INTERVIEWJEUNES

Manuel Biagi (Val de l’Orne FC) : « Mais Manu, on est qui ? »

24/06/2019 à 11:27

ES Joeuf, CS Homécourt, AJ Auboué. Trois villages, trois formations, désormais réunies sous le même nom dans les catégories jeunes/séniors : le Val de l'Orne FC. 1 an plus tard, Manuel Biagi s'est livré à Actufoot pour faire un bilan du début de son entente.

1 an après, quel bilan tirez-vous de cette première saison?

Pour rappel, cette première saison fonctionnait de la manière suivante : entente sur l’ensemble des catégories jeunes alors que les équipes séniors étaient encore sous leurs entités historiques. Cette saison a été très positive car toute notre école de foot a pu fonctionner ensemble. Cette entente était très utile pour créer une synergie des forces en présence, en plus d’être indispensable comme envisagé dans notre premier entretien.  En plus du terrain, mes trois présidents ont pu fonctionner en trio sur de nombreux sujets ce qui a permis à chacun de se rôder, de mieux connaitre ses deux confrères et d’apporter une triple vision réellement bénéfique sur de nombreux sujets.

Qu’apporte cette fusion au sein du club ?

La fusion désormais effective va permettre de créer une identité propre au nouveau club tout en conservant l’historique de clubs. En effet, même si nous fonctionnions en Entente dans les catégories de jeunes, il était difficile pour eux de comprendre dans quel club ils jouaient réellement. En plus d’être secrétaire, je m’occupais d’une équipe U7 les samedis. Il arrivait régulièrement que des enfants, avec toute l’innocence qu’ils ont en eux, me demandent :  » Mais Manu, on est qui ? ». Désormais, nous représenterons à travers le Val de l’Orne Football Club : les villes de Joeuf, Homécourt et Auboué.

Vos effectifs en équipe de jeunes ont surement doublé voir triplé. Comment s’organise-t-on en conséquence ?

La transition s’est opérée tout naturellement. Nous avons conservé la plupart des anciens éducateurs, un point important pour nous. Il a donc fallu faire preuve d’un bon sens de l’organisation mais avec les éducateurs passionnés et compétents que nous avons la chance d’avoir, tout a été parfaitement géré après quelques semaines d’adaptation. Et pourtant, il faut savoir que nous devenons le deuxième club de Meurthe et Moselle en terme de nombre de licenciés donc c’était et c’est toujours un grand défi au quotidien.

Dans notre précédent entretien, vous avez parlé de difficulté au niveau des mentalités. Quand est-il aujourd’hui?

Effectivement, nos clubs, et particulièrement Joeuf et Homécourt, ont toujours été des clubs rivaux. Cette année de transition a été bénéfique à ce niveau car, plutôt que des prévisions optimises et pessimistes, la réalité du terrain a parlé. Les anciens membres des clubs respectifs ont pu constater le bon fonctionnement de l’entente. Nous revenons réellement de très loin. En tant qu’animateur de la fusion, j’avais très mal vécu certaines réflexions et débats qui pouvaient fleurir sur les réseaux sociaux. Le scepticisme des gens était compréhensible mais malheureusement déconnecté de la réalité. Plusieurs catégories n’auraient pas pu continuer cette saison sans la fusion. Nous avons donc mis les bouchées doubles avec les présidents et les éducateurs pour montrer à tous que ce projet n’est pas farfelu mais réellement possible avec l’appui de tous. Ca a demandé beaucoup de temps, beaucoup d’implication mais ça a payé. Aujourd’hui, je reçois régulièrement des demandes d’anciens joueurs qui souhaitent participer au projet en prenant une équipe de jeunes ou tout simplement en rejoignant l’équipe dirigeante. C’est là ma plus grande fierté.

Et pour le projet d’entente pour les séniors, est-ce en bonne voie ?

Tout est en place, le nouveau club est créé. 80 % des clubs fonctionnaient déjà en fusion donc les séniors, le deuxième étage de la fusée, (cf première interview) ont logiquement suivi. Toutes les équipes joueront sous le nom de Val de l’Orne FC. Nous avons souhaité un nom indépendant afin qu’aucune entité ne se sente lésée ou écrasée par une autre. Nous avons cherché à être attentifs à ce genre de choses qui peuvent avoir une grande importance pour les sympathisants de nos clubs : nom du club, couleurs, répartition des terrains. Ces détails ainsi que le fait que le nouveau club ait entrainé, avec lui, les anciens dirigeants et éducateurs ont forcément permis au public d’y adhérer ou au moins de s’y intéresser sans a priori. Au contraire d’une fusion avec une nouvelle équipe dirigeante.

Après une première année, quels sont vos objectifs pour la saison prochaine?

Nos objectifs seront doubles. D’un côté, le lancement réel du nouveau club et la création d’une identité représentative de notre secteur. D’un autre, le côté résultat évidemment mais cela passera forcément par une mentalité exemplaire et ambitieuse.
A partir du moment où les valeurs que nous prônons sont respectées, les résultats suivront forcément. Nous avons un rôle social important dans le secteur et nous le prenons très à cœur. Nous sommes là pour parler football mais nous savons que certaines vies se construisent autour de la pratique sportive et nos éducateurs sont dans cette lignée également.

Et pour les années à venir ? 

Pour les années à venir, nous serons forcément débarrassés de ce côté « démarrage » et les ambitions qui sont les nôtres  seront toujours présentes et suivies de faits tout en conservant nos valeurs.

Propos recueillis par GP

Manuel Biagi digest
Âge : 30 ans
Poste : Secrétaire du club
Parcours joueur : ES Joeuf (1994-2007), CS Homecourt (2007-2010), ES Joeuf (2010-2015)

 

(La nouvelle équipe dirigeante du Val d’Orne FC)