ITWR3

Romain Chouleur (FC Dombasle) : « Pas à nous de payer les conséquences. »

12/07/2017 à 7:03

Après cinq années sur le banc du FC Dombasle, Romain Chouleur file en Régional 1 où il prend les commandes de l’ES Thaon. Avant de rejoindre les Vosges, l’ancien spinalien espère bien laisser son club de cœur en Régional 2. Il s’explique. (Photos : Facebook FC Dombasle Through The Lens).

Romain Chouleur, lorsque vous avez été nommé à la tête de l’équipe fanion du FC Dombasle, elle évoluait en district. Cinq années plus tard, vous quittez le club en PH. Vous aurez donc marqué votre passage de votre empreinte.
« À l’époque le club ne parvenait pas à retrouver le niveau ligue. Dombasle, c’est mon club de cœur, j’y ai commencé le football dès l’âge de 5 ans puis je suis parti à 15 ans à Nancy, pour y rester trois années. Ensuite, j’ai rapidement pris en charge les U19 du club. Cela fait donc onze années que j’entraîne ici et j’y ai passé de très belles années. J’en profite pour remercier les joueurs et aussi le président pour la confiance qu’il m’a accordé. Si aujourd’hui, je prends la direction de Thaon en DH, c’est aussi grâce à Dombasle. »

Vous auriez d’ailleurs même pu partir en laissant le club en DHR.
« Oui et on l’espère toujours. La Ligue de Lorraine a effectué une grosse erreur et elle se doit de l’assumer. »

« Ce n’est pas très correct »

Le FC Dombasle espère encore rejoindre la R2.

Comment ça ?
« Le 20 mars dernier, la Ligue a publié un classement du fair-play. Dans celui-ci, nous avions cinq points d’avance sur Uckange. Ce classement était officiel puisqu’il n’était pas noté ‘’sous réserve d’homologation’’. De ce fait, nous nous sommes basés dessus. Mais Uckange a recompté nos cartons et a averti la Ligue qu’il y avait une erreur. Il nous manquait des points supplémentaires. Finalement, on se retrouve donc avec trois points de retard. »

À aucun moment, la Ligue Lorraine vous a notifié cette mise à jour ?
« C’est Uckange qui nous a appris tout cela. Trois semaines avant la publication officielle, Uckange avait déjà été prévenu par la Ligue qu’il était promu, ce n’est pas très correct. Quelques semaines avant la fin du championnat, on a pourtant demandé à la Ligue de publier à nouveau ce classement, mais cela nous a été refusé sous prétexte que cela pouvait influencer la fin du championnat. Par ailleurs, il est stipulé dans le règlement qu’une équipe doit faire appel si elle s’estime flouée et rien de tout ça n’a été fait.  »

« Rémi Balland, une figure emblématique »

Un recours est-il envisageable ?
« On ne lâchera rien, on fera tout pour monter. On a fait appel auprès de cette décision auprès de la Ligue mais on a pour le moment toujours pas de réponse. Ce n’est pas à nous de payer les conséquences de cette erreur. Ce n’est pas la première fois qu’il y a ce genre de problèmes, on a déjà vu à plusieurs reprises des groupes à treize. De plus, on s’est déjà rapproché de conseiller juridique. S’il le faut, on saisira le CNOSF. »

Avant de mettre fin à l’aventure en Meurthe-et-Moselle, vous avez d’ailleurs tenu a participé à la nomination de votre successeur.
« On souhaitait rester dans la continuité, c’est pourquoi Rémi Balland a été nommé. C’est un fidèle, une figure emblématique du club et il partage les mêmes valeurs que moi. Il jouera une dernière saison pour commencer à faire la transition entre son poste de joueur de celui d’entraîneur et ensuite. C’est la meilleure solution par rapport à tout ce qu’il fait pour Dombasle. »

« Thaon, une opportunité de fin de carrière »

Rémi Balland, le nouvel entraîneur du FC Dombasle.

Pour votre part, la suite de votre parcours se fera sur le banc de l’ES Thaon. Pourquoi ce choix ?

« C’est une bonne opportunité de fin de carrière. J’avais l’objectif d’entraîner à un plus haut niveau, non pas que ce n’est pas possible avec Dombasle. »

Dans les Vosges, vous verra-t-on encore chausser les crampons ?
« Il est difficile d’avoir la double casquette et je ne souhaité pas forcément cela. Mais si l’équipe tourne bien, je m’écarterais de l’effectif petit à petit, pour me consacrer uniquement à mon poste d’entraîneur. Ce sont les résultats qui forceront la décision. »

« Les joueurs ont une revanche à prendre »

Thaon jouera-t-il les premiers rôles pour sa deuxième saison au plus haut niveau régional ? 
« Il est important de retrouver le niveau national avec cette équipe. Cela prendra peut-être du temps, puisqu’il faut reconstruire mais on espère faire ca rapidement. Concernant le mercato, plusieurs joueurs d’expériences nous ont déjà rejoint (ndlr : le club compte pour le moment trois renforts, Diop de Saint-Dié, Goncalves d’Epinal et Povoa de Raon l’Etape). Trois éléments nous quittent (Bentiri, Yrio et Lancina devraient suivre), on va donc essayer de se renforcer encore. Pour autant, je privilégie la qualité à la quantité. Nous n’avons pas besoin de dix recrues, il y a déjà un effectif de qualité. On a déçu en championnat, mais on l’a prouvé en coupe. Les joueurs ont une revanche à prendre, et ils sont motivés pour cela. »

Enfin, comment serait vécue une confrontation entre Dombasle et Thaon en coupe ?
« Je ne voudrais pas que ca arrive (rires). Si c’était le cas, je serais à 100% avec Thaon et je souhaiterais bonne chance à Dombasle. Il faut tout de même dire que cela aurait été plus compliqué la saison dernière ».

Propos recueillis par Sébastien Gobbi

Romain Chouleur digest
Âge : 31 ans
Poste : milieu
Parcours joueur : FC Dombasle, SAS Epinal, ES Thaon (depuis 2016)
Parcours entraîneur : FC Dombasle U19, FC Dombasle, ES Thaon (depuis 2017)