MunicipalesClub

La Ciotat se la joue « Olive et Com’ »

24/02/2020 à 11:11

Vous le savez, la communication est passée... Le stade Bouissou de l'ES La Ciotat (13) dispose désormais, grâce à la Mairie, d'un nouveau terrain synthétique "Bouissou 2" avec remplissage naturel en noyaux d’olives plus respectueux de l'environnement. Ce procédé révolutionnaire vient palier au problème des billes de caoutchouc qui, selon des études, pourraient être cancérigènes. Une initiative qui a ravi les licenciés du club de l'Etoile. Mais qu'en est-il pour l'autre marque, le FC La Ciotat Ceyreste ? Ne vous inquiétez-pas, les noyaux, ce n'est pas comme l'argent, ça pousse sur les arbres. #Municipales2020 #MaVilleMonClub2020

2 millions d’euros. C’est la somme dépensée par la Ville de La Ciotat avec le soutien financier du Département des Bouches-du-Rhône et de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la rénovation du stade Jean-Bouissou. 8825 m² de surface synthétique, un autre synthétique de 6000 m², le complexe dispose aujourd’hui de deux terrains de football afin d’accroître la fréquentation et de répondre à l’ambition des différents clubs. Un accès public modifié, un parking de 103 places créé, des tribunes modernisées, des vestiaires et sanitaires réfectionnés… tout a été mis en place par la Municipalité afin que l’ES La Ciotat et ses usagers puissent profiter pleinement des nouvelles infrastructures. Une importante évolution pour l’accueil des clubs sportifs, des établissements scolaires ainsi que des sportifs non affiliés !

« Le nombre de nos licenciés, qui atteint les 12000, est en constante évolution. Nous devons tenir compte de la compétition et de ses exigences, mais aussi de l’éducation physique et sportive scolaire qui nécessite elle aussi des équipements accueillants, sécurisés et adaptés aux nouvelles pédagogies. Enfin, la pratique du sport libre doit être encouragée par la mise en libre accès du plus grand nombre d’infrastructures. Pour répondre aux besoins et attentes des Ciotadens, le développement des infrastructures de proximité était devenu nécessaire » communiquait le Maire de La Ciotat, Patrick Boré, sur le site web de la ville. Des jolis mots qui traînent parfois, voire même très souvent, sur les sites web des communes, petites comme grandes. Mais si cette fois, c’était vrai ? Et si on avait trouvé la top Mairie pour les clubs de foot ?

L’olive, le noyau de la stratégie

Pour répondre à cette question, commençons d’abord par l’engagement et le choix écologique du Maire de La Ciotat qui a opté pour les noyaux d’olives concassés afin de remplacer les très discutés granulats de pneus usés sur son terrain. Une première en France ! Cette solution fait écho aux enquêtes qui avaient été menées par So Foot et Envoyé Spécial. Les reportages évoquaient un lien entre des problèmes de santé et des sols sportifs synthétiques constitués de « billes » de pneus recyclés qui permettent d’amortir les chutes sur le terrain. Même si des doutes subsistent encore aujourd’hui concernant la nocivité de ce matériel et son statut de « cancérigène », la Ville a décidé de ne prendre aucun risque pour la santé de ses habitants et ce, malgré un léger surplus au niveau du prix total de la rénovation.

500 g par mètre carré, il a donc fallu 3 tonnes de noyaux d’olives pour couvrir les 6500 mètres carrés de surface. Le total de l’aménagement tout compris avec le terrain, l’éclairage, la clôture et les cages a coûté 650.000 € dont 619.000 € pour le terrain seulement rapporte le site d’information linfo.re. L’envergure et le prix des travaux n’ont pas démotivé le Maire qui a fait un vrai choix politique. « Il n’y a pas d’odeur pour les joueurs, et on est sûrs que la matière qui va peu à peu partir n’ira pas polluer la mer » avait déclaré Richard Molinès, élu délégué au sport. La durée de vie du terrain, entre 12 et 15 ans, permettra d’assurer un futur vert au sport ciotaden.

Le FC La Ciotat Ceyreste sur le banc de touche ?

