FémininesD2

Féminines – Paco Rubio (AS Nancy-Lorraine) : « Si on monte, ce n’est pas pour redescendre »

27/06/2017 à 9:33

Nommé à la tête de l’équipe féminine l’été dernier, Paco Rubio a réussi son pari. Les filles de l’ASNL retrouvent la deuxième division, un an après l’avoir quittée. L’entraîneur revient sur cette longue saison terminée en apothéose. (Photo : ASNL.net).

Paco Rubio, l’objectif est désormais atteint, l’ASNL retrouvera la seconde division dès la saison prochaine. On vous imagine satisfait.
« Je ne peux qu’être satisfait. En début de saison, tout le monde nous disait que ça allait être facile de monter avec cette équipe. Nous y sommes arrivés mais ce n’était pas évident pour autant. Les matchs de barrages n’ont rien eu à voir avec ceux de championnat. C’était des matchs pièges mais les filles ont montré sur le terrain qu’elles avaient envie de retourner en deuxième division. »

Cette accession vient couronner un travail de longue haleine puisque votre troupe a été sur les terrains pendant près de dix mois.
« Effectivement la saison a été très longue. En championnat, ce fût relativement facile, nous ne sommes donc pas trop fait mal pour terminer en tête. Par la suite, nous sommes tombés face à des équipes avec du cœur comme la nôtre. »

« Pas eu le temps de douter »

Les filles de l’ASNL ont réalisé un parcours sans-faute (Photo : René Bach).

Dimanche, les filles étaient menées rapidement d’un but avant de réussir à inverser la tendance. Après ce but précoce, avez-vous envisagé une autre issue que l’accession ?
« C’est vrai, on encaisse un but après une minute de jeu mais nous n’avons pas eu le temps de douter. Les filles sont tout de suite reparties de l’avant. On s’est rapidement procurés deux grosses occasions mais sans réussite. On commençait à croire que ça recommençait, que l’on allait manquer de réussite comme les dernières semaines. Finalement, on inscrit un but sur corner et cela nous libère. L’équipe de Mérignac avait la possession mais se n’est montrée dangereuse à aucun moment. Juste avant la pause, on encaisse un second but et on rentre au vestiaire avec un score nul. Pour autant, on savait qu’avec la vitesse de nos deux attaquantes, on pouvait marquer à tout moment. »

Cette rencontre met définitivement fin à une saison éreintante. À quelle date avez-vous fixé la reprise pour vos joueuses ?
« Elles vont pouvoir couper pendant quinze jours et elle ne reprendront pas le chemin de l’entraînement avant cinq semaines puisqu’on s’est donné rendez-vous le 7 août. »

« On essayera de se renforcer »

L’ASNL sera-t-elle ambitieuse pour son retour en deuxième division ?
« Il serait prétentieux de dire que l’on voudrait jouer les premiers rôles. Une chose est certaine, si on monte ce n’est pas pour redescendre. On essayera de faire mieux qu’un maintien, en essayant de viser la première partie de tableau. Mais le football reste le football, cela peut aller très vite dans les deux sens. Il va falloir que l’on reste vigilants. »

Peut-on s’attendre à la venue de nouvelles têtes au sein de l’effectif ?
« Déjà, on va commencer par essayer de garder notre effectif. On ne sait jamais, certains clubs ont peut-être fait les yeux doux à des joueuses nancéiennes. On essayera de se renforcer mais pour le moment cela ne fait que commencer. On s’y est déjà mis ce matin (lundi), ce n’est que le premier jour. »

Propos recueillis par Sébastien Gobbi