R1 (Gr. A)14e j.

K. Le Sauce (St. Pontivyen) : « Sur ce match, le plaisir est dans la victoire »

06/02/2018 à 16:58

Dimanche, Kevin Le Sauce et le Stade Pontivyen ont confirmé leurs excellentes aptitudes en décrochant une courte victoire à Larmor-Plage (0-1). L'avant-centre de 27 ans a trouvé la faille dès la première minute de jeu. Derrière, ce fut une punition pour l'ensemble des acteurs. Peu importe, le Stade P. est troisième et le co-meilleur buteur du championnat retient la victoire.

Que ce soit dans le contenu ou dans le résultat, comment analysez-vous cette victoire contre Larmor-Plage ?

C’était un match assez compliqué. Il y avait pas mal de vent donc d’était difficile de poser le ballon pour les deux équipes, sachant qu’on a l’habitude de jouer au sol. On marque dès la première minute. Derrière, on a essayé de jouer. Le contenu n’était pas exceptionnel mais on va retenir le résultat.

Avez-vous pris du plaisir malgré les conditions ?

Honnêtement, non, pas du tout. Même en discutant avec des coéquipiers et quelques adversaires que je commence à connaitre, il y a peu de joueurs qui ont pris du plaisir. Sur ce match, le plaisir est dans la victoire. On pense à la prochaine journée maintenant.

F. Legouil règne sur les étoiles, K. Le Sauce le rejoint en tête des buteurs

Le coach adverse vous a désigné comme le meilleur pontivyen. Comment jugez-vous votre performance ?

Ça a dû être compliqué pour lui, pour nous aussi d’ailleurs. Difficile de déterminer un joueur qui sort du lot sur cette rencontre. C’est le pire match de l’année. Dans mon rôle de neuf, j’ai essayé de garder le ballon dos au but, de jouer en remises et d’être à l’affût du but. Je suis content que ce soit moi, j’avais d’ailleurs eu l’étoile à l’aller. Est-ce un petit clin d’œil du coach de Larmor-Plage ? Je ne pense pas que ce soit le cas.

Et vous finissez encore avec un clean sheet…

Quand on regarde les statistiques, on n’a pris que quatre buts et perdu aucun match en championnat. Ce sont souvent les attaquants qui sont mis en valeur. Je souhaite mettre en avant le secteur défensif : les défenseurs, le gardien et les milieux. Même si ça part des ailiers et de l’attaquant. L’ensemble du secteur défensif fait une vraie performance. On a un effectif assez complet avec la R1 et la R2. Dès qu’on a un absent, on arrive à compenser. C’est ce qui fait qu’on réussit sur la durée.

Propos recueillis par David Guitton