Ligue 224e journée

Ligue 2 : ce qu’il faut retenir de la 24e journée

12/02/2020 à 13:23

Lorient qui chute, les Sané qui marquent, Clermont invincible, Ménez décisif, l’ESTAC qui stoppe l’hémorragie, Sochaux costaud à dix… C’est parti pour notre bilan de la J24 !

Fin de série pour Lorient

Si derby breton de Ligue 1 entre Rennes et Brest n’a connu ni vainqueur, ni buteur, cela n’a pas été le cas de celui de Ligue 2 entre Guingamp et Lorient. Et si Yoane Wissa a ouvert la marque pour les Merlus au Roudourou, l’EAG a créé la surprise en faisant tomber le leader qui restait sur quatre victoires de rang. Déjà buteur décisif lors du précédent match à domicile contre Auxerre (1-0), Bryan Pelé a été le grand artisan du succès guingampais en égalisant juste avant la pause, puis en servant Youssouf M’Changama, dont le boulet de canon n’a laissé aucune chance à Paul Nardi à la 90e minute.

 

Muet, Lens revient (un peu) sur Lorient

Leader au terme de la phase aller, le RC Lens a débuté la phase retour avec une série de trois matchs nuls, qui a permis à Lorient de prendre les commandes du championnat et même de compter cinq points d’avance après la 22e journée. Si les Sang et Or avait renoué avec la victoire contre l’ESTAC lors de la J23, la victoire lorientaise face au Mans avait figé les positions. Les Merlus battus à Guingamp, Lens avait ce lundi soir l’occasion de revenir à deux points en recevant Grenoble. Les joueurs de Philippe Montanier n’y sont pas parvenus, mais le match nul vierge concédé, contre des Isérois désormais invaincus depuis quatre matchs, a tout de même permis aux Nordistes de gratter un petit point sur les Bretons.

 

Et de douze pour Clermont

Clermont Foot n’a pas paniqué vendredi soir malgré l’ouverture précoce de VAFC par l’inévitable Teddy Chevalier dès la 4e minute. Si le meilleur buteur clermontois, Adrian Grbic, n’a pas trouvé le chemin des filets, Clermont s’est tout de même imposé 3-1 et a donc porté à douze matchs sa série d’invincibilité. Une série qui paie puisque Clermont est revenu à un tout petit point du podium.

 

L’ESTAC enfin !

Après quatre défaites de rang, Troyes a enfin stoppé l’hémorragie contre Châteauroux vendredi soir. Un succès que l’ESTAC doit notamment au premier but du Coréen, Suk Hyun-Jun, revenu au club en toute fin de mercato en provenance de Reims, qu’il avait rejoint en 2018 après une belle saison en Ligue 1 avec le club troyen (28 matchs, 6 buts). D’une tête autoritaire sur corner, Suk a ouvert le score en début de partie, puis Ihsan Sacko n’a laissé aucune chance à Julien Fabri, le gardien castelroussin qu’il a ajusté d’un tir puissant juste avant la pause. Combiné à la défaite ajaccienne contre Auxerre, cette première victoire de l’année 2020 en championnat permet à Laurent Batlles et ses hommes de revenir à une petite longueur du podium.

Caen l’a fait pour Jeannot

Le Havre et Caen sont restés dos à dos dans le derby normand de cette 24e journée (1-1). Longtemps le HAC a cru tenir la victoire après l’ouverture du score sur pénalty de Jamal Thiaré à la demi-heure de jeu. Mais c’était sans compter sur la détermination caennaise, qui a permis Prince Oniangué d’égaliser d’un joli plat du pied à la 89e minute. Quelques instants auparavant, le SM Caen avait perdu son attaquant, Benjamin Jeannot, foudroyé par une rupture du tendon d’Achille alors qu’il restait sur un joli doublé contre Niort lors de la précédente journée. Opéré ce lundi, l’ancien lorientais et dijonnais, en a fini avec la saison 2019-2020, la rédaction d’Actufoot.com lui souhaite un prompt rétablissement.

