Coupe GambardellaU19

Maxime Joly (US Vandoeuvre): « Nous n’avons pas été ridicules »

06/02/2018 à 7:24

Désormais habitué aux parcours en coupe Gambardella, l'US Vandoeuvre est passée proche d'écrire une nouvelle page de son histoire ce dimanche. La troupe d'Abass Diabaté a longtemps mené devant le FC Sochaux (2-0) avant de céder en fin de match puis aux tirs au but. Maxime Joly, le capitaine de cette surprenante équipe revient sur cette belle aventure (Photo : Salif Diabaté).

Maxime Joly, votre formation a longtemps mené au score avant de finir par encaisser deux buts. Comment expliquez-vous cette baisse de régime en fin de rencontre ?
« Nous avons longtemps couru après le ballon et nous avons souffert physiquement surtout en fin de match. Après avoir encaissé ce pénalty, nous n’avons pas baissé les bras. En face, Sochaux est préparé à ce genre de situation. »

Finalement, vous quittez la compétition aux tirs au but. C’est encore plus difficile à digérer ?
« Le plus dur à digérer est de s’être fait remonter au score après avoir mené de deux buts. L’élimination est aux tirs au but est un détail, c’est le football. Si c’était à refaire, toute l’équipe et moi-même ont signerait à nouveau. »

« Sochaux pensait avoir gagné avant de jouer »

Les Vandopériens d’Abass Diabaté sont passés proches de l’exploit (Photo : Section 9).

Qu’est ce qui a manqué à l’US Vandoeuvre pour créer l’exploit ?
« Tout a été mis en oeuvre pour créer l’exploit. Le coach nous a conditionné pour ce match. Depuis la reprise, il n’a pas cessé de nous expliquer la chance que nous avions d’en être là. Cette semaine d’entraînement était vraiment satisfaisante et nous étions dans de bonnes conditions pour réaliser l’exploit. Le fait de nous retrouver tous ensemble nous unit et cela se ressent sur le terrain. Nous y avons tous cru jusqu’à cette séance de tirs au but.

Quel sentiment domine après cette cruelle élimination ?
« C’est surtout de la déception. Nous n’avons pas été ridicules face à cette équipe de Sochaux. Notre adversaire pensait avoir gagné le match sans même l’avoir joué. Les Sochaliens étaient trop surs d’eux et nous avons su les déstabiliser. Nous sommes tout de même fiers de nous. Il ne faut pas oublier qu’avant ces 32e de finale, nous sommes passés par des rencontres difficiles notamment face à Magny où nous nous sommes qualifiés dans les dernières minutes. »

« Une belle aventure »

L’US Vandoeuvre a une nouvelle fois montré une belle image. C’est aussi important pour vous ça ?
« C’est très important pour l’image du club et la ville dont nous sommes les représentants. Tout cela vient du travail des éducateurs et des valeurs qu’ils nous inculquent. Nous sommes des joueurs de foot mais avant toutes choses, nous sommes également de futurs adultes. »

Que retiendrez-vous de ce parcours ?
« Ce fût une très belle aventure, riche en émotions notamment après la victoire à Illkirch. Face aux Alsaciens, c’était un match très compliqué puisque nous étions menés un-zéro à la pause. En revenant sur le terrain, nous avons montré une autre image avec un groupe soudé et proche. Nous reviendrons plus fort dans cette compétition l’année prochaine. Maintenant, il va falloir relever la tête et se mettre à nouveau au travail après ces quelques jours de repos qui feront du bien à tout le monde. Un match important nous attend le week-end prochain avec la réception de Pagny-sur-Moselle en coupe de Lorraine. »

Propos recueillis par Sébastien Gobbi

Maxime Joly digest
Né le : 10 avril 2000
Poste : Défenseur central
Parcours joueur : ES Heillecourt, ASNL, US Vandoeuvre (depuis 2016)