mon vécu. Laneuveville dispose de très bons jeunes. La preuve les catégories U15 et U17 devraient être promus à l’étage supérieur cet été. Malheureusement, l’équipe première évolue en D1 et est souvent pillée par les clubs voisins. Il faut que l’on conserve nos jeunes, et c’est aussi pour ça que l’on m’a fait venir. À Lunéville, je n’avais pas besoin de contacter un joueur puisque chaque été mon téléphone ne cessait pas de sonner pour nous rejoindre. Ici, c’est différent, il est plus difficile d’attirer du monde lorsqu’on évolue en première division. J’en profite pour lancer un appel à ceux qui veulent nous rejoindre. On souhaite également étoffer notre groupe U15 pour évoluer en DHR, mais aussi la catégorie U17. »

Propos recueillis par Sébastien Gobbi