National 3Grand Est

S. Paillot (AS Pagny-sur-Moselle) : « On a donné le bâton pour se faire battre »

07/02/2018 à 7:25

L’AS Pagny-sur-Moselle peine à sortir de la nasse. La formation de Michel Deza a une nouvelle fois chuté ce dimanche (3-4) face à un concurrent direct au maintien. Auteur des trois buts pagnotin, Sylvère Paillot revient sur cet accroc (Photo : Claude Boime).

Vous avez trouvé le chemin des filets à trois reprises ce dimanche et pourtant votre formation s’est tout de même inclinée…
« Marquer un triplé pour au final ne pas prendre de point ne sert pas à grand chose. Surtout lorsqu’on sait la situation dans laquelle nous sommes en ce moment. C’est frustrant et il est facile d’être au fond du trou après ce genre de match. »

Trois buts encaissés en cinq minutes ont finalement permis à votre adversaire de s’imposer. Comment expliquez-vous cette absence ?
« Le coach nous avait prévenu avant le match, il ne fallait pas que l’on prenne des risques. On a tout de même voulu jouer au ballon dans notre moitié de terrain mais nous ne sommes pas le Barça. On a pris des risques bêtement alors qu’on avait le match en main. Avec plus de concentration, ces buts auraient du être évités et on se devait de rentrer au vestiaire avec une avance d’un but. On a donné le bâton pour se faire battre. »

« Plus rien à perdre »

Sylvère Paillot compte désormais cinq buts en National 3 (Photo : Claude Boime).

Votre équipe pointe désormais à huit longueurs du premier non relégable et avec deux matchs en avance sur plusieurs de ses concurrents. Êtes-vous tout de même confiant pour la suite ?
« Il va falloir relever la tête. On s’est compliqué la tâche mais on se doit de garder le moral. Tant que mathématiquement tout est possible, on va continuer à y croire. On sait que cela risque d’être difficile mais dans le football, tout est faisable. Si on parvient à se maintenir, cela sera un véritable exploit mais nous n’avons plus rien à perdre. »

L’AS Pagny-sur-Moselle se montre plus séduisante qu’en début de saison mais peine encore à enchaîner les résultats positifs. Comment se sortir de cette mauvaise spirale ?
« Aujourd’hui, on manque encore de maturité. La preuve face à Sarreguemines, Mulhouse et Metz, nous avions les rencontres en main avant de prendre un but en contre en fin de match. Avec un peu plus de maturité, cela ne serait pas arrivé, et on compterait cinq ou six points de plus. Malgré tout, on prend encore du plaisir sur le terrain puisqu’on se procure des occasions, on marque des buts mais on manque encore de rigueur pour maintenir le score lorsqu’on mène. C’est très souvent ce qui nous fait défaut mais il faut rester positif. »

Propos recueillis par Sébastien Gobbi

Sylvère Paillot digest
Né le : 7 mars 1994
Poste : attaquant
Parcours joueur : FC Tours, FC Villefranche-sur-Saône, US Le Pontet, Limoges FC, Louhans-Cuiseaux FC, AS Pagny-sur-Moselle (depuis 2017)