 

Ménez fait gagner le PFC
Le Paris FC a disputé le plus original des matchs à l’extérieur vendredi soir contre Chambly. Les Parisiens avaient en effet le statut d’équipe visiteuse dans leur propre Stade Charléty ! Si les joueurs de René Girard ont tout de même pu conserver leur vestiaire habituel, leurs supporters ont dû prendre place dans le parcage visiteurs pour encourager leur équipe. Sur le terrain, le match fut une affaire de coups de pied arrêtés. Et à ce petit jeu, Jérémy Ménez a été le plus habile en délivrant le corner de l’ouverture du score d’Axel Bamba (21e), puis en transformant le pénalty de la victoire à l’heure de jeu après l’égalisation camblysienne de Lassana Doucouré sur coup-franc indirect en début de seconde période. Après une interminable série de huit matchs sans victoire, le PFC repart enfin de l’avant et profite de ce succès pour revenir à hauteur du Mans (21 points), barragiste après 24 journées.

 

15e nul pour Nancy !

Nancy pensait tenir une bonne victoire à Rodez vendredi soir, mais le RAF a égalisé dans les derniers instants d’un match qui a donné lieu à un duel de buteurs sénégalais. Saliou Ciss avait ouvert la marque à la 17e minute pour Nancy, mais Pape Sané lui a donc répondu à la 87e. Avec ce partage des points le promu ruthénois conserve toujours six longueurs d’avance sur la zone rouge. Auteur de son quinzième match nul de la saison et sans victoire depuis quatre journées, Nancy a perdu pas mal de terrain dans la course aux barrages d’accession e Ligue 1.

 

Ajaccio encore piégé à domicile

Surpris dans antre de François-Coty par La Berrichone de Châteauroux lors de la 22e journée, l’AC Ajaccio avait réagi en s’imposant 3-2 à Paris dans la foulée. Ce succès avait permis à l’actuel troisième de garder une distance de sécurité avec son premier poursuivant Clermont. Mais la seconde défaite consécutive à domicile face à Auxerre vendredi soir a remis le club auvergnat à un petit point. Tout s’est passé en première période dans ce match qui a vu Auxerre mener rapidement, puis l’ACA renverser la vapeur et enfin Auxerre la renverser de nouveau. Parmi les cinq buts marqués durant ces 45 premières minutes, on vous recommande particulièrement le deuxième d’Hamza Sakhi. Non seulement celui-ci a donné la victoire à l’AJA, mais il est sans doute le plus beau but marqué durant cette 24e journée de Ligue 2.

Niort remporte le match de la peur

Niort restait sur deux matchs aussi spectaculaires que décevants contre le Paris FC (3-3) et le SM Caen (défaite 4-3). Marquer sept buts pour ne prendre qu’un point sur six était difficile à avaler pour Franck Passi, d’autant se retrouvait 18e après la J22. Si elle n’est toujours pas tirée d’affaire aujourd’hui, elle a retrouvé des standards plus rassurants en s’imposant 2-0 dans le match de la peur contre Orléans. Un précieux succès qui permet aux Chamois de sortir de la zone rouge aux dépens du Mans. Dans leur lutte pour le maintien, les Chamois pourront compter sur un Ibrahim Sissoko impactant, déjà auteur de 13 buts en Ligue 2 cette saison, dont 5 lors des 3 dernières journées. Arrivé au club l’été dernier en provenance de Lorient. À 24 ans la natif de Créteil réalise déjà la meilleure saison de sa carrière, lui qui avait débuté en N2 avec l’Entente SSG en 2013.

 

Sochaux gagne à 10 face au Mans

Les Sochaliens avaient quitté leusr supporters sur une honteuse défaite contre Lorient lors de la 22e journée (0-4). Après cette déconvenue la réaction avait été bonne avec un nul ramené de Nancy la semaine passée. Il fallait donc confirmer contre Le Mans vendredi soir à Bonal, et malgré l’expulsion précoce de Christophe Diedhiou à la 13e minute les Sochaliens y sont brillamment parvenus. Abdoulaye Sané a marqué de la tête l’unique but du match juste avant la pause et Sochaux aurait même pu l’emporter plus largement si Gaëtan Weissbeck n’avait vu son pénalty repoussé par Pierre Patron à la 77e minute. Après 24 journées dix points séparent Sochaux du troisième, Ajaccio, comme du premier relégable, Le Mans.