Pour l’instant, à 99%, c’est l’ES La Ciotat qui profite des nouvelles installations du Stade Bouissou ! L’autre club de foot de la ville, le FC La Ciotat Ceyreste, situé en banlieue ciotadenne, doit se contenter de deux créneaux d’entraînement, le mercredi et le vendredi, et seulement pour les Seniors. Les petits continuent, eux, de s’aguerrir sur le terrain du Stade Valentin Magri de la cité de l’Abeille. Il y a un peu moins de trois ans, Actufoot avait dénoncé un terrain insalubre et dangereux, ce qui avait entraîné plusieurs jours plus tard des travaux importants au sein du complexe. Les poteaux de rugby qui dépassaient de la pelouse laissaient présager un très grave accident et la Mairie avait pris l’initiative de les déplacer afin de réduire le risque. Et depuis, rien ! Plus aucune amélioration, plus aucun entretien, les licenciés de La Ciotat Ceyreste évoluent sur un stade de plus de 50 ans qui n’est plus adapté aujourd’hui à un club de foot.

« Aujourd’hui, on a du mal à s’entraîner. C’est de là que viennent nos résultats en dents de scie ! Il n’y a plus de plaisir de jouer là-dessus, certains joueurs ne viennent même plus à l’entraînement. Il y a quelques années, on a raté la montée de peu. C’est à cause des infrastructures, ça a retardé sportivement le club… Cette année, on devait faire l’équipe U14, on avait 17 gamins, mais on n’a pas réussi à avoir de créneaux pour l’entraînement et pour jouer le dimanche, ce n’est pas normal. Tout a été fait pour que nos joueurs partent compléter l’équipe de l’ES La Ciotat » nous a déclaré un proche du Club de Ceyreste. Une situation qui ne devrait plus durer bien longtemps puisque la Mairie a engagé un nouveau projet qui ne laissera personne sur la touche, ni l’Etoile, ni le FC La Ciotat Ceyreste.

De nouvelles ailes pour l’Abeille !

Le Stade Bouissou de l’ES La Ciotat a été rénové, mais le FC La Ciotat Ceyreste attend son bijou lui aussi. En effet, dès que la saison se termine, la construction d’un beau complexe verra le jour. Certains parlent même du « plus beau complexe de La Ciotat » avec, comme sur les terres de l’Etoile, la technologie innovante des noyaux d’olives à la place des bouts de pneus. Cette décision de refaire le stade se place dans le projet de réhabilitation du quartier de l’Abeille. Des plaques de pelouse toutes neuves seront posées. Les tribunes vont être détruites puis reconstruites avec plus de 350 places. Il y aura une piste d’athlétisme avec un sol souple. A l’intérieur du complexe, on retrouvera un mini city-stade. Concernant cette dernière construction, les travaux ont déjà commencé et se termineront d’ici un mois. Le club house sera flambant neuf et les vestiaires aussi. Enfin, des installations pour faire de la musculation seront placées un peu partout à l’intérieur du complexe comme on le retrouve dans certains parcs ou plages du sud de la France.

Réaménagement Abeille – projet de rénovation urbaine

#RénovationUrbaine | Au cœur de l'Abeille.Dans le cadre du projet de rénovation urbaine, de nombreux travaux ont été effectués.🔸 Créer un véritable cœur de quartier🔹 Favoriser une qualité de vie pour tous ses habitants Visite guidée 👇

Publiée par Ville de La Ciotat sur Mardi 15 janvier 2019

Un nouvel écrin qui devrait être réservé en grande partie au club de quartier du FC La Ciotat Ceyreste et peut-être au club de rugby qui a été délocalisé depuis quelques semaines sur le stade de Ceyreste. Un terrain qui lui aussi a été rénové sans pour autant être prêté aux licenciés du deuxième club de foot de la ville. En attendant, les aficionados du club de l’abeille s’imaginent déjà faire saliver les licenciés de l’ES La Ciotat « Ce sera mieux que Bouissou. Il va être énorme. Ils vont vouloir venir chez nous. A Bouissou, ils ont le synthétique du bas où ils jouent tous les dimanches et il est déjà pourri. Mais Bouissou, c’est à eux, nous, on ne les veut pas » s’est avancé un licencié.

On peut le dire, la Mairie de La Ciotat est hyperactive concernant les actions menées au sein de ses structures sportives. Le sport et le football au cœur d’un projet politique, ce n’était pas seulement de la com’ ! La rénovation de tous les terrains de la ville, l’adoption d’une nouvelle technologie de surface qui favorise la santé des licenciés, la restructuration des créneaux de terrain… que demander de plus ? Ah oui, on sait ! Un gymnase pour développer le futsal ?

Keevin Hernandez

#MaVilleMonClub2020
Si vous aussi vous voulez réagir sur #MaVilleMonClub2020, Actufoot est à votre écoute ! N’hésitez pas à nous laisser un message sur nos pages Facebook ou par mail : redaction@actufoot.com