PHGroupe C

Quentin LEONE (FC Pulnoy) : « Je suis dégoûté »

18/03/2017 à 17:25

Mi-décembre, la rencontre entre le FC Pulnoy et l’AS Girancourt n’a pas été à son terme. Suite à l’expulsion de Quentin Leone, l’arbitre de la partie ne se sentait plus en sécurité. Trois mois après son carton rouge, l’attaquant a finalement écopé d’un an de suspension. Il revient sur cette dernière, et évoque également la confrontation face au club vosgien. Entretien.

Quentin Leone, pouvez-vous revenir sur cette rencontre du 11 décembre dernier face à Girancourt où vous avez écopé de ce carton rouge ?
« Le match se passait plutôt bien mais dès le début j’ai senti que l’arbitre avait quelque chose contre moi. Il sifflait tout en ma défaveur, je ne sais pas pourquoi. Puis en seconde période, je subi deux grosses fautes. Sur la seconde, l’adversaire me fait une balayette et l’arbitre siffle à nouveau contre moi. Selon lui, lorsque j’étais au sol, j’ai empêché le joueur de se relever. Je commence alors à m’énerver, je me relève assez rapidement et je me dirige vers l’arbitre mais c’est tout, ça s’arrête là ! Avec le joueur de Girancourt, on ne s’est même pas pris la tête, nos lacets étaient juste emmêlés. Quand j’entends que j’ai mis ma tête contre celle de l’arbitre, qu’il a reculé de cinq mètres, c’est dur ! Je l’aurais même insulté mais la seule chose vraie c’est que je me suis relevé rapidement vers lui. »

Suite à votre passage devant la commission de discipline, vous avez finalement écopé d’un an de suspension. Quel est votre sentiment après cette sanction ?
« Je suis dégoûté. Je n’ai vraiment pas compris, je pensais prendre six ou huit matchs. Ca fait vraiment mal. Mais après avoir discuté avec le président du club, on a décidé de ne pas faire appel car ça peut aller plus loin et je pourrais voir ma sanction augmenter. Un an c’est déjà beaucoup. »

« Tout pour y parvenir »

Comment s’est passé votre passage devant cette commission de discipline ?
« On m’a écouté, on m’a laissé parler et on a vraiment cherché à trouver ce qu’il s’était passé. Mais ce qui m’énerve le plus c’est que l’arbitre, l’observateur et le président de Girancourt avaient exactement le même rapport, mot pour mot. Alors que je ne sais même pas si le président de Girancourt était présent lors de ce match. »

Désormais, comment allez vous combler votre temps libre sans football ?
« Je viens d’être papa, je vais donc m’occuper de mon enfant. Pour autant, je ne vais pas mettre le football de côté. Je suis un enfant du club, je ne pourrai pas mettre le football entre parenthèses. Je ne sais pas comment je vais faire pour ne pas jouer pendant une année. »

Actuellement, votre formation pointe au onzième rang. Pensez-vous vos coéquipiers capables de réussir à obtenir le maintien ?
« On a clairement les moyens. On est actuellement dans le bas de tableau et on a la malchance du mal classé. Je pense vraiment qu’on peut se maintenir à ce niveau. On a conscience de la difficulté du challenge, cela va être compliqué mais on peut le faire. Personne ne se décourage, il y a tout pour y parvenir. »

Propos recueillis par Sébastien Gobbi

Quentin Leone digest
Âge : 23 ans
Poste : attaquant
Parcours joueur : FC Pulnoy