InterviewDécalée

L’interview décalée de… Grégoire Calot (AC Blainville-Damelevières)

28/09/2017 à 13:33

De retour à l'AC Blainville-Damelevières depuis janvier 2016, Grégoire Calot est aujourd'hui l'une des pièces maîtresses de la jeune formation pensionnaire de R2. Le milieu offensif, qui sait également se muer en buteur, a accepté de se prêter au jeu de l'interview décalée.

Grégoire, quelle est la qualité qui te définit ? Il est difficile de se trouver des qualités, mais on ne peut le nier, je suis un travailleur !
Et un défaut ? J’en ai pas (rires). Plus sérieusement, j’en veux toujours plus. Dans tous les domaines, je suis un éternel insatisfait.
Ton passe-temps favori ? Le football ! Et cet été, j’ai suivi un ami au fun cars, j’étais le mécano et j’ai trouvé ça très sympa.
Ce qui t’épanouit le plus ? Ma fille âgée de 8 ans aujourd’hui. On commence vraiment à partager plein de choses ensemble.
Ton plat préféré ? Lasagnes et endives au jambon. Je ne suis vraiment pas compliqué, j’aime manger d’où mes cinq kilos en trop à la reprise (rires).
La musique que tu écoutes en boucle ? Ma musique du moment c’est Despacito. Je suis parti à Barcelone pour l’enterrement de vie de garçon de l’un de mes meilleurs amis et c’était la musique du week-end. Sinon j’écoute de tout.
Ton film référence ? Je pense au Cinquième Element car c’est pour ça que ma fille s’appelle Leelou aujourd’hui. Sinon je ne suis pas trop télé.
La femme de tes rêves ? Si on peut rêver, je vais dire Mila Kunis ou alors l’actrice de Blind Spot, ma série du moment.
Le métier idéal ? Footballeur sans aucune hésitation.
L’endroit où tu souhaiterais vivre ? Ici ! Je ne me vois pas partir puisque je suis près de ma famille et des gens que j’aime. Même si je ne leur dit pas souvent, ils sont très importants pour moi. Vivre loin d’eux serait très compliqué.
Ton rêve le plus fou ? Je ne suis pas un rêveur mais j’adore les voitures surtout la Mustang Selby GT 500 et celle de Nicolas Cage dans 60 secondes chrono.

« Avec Flo, on ne s’est pas parlé pendant un mois »

L’ACBD version 2016-17

Ton petit surnom du vestiaire ? Greg ou vice-capitaine. On rigolait souvent de ça avec Bilou (Anthony Michel), l’ex-capitaine puisqu’il a arrêté en fin de saison.
Ton plus beau souvenir footballistique ? J’en ai beaucoup. Je dirais les montées avec Varangéville et aussi le beau parcours en coupe de Lorraine, où on avait battu Jarville chez eux alors qu’à l’époque, il survolait le championnat de DH. Mais je crois que le plus beau c’est justement le match contre Sedan avec Jarville à Picot (défaite 0-2).
Et le pire ? C’est le match à Thaon avec Lunéville juste avant la trêve, où on fait match nul. C’est là que j’ai achevé mon genou et personne ne pensait que j’allais à nouveau jouer, sauf moi (rires).
Un endroit où c’est toujours chaud de gagner ? Je dirais à Haroué. Ce sont des guerres et le terrain est toujours compliqué.  Là-bas, ce n’est jamais une partie de plaisir. Petit dédicace pour mon pote Flo (Daviller) puisqu’après le match de la saison dernière, on ne s’est pas parlé pendant un mois (rires).
Le but que tu serais incapable de marquer ? Avec de la réussite, on peut se surprendre (rires) mais de la tête c’est toujours compliqué pour moi. J’ai dû en mettre trois.
Ce que tu apprécies chez ton coach ? Claude est un passionné, cela fait des années qu’il est en place et il s’investit toujours autant. C’est vraiment une super personne.

Mathieu Heftre, le génie incompris

Claude Gondrexon, l’emblématique entraîneur de l’ACBD.

Et la chose qui te gêne chez lui ? Il me prend parfois en exemple devant le groupe et ça me gêne. Sinon, il paraît qu’il mordait avant mais j’ai pas connu ça (rires).
Dans l’équipe, qui se la raconte sans arrêt ? Thomas Raymond, il ne s’arrête jamais ! Il serait aussi bon avec ses pieds qu’avec sa bouche, il jouerait certainement en ligue !
Et le coéquipier modèle ? Je pense à Valérian Boutron. J’étais à Varangéville avec lui, il ne lâche rien et s’entraîne beaucoup.
Le briseur de cheville ? L’effectif a beaucoup changé, donc je ne sais pas encore.
Quant au briseur de reins ? Malheureusement pour nous, il est actuellement blessé mais c’est Flo Rodrigues. Il élimine très facilement. Dans un autre registre, il y a un ancien aussi, Cédric Crouzier. Dans les un contre un à l’entraînement, il est très impressionnant.
Le meilleur chambreur ? C’était Bilou mais je pense je vais prendre le relai (rires).
Le fou de la bande ? Thomas Raymond, il est perché.
Enfin, le génie incompris ? Pour moi, c’est Mathieu Heftre. Il a d’énormes qualités mais les exploite qu’à 30% car il manque de concentration. Mais pour lui, tout roule (rires).

Zidane, grand joueur-entraîneur

Zidane dispose d’une grande estime aux yeux de Grégoire Calot (Photo : Football365.fr)

Ton club préféré ? Barcelone.
Ton joueur préféré ? Zizou et Sergio Ramos, pour l’état d’esprit qu’ils dégagent.
Le plus beau but de tous les temps ? Le plus beau, ce n’est pas facile. Celui de Zlatan Ibrahimovic en retourné avec la Suède est original.
Et le plus grand joueur ? Zidane.
Celui qui t’exaspère ? Ruffier. Je le juge sans le connaître mais je n’ai pas aimé son comportement envers un joueur de Raon l’Etape, il y a quelques années en coupe de France. C’est un manque de classe.
Le plus beau stade ? Le Camp Nou, je l’ai visité récemment. Il est vraiment sympa.
L’entraîneur le plus talentueux ? Zidane. Il démarre fort et sa reconversion lui va à merveille. J’ai hâte de voir ce que ça peut donner sur du long terme.
L’équipe dans laquelle tu aurais aimé jouer ? L’équipe de France de 1998. Il y avait un super équilibre entre joueurs de talents et joueurs de devoir.
Un match auquel tu aurais aimé assister dans l’histoire ? La finale de la coupe du monde 1998.
Un geste technique que tu admires ? La feinte de frappe, c’est simple et efficace.

Propos recueillis par Sébastien Gobbi

Grégoire Calot digest
Âge: 32 ans
Poste : Milieu offensif
Parcours entraîneur : AS Varangéville (2014-janvier 2015)
Parcours joueur : FC Dombasle (jeunes), ASNL (jeunes), Jarville JF (jeunes), AS Varangéville, FC Lunéville, AS Varangéville, Jarville JF, FC Lunéville, AC Blainville-Damelevières, AS Varangéville, AC Blainville-Damelevières (depuis février 2016)