R1Réaction

A. Le Lan (FC Lorient 3) : « On peut marquer à tous moments »

28/08/2017 à 17:32

Défaits à domicile (4 - 5) contre le FC Ploufragan lors de la première journée, les Merlus ont largement battu la réserve de Lannion (0 - 5) hier. Avec neuf buts inscrits, le potentiel offensif des joueurs de Arnaud Le Lan fait mouche en ce début de championnat. L'entraîneur est satisfait de la prise de conscience immédiate de son groupe.

Vous avez neuf buteurs différents sur ces deux premières journées. Comment interprétez-vous cette information ?

Je n’avais pas fait attention au fait qu’on avait eu neuf buteurs différents. On a eu pas mal de turn-over, que ce soit dans notre onze ou dans les quatorze joueurs sur la feuille de match, donc c’est normal de retrouver cette donnée. C’est sûr qu’on a un potentiel offensif très intéressant, on le sait et on arrive à l’exploiter. Je préfère avoir neuf buteurs différents plutôt qu’un buteur qui marque beaucoup. Mais on s’attend à des matchs plus compliqués dans les prochaines journées, notamment contre les réserves de Plabennec et du Stade Briochin. C’est difficile de juger pour l’instant.

Votre équipe a su réagir après une défaite à domicile lors de la première journée…

Oui, on a débuté par une défaite à domicile en mettant quatre buts, ça n’arrive pas souvent je pense. Le premier match aurait dû donner la même chose qu’à Lannion. Mais on a commis des erreurs individuelles trop grosses. C’est révélateur de notre jeunesse et de notre fébrilité, mes joueurs sont en formation. On menait deux buts à zéro au bout de vingt minutes, c’est nous qui les avons remis dans le match. Ils ont su en profiter, c’est tout à leur honneur.

Quels sont vos objectifs dans cette R1 ?

On n’a pas d’objectif en termes de résultats. Notre petit objectif est de rester à ce niveau pour proposer une opposition suffisante et faire progresser nos jeunes. Le but est d’emmener quelques joueurs sur la N2 en fin de saison. Tout cela dépend des performances collectives et individuelles.

Si vous deviez ressortir un point positif et un axe d’amélioration sur vos deux premières prestations, lesquels mettriez-vous en avant ?

La satisfaction, c’est qu’on est capable de marquer beaucoup de buts. Ce n’est pas facile pour l’adversaire de savoir qu’on peut marquer à tous moments. On a affiché une certaine fragilité sur le premier match. Mais en une semaine, les garçons en ont pris conscience. Est-ce qu’ils avaient galvaudé la compétition ? Ce n’est pas impossible. Ce petit point négatif est devenu un point positif à Lannion. On n’en est qu’à deux journées, on attend de voir pour en savoir plus.

Propos recueillis par David Guitton